fbpx
menu search
ORIS HOLSTEIN EDITION 2020

ORIS HOLSTEIN EDITION 2020 Une montre qui coule de source

Alors que les nouveautés 2020 chez Oris se dévoilent à un rythme agréable, dernière en date la collaboration Oris x Momotaro, c’est d’une édition spéciale très particulière dont je vais vous parler aujourd’hui : la Oris Holstein Edition 2020. Une édition limitée à 250 pièces qui fait honneur à Holstein, berceau historique de la marque, et qui présente une première mondiale : un bracelet réalisé en bronze.

Saviez-vous que dans la petite ville d’Holstein et ses 2500 âmes passait un ruisseau du nom d’Oris ?

Oris Holstein Edition 2020

Au commencement était Holstein

Avant de vous laisser contempler la nouvelle venue en édition limitée, laissez-moi remettre en place le contexte.

Holstein est donc le berceau qui a vu naître la marque de montre Oris, grâce à deux hommes : Paul Cattin et Georges Christian. Ces derniers rachètent en fait la société Lohner & Co qui ferme ses portes et signent la même année la fondation de leur marque. S’en suivent de belles années d’expansion, de nouveaux lieux de fabrication ouvrent leurs portent et l’entreprise Oris fait vivre un grand nombre de personnes de la ville et des villages voisins. Avec plus de 300 employés en 1911, et 6 usines en 1929.

L’essor des montres-bracelet fait alors son office, on soude et on dessoude les attaches des montres de poche pour les faire migrer vers les poignets de Dames et Messieurs.

Et puisque la famille a toujours une histoire prépondérante dans l’histoire et les rebondissements de vie des maisons d’horlogerie, à la mort de Georges Christian, c’est son beau frère Oscar Herzog qui prendra les rênes de la compagnie en 1928 et ce, jusqu’à 1971. Ce qui a finalement une grande importance quand on connait les évolutions de l’horlogerie entre ces deux dates, de la loi sur le “statut horloger” interdisant à Oris l’innovation technique jusqu’aux chamboulements causés par la Seconde Guerre mondiale. Cela charrie une expérience hors du commun.

Oris Holstein Edition 2020

Les modèles historiques que nous connaissons, leur design et leur innovations mécaniques (on sait que le mécanique est roi chez Oris) que l’on reconnaît encore aujourd’hui naissent successivement. On pense à la Big Crown en 1938, le calibre 601 automatique en 1952, la montre de plongée en 1965, le premier chronomètre en 1968 (deux ans après l’abrogation de la loi sur le “statut horloger”), ou encore la Chronoris en 1970.

En 1970, Oris rejoint l’ASUAG, qui deviendra plus tard le Swatch Group. Moment mal choisi quand on sait que la crise du quartz frappe de plein fouet l’industrie horlogère quelques années plus tard. La Maison traverse des années difficiles car elle est contrainte de licencier son personnel, passant ainsi de 900 salariés à seulement une douzaine, en raison d’une chute de production importante. Heureusement, Oris recouvre son indépendance grâce au rachat de la société par ses cadres au début des années 1980. Le quartz n’aura désormais plus jamais sa place dans les collections.

Le mécanique et l’innovation ouvrent alors une grande porte sur les années 1990 et 2000, et Oris se porte sur les univers qu’on lui connait aujourd’hui comme le sport automobile, la plongée ou la musique.

Les dernières années marqueront la production de très beaux designs dans l’identité de la marque, d’innovation technique sur les mouvements comme l’ont montré le calibre 110 et ses évolutions, ainsi qu’un rapprochement vers la nature et des éditions limitées permettant de donner à des associations de sauvegarde de certains pans de l’environnement.

Oris Holstein edition 2020

Vous avez désormais mérité de découvrir plus en détails la pièce dévoilée aujourd’hui même par Oris.

Oris Holstein Edition 2020

Cette pièce s’inscrit dans la collection Divers, où l’on trouve notre chère et tendre Sixty-Five, et prend sa place aux côtés des chronographes. Si vous avez encore en souvenir la sortie de l’édition limitée en l’honneur de Carl Brashear, le premier amputé et le premier afro-américain à devenir instructeur de plongée de l’US Navy, vous y verrez plus clair. A quelques détails de bronze près.

On trouve donc un nouveau chronographe au boitier en bronze de 43 mm, sur lequel viennent se greffer une lunette et son insert tous deux en bronze également. Contrairement à ce que l’on pourrait penser et à la Big Crown Pointer Date, cette édition limitée Holstein ne voit pas son cadran taillé dans le bronze. De quoi éviter l’overdose. Pour résumer : boîtier, lunette, insert, couronne et poussoirs sont en bronze massif.

La première mondiale pour une montre suisse se rapporte donc au bracelet, qui présente la particularité d’être entièrement fait de bronze, ou presque. Le bronze étant un matériau assez tendre par nature, il n’est pas assez solide pour les broches qui maintiennent les maillons ensemble, ou encore pour la boucle déployante : ces pièces, comme le fond de boite, sont réalisées en acier inoxydable.

Il faut alors préciser la chose suivante : oui, porter cette montre au quotidien pourra laisser quelques traces couleur bronze sur le poignet. Un simple passage sous l’eau les fera disparaitre. Mais l’idée derrière cette édition Holstein est décomplexée. Proposer une montre entièrement réalisée en bronze relève de l’audace, et apposer la gravure du désormais célèbre ours d’Oris sur le fond de boite l’illustre parfaitement. Celui qui apprécie cette montre et la porte au quotidien n’a que faire des légères traces que peut laisser le bronze sur sa peau. Mais c’est une question de goût !

Sous cette carapace de bronze, on trouve le calibre automatique Oris 771 et ses 48 heures de réserve de marche apportant une petite seconde à neuf heures, un totalisateur des 30 minutes du chronographe à trois heures, et c’est tout.

Finalement, cette pièce, en conjuguant bronze, plaquage en or du cadran, ses index blanc recouverts de SuperLuminova cerclés d’or rose, et ses sous-compteurs noirs qui vous regardent fixement, est plus que lumineuse et sort du cadre des autres chronographes Sixty-Five. Il faut, je le crois, un peu d’audace pour la porter, mais il faut définitivement l’essayer pour comprendre.

Une pièce disponible à 4.600€ dans une édition limitée de 250 pièces que vous aurez plaisir à essayer, pour ceux d’entre vous habitant non loin de là, dans la nouvelle boutique Oris parisienne se trouvant au 71, rue d’Argout, dans le premier arrondissement parisien. Le café y est plus que bon.

Petite parenthèse, avec le lancement de la Hölstein Edition 2020, Oris dévoile en même temps l’outil de sélection des N° des Editions LimitéesCelui-ci permettra aux clients de voir les numéros disponibles des montres en édition limitée et de choisir leur numéro préféré. Une idée et une démarche appréciables, mettez moi la numéro 16 de côté.

Oris Holstein Edition 2020

Caractéristiques techniques

Diamètre : 43 mm

Calibre : Oris 771

Boitier : Bronze

Réserve de marche : 48 heures

Glace : Saphir

Étanchéité : 100 mètres

Bracelet : Bronze

Prix : 4600€, disponible dans les boutiques Oris, la boutique en ligne Oris et les détaillants ayant accès à la boutique en ligne Oris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less