fbpx
RADO CAPTAIN COOK CHRONOGRAPH

RADO CAPTAIN COOK CHRONOGRAPH Ou le retour d'un vrai chronographe étanche

Cela fait maintenant plus de cinq années que nous vous parlons de la montre Rado Captain Cook. Depuis la présentation d’une ré-édition lors du salon Baselworld de 2017, nous avions plaisir à redécouvrir un morceau d’histoire de la marque. Plus qu’une simple ré-édition, la montre a donné naissance à une toute nouvelle collection qui s’est enrichie au fil des années de belles références. 2022 est une année importante pour Rado, qui présente une nouvelle complication au sein de sa collection Captain Cook : le chronographe. Présentations avec la nouvelle Rado Captain Cook Automatic Chronograph.

Rado Captain Cook : deux mots

Les années 1960, vous le savez, ont été porteuses de multiples grands noms et designs des montres de plongée qui rayonnent encore aujourd’hui. Le titre du Capitaine Cook (James Cook), en référence au grand navigateur et explorateur britannique du XVIIIe siècle qui fendait les flots à bord de son HMS Endeavour dans les eaux du Pacifique, à donc été confié à la première montre de plongée Rado en 1962.

Une montre étanche à la large lunette noire et aux aiguilles toutes aussi larges et lumineuses. Une montre produite de 1962 à 1968 à environ 8000 pièces. Ce qui en fait une pièce rare et désirable, en plus d’être une plongeuse Rado et de posséder un mouvement automatique. 2017 sonnait donc le moment de la ré-édition de cette petite merveille discrète, et nous avons assisté depuis à de beaux lancements, je pense récemment à la Rado Captain Cook Ceramic, qui met en avant les savoir-faire infinis de la marque en la matière, ou encore la très belle Rado Captain Cook Over-Pole.

2022 sonne l’arrivée d’une nouvelle frange importante de la collection : les modèles chronographes. Il faut toujours garder en tête que dupliquer une identité réussie sur une montre aux proportions et au visage différent par nature de la complication n’est pas une tâche aisée.

Rado captain cook automatic chronograph

Rado Captain Cook Automatic Chronograph

La première fois que j’ai eu la pièce en main, je dois dire avoir été surpris par tant d’harmonie. Tout en retrouvant les détails signature de la Captain Cook, lunette incurvée, index imposants et aiguille “broad arrow” en tête de liste, les sous-compteurs trouvent leur juste place au sein du cadran tout en ne l’encombrant pas. Ainsi, on fait la connaissance d’une petite seconde logée à trois heures, place dont nous avons moins l’habitude de la voir, ainsi que du totalisateur des 30 minutes du chronographe à neuf heures. La date bien intégrée à 8 heures répond à l’ancre mobile signe de la marque à midi.

Une belle harmonie à première vue, toujours très satisfaisant.

Les proportions de ce chronographe font qu’il s’adaptera à la majorité des poignets, mais les poignets plus fins pourraient le trouver trop imposant. On note un diamètre de 43 mm pour une épaisseur de 14,8 mm, pour une montre qui ravira davantage les poignets plus grands.

Le détail qui m’a plu le plus se rapporte au “trio vissé” composé des deux boutons-poussoirs du chronographe, à deux heures pour la mise en marche et l’arrêt du chronographe et quatre heures pour la remise à zéro. Comme toute montre de plongée qui se respecte, on trouve donc une couronne vissée, mais la fonction chronographe couplée au 300 mètres d’étanchéité impose des poussoirs vissés. Un beau détail que l’on voit de moins en moins aujourd’hui, par le simple fait que les chronographes étanches ne sont pas nombreux sur le marché.

Dans les pré-requis de la montre de plongée, on trouve la lunette tournante unidirectionnelle, ici en céramique (vous devriez le savoir, c’est la grande force de Rado) et bon point : tous les repères et chiffres y sont luminescents. Petit détail qui pourrait être à mon sens amélioré : le clic de la lunette pourrait s’améliorer pour être plus précis et sec.

À l’intérieur, afin de faire se mouvoir les aiguilles du chronographe à 20 mètres sous la surface de la mer pour chronométrer une descente en apnée, on trouve le calibre automatique Rado R801 qui présente 59 heures de réserve de marche ainsi qu’un spiral réalisé dans la matière amagnétique Nivachron, un alliage propre au Swatch Group. Un mouvement qui signe donc de belles performances, à la hauteur de la montre qu’il habite.

Rado Captain Cook Automatic Chronograph

En matière de finitions, on trouve pour ce chronographe une belle version en bronze habillée d’un superbe cadran bleu avec ses index crème et un bracelet NATO bleu, et deux versions en acier bracelet acier, l’une accompagnée d’un cadran bleu fumé, l’autre gris fumé. Mon coeur balance surtout pour cette belle version bronze et le combo couleur qui détonne !

En conclusion, une montre à mon sens très réussie, aux belles finitions et à l’harmonie que l’oeil sait apprécier. La Rado Captain Cook Automatic Chronograph est disponible à partir de 4.000€.

Rado Captain Cook Automatic Chronograph

RADO CAPTAIN COOK AUTOMATIC CHRONOGRAPH

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Boitier : Bronze ou acier

Diamètre : 43 mm

Épaisseur : 14,8 mm

Verre : Verre saphir bombé traité antireflet

Cadran : Bleu index crème (version bronze), gris dégradé ou bleu dégradé (versions acier)

Etanchéité : 300 m

Mouvement : Mécanique à remontage automatique RADO R801

Réserve de marche : 59 heures

Prix : à partir de 4.000€

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

Pochette d'ordinateur CHARLIE en nylon noir - JOSEPH BONNIE

Et si nous tissions un lien plus personnel ?

Rejoignez une communauté d'amoureux d'horlogerie : nouveautés, rendez-vous, évènements particuliers et de nombreuses surprises.

expand_less