menu
search

Le Calibre 321 d’Omega est de retour. Et c’est une bonne nouvelle.

Vous avez très probablement entendu les foules crier le retour du Calibre 321 de chez Omega. Le moment pour nous de vous en parler plus en détail, et plus loin des rouages et de la roue à colonnes, vous expliquer pourquoi c’est une bonne nouvelle et de bon augure pour les mois à venir.

Un moment choisi aussi pour remettre en avant la force et l’histoire d’Omega quant on en vient à parler de mouvements de chronographes.

Le retour du Calibre 321

1969. Les derniers modèles Speedmaster équipés du Calibre 321 quittent les ateliers Omega. C’est le Calibre 861 qui prend le relai de celui-ci depuis 1968 déjà. Depuis lors, plus de nouvelles de celui qui a fait battre le coeur de la Moonwatch. Enfin…jusqu’à hier, quand Omega annonçait le retour de l’emblématique dans une version similaire à l’original.

Le nouveau Calibre 321 d'Omega
Le nouveau Calibre 321 Omega

Voici les informations exactes du site Omega :

« Célèbre pour son superbe design sophistiqué, le Calibre 321 original occupe une place à part dans l’histoire. Il a entraîné toute une série de montres, dont la Speedmaster ST 105.003 (le premier modèle testé et approuvé par la NASA et porté par l’astronaute Ed White lors de la première sortie américaine dans l’espace) et la Speedmaster ST 105.012 (la première montre portée sur la Lune).

Relancer un mouvement aussi réputé se devait d’être fait avec la plus grande exactitude. Pour le Calibre 321, OMEGA a constitué une équipe d’experts qui ont œuvré pendant deux ans en secret pour redonner vie au mouvement, un petit groupe composé de chercheurs, de développeurs et d’historiens, mais aussi de nos meilleurs artisans et maîtres horlogers.

L’équipe OMEGA a pris pour référence la deuxième génération du Calibre 321 et effectué d’impressionnantes recherches au sein de nos archives et schémas d’époque pour reconstruire le mouvement à l’identique autant que possible. Mieux encore : ils ont également fait appel à une technologie de scanner numérique pour pénétrer à l’intérieur de la Speedmaster ST 105.003 que l’astronaute Eugene « Gene » Cernan a emmenée sur la Lune lors de la mission Apollo 17 en 1972.

Résultat : les composants les plus uniques et les plus iconiques du Calibre 321 ont été reproduits dans le respect des spécifications d’origine. Les nouveaux mouvements seront entièrement produits dans la Manufacture du siège d’OMEGA à Bienne, dans un atelier spécialement dédié au Calibre 321, une première pour la marque. L’assemblage de chaque mouvement ainsi que le montage de la tête de montre et du bracelet seront réalisés par un seul et même horloger. D’autres nouvelles attendent les amoureux des montres dans les mois qui viennent. »

Calibre 321 : Un brin d’histoire

Maintenant que les chevaux sont lâchés, laissez-moi vous parler 5 minutes de l’intérêt d’un tel Calibre, et de la chaleureuse surprise que nous procure son retour aujourd’hui.

Le Calibre 321 est l’évolution chez Omega du Calibre 27 CHRO C12. Langage barbare me direz-vous. C’est pourtant simple : 27 pour la taille en millimètres, CHRO pour chronographe et C12 pour compteur de 12 heures.

La version de base de ce calibre est lancée en 1942, et l’on peut déjà dire que cela signe la naissance du 321. Le 27 CHRO C12 apparait en remplacement des anciens 28,9 et 33,3 CHRO (dont nous vous parlions ici) en ajoutant un totalisateur des 12 heures du chronographe à six heures.

Chronographe Omega Calibre 33.3

Chronographe équipé du mouvement 33.3 CHRO

Il devient alors le plus petit mouvement de chronographe de ce type à jamais équiper une montre, doué d’une parfaite interchangeabilité, et tout cela est dû à une certaine entreprise du nom de Lemania et à son directeur technique Albert Piguet. Il équipera quelques beaux chronographes de la marque avant que, quelques années plus tard en 1946, le 321 vienne le remplacer en apportant quelques évolutions plutôt techniques.

Je cite Marco Richon dans sa Bible Omega à propos de ces évolutions :

« Le compteur des minutes est muni d’un sautoir réglable (ressort destiné à bloquer les dents d’une roue en forme d’étoile), et les goupilles de la raquette sont rallongées et pliées pour éviter que le spiral Breguet ne s’accroche, notamment au piton, lors de chocs. »

Omega Speedmaster Pre-Moon - Calibre 321

Calibre 321 historique

Le 321 est né. Davantage résistant aux chocs, et arrivant au bon moment, il est donc nominé pour équiper la Speedmaster qui se veut à l’origine, et ne l’oublions pas, une montre de sport.

Les références 2915, 2998 et 105.002-62 en seront équipées en premier lieu avant qu’une génération transitionnelle lui emboite le pas et qu’enfin la seconde génération apparaisse en 1964 et équipe la montre qui partira sur la lune.

Il s’agit de la fameuse référence 105.012 dont je vous laisserais relire les péripéties.

Omega Speedmaster ST 105.012 - Style

Omega Speedmaster 105.012

Omega annonce que les équipes se sont inspirées de la référence 105.003 d’Eugene Cernan, utilisée dans la mission Apollo 17 en décembre 1972. Ni plus ni moins que la dernière Speedmaster à fouler le sol lunaire. Ce qui nous amènerait donc à penser que ce nouveau mouvement serait inspiré du Calibre 321 de seconde génération avec les caractéristiques suivantes :

« 18.000 alternances/heure
Plaquage Rosé/doré
Roue à colonnes
Raquette en forme de losange allongé
Pont de bascule d’embrayage à profil asymétrique »

N’ayons pas peur d’être techniques. Même s’il incorporera probablement toutes les évolutions techniques récentes vues chez Omega.

Le retour du 321 : Qu’est ce que cela implique ?

Selon moi, plusieurs belles conséquences en découlent.

Tout d’abord, vous n’êtes pas sans vous rappeler que le 21 juillet 2019 sonnera les 50 ans d’un alunissage historique. Nous sommes en début d’année et sans vouloir mettre ma main à couper, ça ne m’étonnerait guère qu’avant ce mois de juillet, une boite vienne emballer avec amour ce Calibre 321 pour une ré-édition de la Moonwatch historique.

Buzz Aldrin et son Omega Speedmaster

L’autre bonne nouvelle à la vue des prix du vintage qui ne cessent de grimper jour après jour, si Omega produit en série cette potentielle nouvelle pièce, serait qu’une Speedmaster avec un mouvement 321 devienne plus accessible que les Speedmaster vintage que l’on voit aujourd’hui s’arracher à prix d’or.

Voilà donc une bonne nouvelle qui fera plaisir à tous les amoureux de pièces iconiques et qui nous offre l’opportunité de nous replonger dans une histoire plus que fascinante. Maintenant, je crois que nous sommes tous impatients. 

3 réponses à “Le Calibre 321 d’Omega est de retour. Et c’est une bonne nouvelle.”

  1. Alban dit :

    Attention il s’agit du 21 juillet 2019 😉
    Bravo pour le site

  2. Alain dit :

    Une nouvelle édition pour l’anniversaire de l’alunissage serait effectivement bien venue, mais je crains que son tarif ne soit calqué sur celui du vintage, voire pire. Il suffit de voir la réédition de la « Snoopy Award ». Je ne pense pas qu’elle sera accessible.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less