Home Le Savoir La Véritable Histoire

The Story Behind : MuDu Doublematic Circa 1950

Jérôme
Le 19 décembre 2017
D

Derrière toute montre se cache un homme, derrière tout homme une histoire. Ce sont ces histoires d’hommes dont on se souvient à chaque fois que l’on regarde cet objet intime du quotidien que nous souhaitons vous raconter à travers cette nouvelle série d’articles intitulée : “The Story Behind”. Une belle façon de ne jamais oublier que l’on ne sait jamais vraiment à quoi l’on a à faire avant de connaître “l’histoire qui se cache derrière une montre”…

Nous sommes dans les années 1950, lorsqu’un ancien marin d’une trentaine d’années, avide de découvertes et de rencontres du nom de Robert Kermabon, décide d’embrasser une carrière de maître tailleur en la prestigieuse maison Hogg’s & Son du 34 Sackville Street, à deux pas du fameux Savile Row. 

Cravate, pochette et Étole Robert Kerr

Passionné par l’amour du travail bien fait et le travail des matières nobles, c’est sa vie entière qu’il dédia à habiller les plus élégants de son époque au sein de différentes Maisons, avec toujours en tête l’idée d’un jour créer sa propre ligne d’accessoires, sa silhouette, sous son propre nom. La vie a ses aléas et ce rêve ne deviendra malheureusement pas réalité de son vivant.

MUDU Doublematic - Robert Kerr

C’est dans le Londres d’après guerre qu’il achète un jour une montre automatique Suisse, bien loin des circuits traditionnels des horlogers bijoutiers. Cette montre n’a pas un grand nom, ce n’est ni une Patek, ni une Rolex, ni une Vacheron.

Son cadran affiche un nom à 4 lettres. 2 syllabes et 2 majuscules : MuDu, 25 Jewels, Doublematic, Swiss Made. Une boîte en laiton, plaquée or, de 36mm et fond en acier. Des aiguilles dauphines et des index en appliques dont le 12 et le 6 en chiffres arabes. Joli, mais jusque là rien de bien exceptionnel. Des montres comme celle-ci il y en a eu des dizaines de milliers, issues de petites ou grandes marques, depuis longtemps disparues. C’est vrai.

On ne sait pour ainsi dire plus grand chose de ce qu’on été les montres MuDu, si ce n’est qu’elles ont été très populaires outre-manche durant les années 50 et 60 car importées en nombre en contrebande via les docks de Bristol et de Southampton afin d’éviter les fortes taxes à l’import en vigueur.

MUDU Doublematic - Robert Kerr

Le calibre mécanique est un mouvement Felsa, manufacture de mouvements suisse, fondée en 1918 à Grenchen, devenue partie intégrante d’Ebauches SA en 1928. Un calibre robuste et de très bonne facture Les mouvements Felsa sont très populaires au début des années 50 car ils sont à l’origine d’une innovation qui a son importance : la masse oscillante bi-directionnelle.

Une avancée qui garantie une meilleure tenue de la réserve de marche et qui donnera même son nom à cette référence particulière : Doublematic.

MUDU Doublematic - Robert Kerr

Cette montre, il la portera quotidiennement pendant plus de 50 ans, entre l’Angleterre, la France et l’Italie où se situaient les différents ateliers et familles avec qui il travaillait étroitement.

Mais l’histoire ne s’arrête évidemment pas là…

Robert quittera les siens en 2009, mais ce ne sera pas avant d’avoir assuré la descendance et transmis à l’un de ses petit-fils sa passion du style, des belles matières et du savoir-faire artisanal. Il initiera même ce petit-fils, Thomas, à la couture, sans se douter que quelques années après sa disparition ce dernier allait quitter le poste de direction qu’il occupait alors pour faire naître le rêve tailleur de son grand-père…

Robert Kerr - Cravate tricot

Une jeune marque encore assez confidentielle née en 2013,  mais que tout amateur ayant un oeil pour la belle confection s’accorde à reconnaître comme gardienne de savoirs-faire artisanaux aujourd’hui souvent disparus. Echarpes en cachemire et étoles roulottées à la main, cravates 7 plis ou chapeaux en lapin taupé, tous les accessoires de la jeune Maison sont du plus haut niveau de confection.

La volonté d’un fondateur passionné qui n’oublie pas lorsqu’il travaille sur ses collections, l’oeil affuté de celui qui lui a transmis ces valeurs.

La montre que Thomas porte aujourd’hui, c’est cette montre MuDu. Celle que son grand-père portait avant lui dans les ateliers du Row.

MUDU Doublematic - Robert Kerr

Une très belle leçon d’humilité qui nous prouve encore une fois et plus que jamais que lorsqu’on a connu l’homme derrière l’objet, les plus petites des montres, sont parfois les plus grandes…

Si vous souhaitez découvrir plus que la montre, mais aussi les collections nées de cet héritage familial, je vous encourage à vous rendre sur le site de la marque. Pour les Parisiens qui souhaitent faire glisser entre leurs doigts des étoles en cachemire et autres cravates en soie Madder , Robert Kerr est au Bon Marché Rive Gauche jusqu’au 31 décembre.

Découvrir les collections Robert Kerr