Home Montres Modernes Focus

Atelier Wen : Re-penser le Made in China

Nicolas
Le 17 octobre 2018
D

Des projets horlogers, il s’en crée tous les jours. Gabriel vous avait fait entendre son avis sur la question il y a un moment déjà. Et comme nous prenons le temps de tous les analyser, nous prenons aussi le temps de vous faire un retour sur ce qui nous plaît. Et une nouvelle initiative nous a récemment plu, celle d’Atelier Wen.

Un concept intéressant et simple. Il n’y a pas un jour qui se passe sans que l’on entende certaines personnes se plaindre du Made in China. Atelier Wen a pris le contrepied en pensant une montre 100% fabriquée en Chine et mettant en avant les qualités horlogères que l’on peut trouver dans ce vaste et riche pays. Les deux fondateurs, Robin et Wilfried sont amoureux de la région, et aussi des montres qui s’y sont créées depuis quelques décennies. Explications.

Atelier Wen : Une passion pour la Chine

Quelques semaines en arrière, quand Cécile m’a présenté son meilleur ami Robin pour parler “montres” en me le peignant comme un fou de l’histoire des montres chinoises, je devinais que j’allais être impressionné. Ce fut le cas. 

Robin arrive à véhiculer sa passion pour la Chine, son histoire, ses caractères, et ses montres. Et à faire l’étude géopolitique et politique du pays avec pour seul fil conducteur le développement de ce marché en Chine. Tout a commencé avec l’horlogerie chinoise, et son intérêt grandissant a petit à petit entraîné l’amour pour le pays. Sans compter une année de vie à Pékin et de nombreux autres allers-retour vers l’Empire du Milieu.

Atelier Wen - Hao

Il me parle avec fougue de cette SHANGHAI SS4, première montre de plongée chinoise destinée pendant les années 60 aux généraux de lArmée Populaire de Libération, qui coutait à l’époque presque deux ans de salaire à un haut fonctionnaire de l’État et qui était équipée d’un calibre automatique fabriqué sur place. De nombreuses pièces ont été détruites, il n’en voit même plus passer à la vente. Il garde la sienne bien au chaud. 

Ce genre d’histoire qui amène un concept de marque de montre un peu particulier.

Celui de la fabrication d’une montre chinoise “premium”.

Atelier Wen - Ji

Tout commence début 2017. Un de ses amis, Wilfried, lui aussi amoureux de Chine et intéressé par l’aventure entrepreneuriale lui touche deux mots sur la création d’une marque de montre. L’idée et le concept se développent ainsi dans l’esprit de Robin, et les deux amis en viennent donc à se poser la question d’une montre chinoise premium qui mette en avant la culture et l’âme du pays.

Un concept, c’est bien, un design, c’est encore mieux. Nos deux amis ne sont pas dessinateurs de boitiers et l’assument pleinement, néanmoins ils savent penser une montre, et connaissent les codes historiques et esthétiques de l’horlogerie. Ils s’adressent alors à une personne très influente dans le secteur horloger chinois qui les met en contact avec un professeur de la célèbre Beijing Institute of Technology. Ce professeur a une classe d’étudiants en design qui ont un projet annuel à rendre où ils doivent imaginer et créer un produit de A à Z. La façon de faire est toute trouvée.

Atelier Wen - Ji & Hao

La classe entière se porte volontaire, mais deux étudiants seulement sont sélectionnés pour ce beau travail de groupe. Robin et Wilfried les guident car le dessin horloger n’est pas chose commune là-bas. Avec succès, car quelques mois plus tard, les étudiants rendent un travail qui plaît aux deux créateurs.

Vient ensuite le moment de construire la chaîne d’approvisionnement. Comme vous le savez peut-être, de nombreuses marques qui se lancent aujourd’hui par-delà le monde font directement appel à des entreprises chinoises qui s’occupent de tout, des aiguilles au mouvement. Rien de ça ici. Dès le départ, leur souhait était de “parcourir” le pays afin de trouver des personnes qualifiées pour chaque partie ou groupement de partie de la pièce.

Le cadran, par exemple. Il a été très dur de le fabriquer en porcelaine. De nombreux cadraniers proposaient une finition laqué mais pas de porcelaine, et ne comprenaient pas pourquoi payer plus cher pour le même effet. Nous, on comprend. Après quelques aventures, ils ont fini par trouver un fabricant capable de produire des cadrans en véritable porcelaine. L’histoire des aiguilles bleuies à la chaleur est similaire. 

Atelier Wen : Ji & Hao

Hao, c’est leur premier modèle au profond cadran bleu.

Atelier Wen - Hao

L’idée initiale était de s’inspirer de nombreux codes suisses et français (tout de même !) des années 40 et 50 tout en insufflant l’âme chinoise. Des index bâtons et “billes” ainsi qu’un chemin de fer un peu particulier.

Celui-ci reprend un motif sinisé Huiwen (回纹) présent dans de nombreuses formes d’art chinoises depuis des siècles. Et que vous avez déjà forcément croisé du regard. À l’origine sensé être vecteur de réussite, puis devenu simplement décoratif. C’est une oeuvre particulière dans un musée à Séoul qui a donné l’idée définitive aux deux amis.

Atelier Wen - Hao

Ce qui doit attirer votre oeil fougueux, chers amis, est bien la petite seconde à six heures. Elle est constituée de plusieurs caractères provenant du concept chinois de Bagua (八卦) encore appelé “huit trigrammes”. Une forme de système permettant de décrypter la réalité environnante et qui a été interprété dans les différents courants du Taoïsme en passant par la philosophie et l’astronomie chinoises. Dans la réalité des deux fondateurs, ces symboles représentent des directions et les caractères des points cardinaux :

Kun (坤) pour la Terre et le Nord, Li (离) pour le feu et l’Est, Qian pour le ciel et le sud (乾) et enfin Kan (坎) pour l’eau et l’Ouest. 

Une façon de symboliser les mouvements du soleil qui se lève à l’Est, atteint son Zénith au point le plus haut du ciel et se fond dans la terre à l’Ouest. L’ordre des points cardinaux est inversé pour référence à un Bagua “Fuxi” plus ancien du nom d’un personnage mythique ayant avancé ce concept.

Vous voyez le genre de clin d’oeil à la culture chinoise dont je vous parlais ?

Ji, c’est leur second modèle au fond blanc d’une très grosse douceur.

Atelier Wen - Ji

De la même manière, ils se sont au tout début inspirés de certaines pièces “chronomètre” des années 40 et 50 avant d’y admettre le puissant souffle chinois. Je trouve que c’est ce cadran qui fait le plus songer à la culture chinoise quand on ne la connaît pas. Vous savez, ces porcelaines chinoises traditionnelles alliant un blanc brillant à des lignes bleues très décoratives ?

La petite seconde de celle-ci représente encore une autre belle histoire de la culture chinoise. Elle est composée des caractères 酉 et 卯 représentant respectivement les heures entre 17 et 19 heures et les heures entre 5 et 7 heures. Des caractères provenant du système des “12 rameaux terrestres”, une ancienne façon de mesurer le temps où chaque rameau, vous l’aurez compris, représente deux heures de temps. Moi, je n’avais pas compris.

Pas besoin d’avion pour voyager en quelques lignes, vous l’aurez compris.

Revenons à la montre !

Atelier Wen - Hao

Là aussi, la barre a été mise assez haute. On remarque rapidement les finitions d’une boîte alliant poli et poli brossé sur les cornes. Un peu plus de brossé aurait été appréciable selon nous, mais il y en a et il est bien fait. Cette boite d’ailleurs, a été réalisée dans des proportions de 39mm pour un peu moins de 12mm d’épaisseur.

Le cadran que je vous ai décrit avec passion juste avant se devait d’être mis correctement en avant par un verre saphir très légèrement bombé. Mais assez pour qu’on le remarque, Dieu est les détails comme d’habitude !

Laissez-moi vous parler un instant du mouvement. Il s’agit d’un Peacock SL-3006 automatique chinois. Les plumes du paon battent à 28’800 alternances et délivrent 41 heures de réserve de marche. Il faut savoir que ce mouvement sortant de la grande Dandong Factory est ici dans sa finition premium (comme il existe plusieurs grades de ETA) avant d’être contrôlé par une autre entreprise qui se charge de le régler dans 5 positions différentes. Puissant. C’est la même entreprise qui s’occupe de l’assemblage et du SAV.

Atelier Wen - Ji

Je sais, vous attendez le prix. Sur Kickstarter, la montre sera proposée à un tarif Super Early Bird de 420€ et un tarif Early Bird de 450€. Pour une livraison estimée entre maris et avril 2019. Livrée avec son bracelet Easy-Bar en cuir bleu dans une pochette du même cuir. Un prix tout à fait acceptable pour un produit de qualité, pensé par des passionnés


Pour plus d’informations, rendez-vous sur leur page KICKSTARTER