fbpx
LONGINES RECORD HERITAGE CHRONOGRAPHE

LONGINES RECORD HERITAGE CHRONOGRAPHE Un chronographe, de multiples inspirations

Record. Un nom qui ne doit pas sonner comme inconnu auprès des amateurs de montres Longines, d’une part parce qu’une collection porte aujourd’hui son nom, mais aussi parce que le nom Record évoque autre chose de plus ancien pour Longines. Quoi qu’il en soit, Longines a présenté une nouvelle montre Record Héritage Chronographe, qui nous renvoie aux belles heures de l’horlogerie et des chronographes.

Longines et Record

Même si aujourd’hui Record porte le nom d’une collection chez Longines, il a été beaucoup plus que ça par le passé. Record est une marque qui se constitue au tout début des années 1900 à Tramelan en Suisse. Son but ? Commercialiser la Sector Watch, une montre à la forme coquillage avec fonction heures et minutes rétrogrades. La société se développe ensuite en acquérant d’autres manufacture et à partir des années 1920 elle produit des mouvements, des montres de poche et des montres bracelet. Quelques modèles feront la réputation de Record comme la Datofix avec sa phase de Lune autour des années 1950.

Vous allez me dire : mais qu’y a t-il à voir avec Longines ?

Et bien justement, Longines prend une participation majoritaire dans la marque Record en 1961 afin d’augmenter ses capacités de production et d’en faire une filiale. De nombreuses montres sortiront de cette collaboration, une majorité de trois aiguilles assez simples avec mouvements et boitiers signés Record, et le cadran signé des deux marques. Au début des années 1970, avec son entrée dans l’ASUAG et la présence du célèbre Ébauche SA, l’approvisionnement chez Record est beaucoup plus faible et la marque décide de démembrer la société qui est absorbée dans différents services chez Longines. Record disparaitra petit à petit dans les années 1980, et les derniers travailleurs de l’entreprise seront transférés à St-Imier.

Tout cela pour vous dire que Record est plus qu’une collection chez Longines, mais fait partie intégrante de son histoire. Vous n’étiez peut-être pas au courant, mais ça, c’était avant. Dans la collection Record, Longines nous présente aujourd’hui un chronographe Héritage de toute beauté.

Longines REcord Heritage Chronographe

Longines Record Heritage Chronograph

Avez-vous en tête les designs des chronographes chez Longines ? On pense évidemment en premier lieu au calibre 13ZN apparu au milieu des années 1930, suite du célèbre 13.33Z né au début des années 1910. Il y a eu de nombreuses déclinaisons de ce chronographe, et dans les années 1950 on note l’apparition d’un chronographe plus sportif avec le développement du mouvement 30CH pour des montres au look plus sportif. Des calibres exceptionnels qui ont donné naissance à une foule de design pour toujours le même objectif : mesurer le temps avec fiabilité et précision.

Regardez par exemple ici une pièce exceptionnelle vendue par Phillips il y a tout juste 4 ans, un chronographe Longines du milieu des années 1940 animé par un calibre 13ZN et dévoilant un cadran tout juste incroyable. Un petit air de famille, vous ne trouvez pas ?

Quoi qu’il en soit, quand on prend dans les mains ce chronographe pour la première fois, il est indéniable que l’inspiration provient du passé de la marque. En même temps, à la vue des mots “Record” et “Heritage”, nous pouvions nous en douter.

Une montre chronographe en acier donc, un boitier de 40 mm de diamètre qui nous montre une épaisseur de 13,8 mm. Même si nous aurions été amoureux d’une version qui descende en dessous des 40 mm, il faut dire que cette Longines s’assoit bien sur le poignet grâce à ses cornes bien faites et courbées ainsi qu’à des proportions décentes. On apprécie ses finitions, à la fois le brossé de la tranche de carrure, en contraste avec la lunette et les cornes polies. Autre spécificité qui ne laisse pas indifférent : les boutons ovales du chronographe. Qu’il était déjà possible de trouver sur les modèles dont la montre d’aujourd’hui trouve son inspiration. 

Mais c’est surtout le cadran qui fera ici rougir certains. Il est noir mat, et permet ainsi à toutes les inscriptions qui s’y trouvent en doré (ou “gilt”) de ressortir facilement et de rendre cette pièce très lisible, et charmante. On aime retrouver le logo Longines au sablier ailé en applique accompagné des aiguilles feuilles dorées, pour aller jusqu’à l’extrémité du cadran contempler la minuterie et l’échelle tachymétrique jouer main dans la main. C’est aussi ce dernier détail d’échelle, combiné aux codes couleur, qui nous replonge dans les archives de la marque.

En revanche, pas de calibre 13ZN à l’intérieur, mais un mouvement Longines L895 automatique qui présente une belle réserve de marche de 59 heures, une certification de Chronomètre par le COSC. Une pièce qui séduira très probablement, en plus des amateurs de jolies pièces, ceux qui sont frappés par ses couleurs et formes tout droit tirées du plus beau siècle de l’horlogerie.

La Longines Record Heritage Chronograph est disponible au choix avec un bracelet marron ou acier, à partir de 3.140€.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

Pochette d'ordinateur CHARLIE en nylon noir - JOSEPH BONNIE

Et si nous tissions un lien plus personnel ?

Rejoignez une communauté d'amoureux d'horlogerie : nouveautés, rendez-vous, évènements particuliers et de nombreuses surprises.

expand_less