fbpx
OMEGA X SWATCH MOONSWATCH

OMEGA X SWATCH MOONSWATCH Stupeur et tremblements

Update : Omega a récemment annoncé que les montres ne sont pas en édition limitée, qu’elles seront bientôt à nouveau disponibles en boutique, et un peu plus tard en ligne.

Depuis le 20 mars, les réseaux sont en ébullition car un mystérieux post éveille les amateurs : The 26 of May it’s time to change your Swatch, it’s time to change your Omega.

Nos esprits travaillent et cherchent à deviner les bases de cette campagne inédite…

Surprise en ce matin du 24 mars 2022 ! Chers lecteurs, je pense que vous êtes familiers avec la Speedmaster, mais au cas où des séances de rattrapage sont disponibles ici.

La Speedmaster c’est évidemment la Moonwatch, dotée parfois d’une Moonphase. Et Boom avec cette nouvelle collaboration entre Omega et Swatch, la Speedmaster devient MoonSwatch.

Les esprits s’échauffent et s’interrogent, mais qu’est ce qui se cache derrière ce partenariat inédit….?

La surprise est agréable, cette collaboration nous propose une version nouvelle d’une icône de l’horlogerie au travers de onze versions. En effet ces nouvelles Speedmaster rendent hommage à onze planètes, satellites et la chère étoile de notre système solaire : Mercure, Mars, La Terre, Uranus, Vénus, Saturne, Pluton, la Lune, le Soleil, Neptune et Jupiter. Chaque modèle est nommé “Mission to…”. Une belle idée.

Omega x swatch Moonswatch

Techniquement, Omega et Swatch nous proposent l’adaptation du boîtier de la Speedmaster en conservant la taille de 42 mm par 13.25 mm d’épaisseur. Le boîtier est dans une matière appelée bioceramic : un alliage de céramique et de plastique recyclé. Les boîtiers et lunettes se parent de onze couleurs correspondant chacune à une planète ou satellite.

Les cadrans quant à eux ont chacun un design singulier qui donne à mon avis un côté ludique à cette Moonswatch. Chaque montre a sa propre identité et par ses détails uniques propose des nouveautés bien pensées. Chacun trouvera un modèle qui lui correspond, j’en suis certain.

Dans les détails marquants, il y a des hommages à certains modèles Omega historiques. Les aiguilles oranges rappellent les Flat Jedy et Speedmaster Racing. Les cadrans reprennent le “step dial”, et la lunette le “dot over ninety”. J’attribue une mention spéciale au modèle Mission to Mars qui reprend les fusées des “Prototypes Alaska” sur les aiguilles du chrono. Mon détail préféré est incrusté dans le verre hesalite, il s’agit du S de Swatch qui emprunte le temps d’une collaboration l’emplacement privilégié du Omega.

Omega X Swatch Moonswatch Bioceramic

Une jolie finition réside dans le couvre batterie du mouvement : le dessin de chacune des planètes.   

Le mécanisme qui anime ces Monswatch est un mouvement chronographe à quartz, un standard bien connu chez Swatch.

Le bracelet velcro de cette collaboration rappelle l’histoire de la conquête spatiale, dans laquelle un modèle similaire avait été qualifié par la NASA afin d’équiper les Speedmaster en dotation aux astronautes.

Chaque montre sera disponible chez les revendeurs Swatch autorisés, la liste est disponible sur leur site internet. Le prix de 250 euro chaque modèle devrait motiver plus d’un amateur.

Notre avis 

La Speedmaster Moonwatch est une icône de l’horlogerie particulièrement appréciée. En 2020 lors du renouveau du modèle Professional, je me souviens des nombreuses discussions et inquiétudes sur l’évolution du chronographe lunaire. Finalement l’évolution a plutôt penché pour une réinterprétation de détails historiques, ce qui a globalement plu aux amateurs. Cette nouvelle Speedmaster a aussi perdu le côté accessible, son prix avoisinant 7000 euro a plus que doublé en cinq ans. 

Omega X Swatch Moonswatch Bioceramic

J’apprécie que ce partenariat entre Swatch et Omega rende un design emblématique accessible tout en conservant des détails historiques pertinents. Cette montre espère toucher un public plus large et aussi certainement plus jeune. Je trouve que la démarche est positive. 

Pour les collectionneurs plus aguerris, je les oriente sur les modèles “Mission to Mars” ou “Mission to Jupiter” qui font vraiment référence à notre histoire. Au contraire, la « Mission to the Moon » qui reprend je trouve trop fidèlement la Moonwatch a moins d’intérêt.

Il est évident que ces modèles ne remplaceront jamais la Speedmaster Professional et ce n’est pas le but recherché ici. L’idée est d’apporter du fun avec des montres cool et colorées en ce Printemps qui démarre. Un peu comme l’idée de Lego qui propose des versions “toy” des célèbres 911 Porsche ou S1000RR chez BMW. Même si on ne peut pas monter dessus…

Néanmoins j’espère que ces collaborations restent limitées car je pense que l’exercice n’est pas facile. Malgré cette alchimie réussie, Omega devra veiller à conserver son image de marque, tout comme les autres marques du groupe Swatch. J’ai du mal à imaginer une collaboration Breguet x Swatch…

Pour ma part je pense franchir le pas pour m’amuser car j’aime les détails de certaines versions. La bioceramic proposée est assez inédite, pourquoi pas. Et vous, quel est votre avis ?

Concernant les disponibilités, et bien les MoonSwatch seront disponibles dans certains magasins Swatch sélectionnés à partir du 26 mars.

6 réponses à “OMEGA X SWATCH MOONSWATCH”

  1. iPhilou dit :

    Quel dommage que l’on ne puisse pas les commander en ligne. Habitant à 300km de la boutique “officielle” la plus proche, il me sera impossible d’en prendre une. Pourtant la moonswatch “edition lune” est ce que j’espérais depuis des années. Tant pis 🙁

  2. adrien dit :

    j’ai une omega speedmaster “reduce” mais je pense quand meme craquer sur un ou deux modèles de moonswatch… le model mercury je le trouve super beau, et effectivement le mission to mars est top aussi pour sa référénce historique et ses couleurs sympas..

    dur dur de choisir

  3. Monnin dit :

    Tout cela tient du scandale, du marketing pour faire de l’argent pour les actionnaires, . Créer la confusion, mélanger les serviettes et les torchons, balayer le savoir des vrais horlogers qui patiemment fait des mouvements Omega des machines formidablement fiables.
    Bref ça montre bien qui dirige ce groupe.
    Omaga =Swatch::: Swatch = Omega
    Du plastique du jetable, recyclé …
    Omega va le payer..

  4. Martial dit :

    Bonjour je n’apprécie pas votre commentaire le trouvant Hautain voire dédaigneux. On ne mange pas les torchons et les serviettes ? Pourquoi pas? Swatch est une marque iconique. En prêtant son nom omega ne galvaude pas son image je dirais qu’elle la renforce en la démocratisant et en faisant une porte d’accès vers le luxe en touchant un public qui viendra peut être un jour vers omega si son budget le lui permet. De plus la stratégie de rareté renforce l’aspect luxe du produit.
    De plus dans les années 80 omega était à l’instar de biens des marques de montre Suisse en cessation de paiement. Monsieur Hayek l’a redressé alors que ses successeurs utilisent le nom de swatch est un juste retour des choses
    Martial heureux possesseur d’une omega et d’une swatch (prochainement)

  5. Nassau dit :

    D’accord a 100%, tout est dit, rien à rajouter… 250 € pour une ‘ plastique’ jetable, franchement on se fout de qui….?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

Pochette d'ordinateur CHARLIE en nylon noir - JOSEPH BONNIE

Et si nous tissions un lien plus personnel ?

Rejoignez une communauté d'amoureux d'horlogerie : nouveautés, rendez-vous, évènements particuliers et de nombreuses surprises.

expand_less