fbpx
menu search
MONTBLANC WATCHES & WONDERS 2020

MONTBLANC WATCHES & WONDERS 2020 Les nouveautés 2020

Crise sanitaire oblige, les marques nous ont présenté en ligne leurs nouveautés pour l’année 2020 via une plateforme en ligne Watches & Wonders. Cette année, pas de grosses nouveautés chez Montblanc, mais un renforcement des collections déjà existantes et la présentation de jolies pièces inspirée de l’héritage Minerva.

Quelques unes de ces montres sont magnifiques et témoignent d’un savoir-faire et d’un héritage merveilleux. J’espère tout de même que la marque saura faire attention et ne pas se reposer constamment sur ces mêmes designs, qu’ils proviennent de Minerva ou d’ailleurs.

Montblanc 1858 Automatic 24h

Voici une complication que j’apprécie tout particulièrement et qu’il est de plus en plus rare à trouver aujourd’hui. Pourtant l’affichage 24 heures n’est pas la complication la plus difficile à maitriser, reste qu’il faut la faire correspondre avec son ADN de marque, pas toujours simple.

Une lecture 24 heures pour cette pièce de 42 mm donc, via une aiguille rouge enduite de SuperLuminova et qui peut aussi servir de boussole à son utilisateur. Ne vous attendez pas à votre boussole de boy scout qui convulse dans tous les sens. Mais selon l’hémisphère, vous pourrez vous repérer en utilisant l’échelle interne. Prenons l’hémisphère Nord. Le soleil se lève à l’Est, se couche à l’Ouest. Quand il est midi, vous prenez votre montre, horizontale au sol, en pointant l’extrémité de l’aiguille vers le soleil. Vous pouvez alors lire tous les points cardinaux sur la montre. Easy.

Une montre qui représente davantage une montre heritage/historique par la couleur de lume utilisée, les codes, et typographies. Pas assez intemporelle à mon goût. Une pièce très Montblanc et dans la veine de l’exploration que la marque exploite, et pour cela cohérente.

MONTBLANC 1858 MOnopusher

Les monopoussoirs sont aussi des montres que j’apprécie, et au même égard que les affichages 24 heures, on en croise pas tous les jours. Une cohérence chez Montblanc, depuis le rachat de Minerva et la conservation des lieux, des techniques, d’une quantité phénoménale d’archives et de l’identité de manière générale.

Deux modèles sont mis en avant cette année, dont un en édition limitée. Sur les 3, on retrouve le cadran caractéristique noir, ses deux sous-compteurs, et une échelle interne télémétrique & sa minuterie sur fond beige. De la matière luminescente beige est utilisée pour les index chiffres arabes et les aiguilles “cathédrale” de la montre. Une très belle pièce qui a vraiment un visage, et dont la seule envie est de déclencher le poussoir, qui fera vibrer le calibre Montblanc MB. 25.12, sur base Sellita. Une pièce proposée au prix de 4.700€.

Pour ceux qui se posent la question de la matière de ce boitier de 42 mm, il s’agit d’un alliage de bronze.

Montblanc heritage

Lors du SIHH 2019, Montblanc présentait sa collection Heritage, une collection de plusieurs pièces inspirées par des montres Minerva des années 40 et 50 qui se déploient avec quelques complications.

Montblanc Watches & Wonders 2020 - Collection Heritage

Cette année, une nouvelle variation a particulièrement attiré notre attention sur le chronographe monopoussoir. Le boitier reprend celui de la pièce similaire présentée l’année dernière, mais le cadran dévoile une couleur saumon très douce et magnifique, qui se marie également à merveille avec les textures de ce cadran à la fois mattes et grainées.

On trouve aussi dans ces nouveautés une montre “pulsographe” de médecin. Vous savez, les fameuses montres à pulsations. Pour faire simple, vous lancez le chronographe, vous comptez 30 pulsations, et vous l’arrêtez. Il suffit ensuite de regarder l’échelle et de lire le nombre qui s’y trouve pour trouver l’information vitale. Plus facile à dire qu’à faire.

Une pièce disponible en édition limitée à 100 pièces dans un boîtier en or rose 18 K de 40 mm rehaussé d’un cadran couleur tabac. On y trouve le calibre manufacture de folie Montblanc MB. 13.21 et sa roue à colonnes.

Pour finir en couleur, on trouve la Montblanc Heritage Automatic maintenant équipée d’un nouveau cadran vert laqué anglais.

montblanc 1858 blue

Deux pièces de la collection 1858 ont vu leurs couleurs virer vers le bleu.

La désormais “célèbre” Geosphere arbore, nous le rappelons, une complication où deux globes bombés effectuent une rotation complète en 24 heures. Cette année, la pièce arbore un cadran bleu revisité, maintenu par une lunette bidirectionnelle en acier et céramique, et s’accompagne maintenant d’un bracelet en cuir de veau bleu ou en titane. Une pièce proposée à partir de 5.700€.

Non loin se tient le nouveau chronographe 1858 Split Second pour compléter la collection, ré-interprétation d’une pièce militaire Minerva de 44 mm des années 1930. Limitée à 100 pièces seulement et équipée d’une belle complication de chronographe à rattrapante, on apprécie toujours autant la composition de son cadran (une base en or et un travail d’émaillage grand feu) qui fait songer aux chronographes des années 1920 et 1930 avec leurs échelles de mesures en escargot. Une édition limitée à 100 pièces.

Je ne vous parle même pas du calibre de manufacture MB. M16.31 qui démontre la puissance encore actuelle de Minerva.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less