fbpx
menu search

jeanrichard AIRSTAR Une montre, plusieurs mystères

Dans le monde fantastique des collectionneurs de montres, savoir que l’on a la plus rare et avoir pris part à une recherche très mystérieuse est un couronnement. Tel est le cas avec la JeanRichard Airstar que je vous présente aujourd’hui. Mis de côté sa rareté dont vous allez comprendre les ressorts, il faut aussi bien avouer qu’elle ne laisse pas indifférent pour une coquette liste de raisons.

JEANRICHARD Airstar chronographe

Jeanrichard, qu’est-ce que c’est ?

L’histoire de JeanRichard est aussi mystérieuse que la pièce que je vais vous présenter. C’est assez simple, quand on cherche des informations, tout laisse à penser qu’une faille spatio-temporelle soit apparue, qui nous fasse passer en un éclair du XVIIe siècle aux années 1980.

Toujours est-il que Daniel Jeanrichard est une personnalité qui aurait apporté de nombreuses découvertes horlogères dans les environs de Neuchâtel, alors que rien ne le destinait par ailleurs à cette vocation.

On apprend que les noms Aquastar, JeanRichard et Daniel JeanRichard appartenaient à un dénommé groupe EREM (R. Marchand & Cie, à priori une société de mesure du temps) jusqu’au début des années 1980, ayant revendu par la suite ces marques à une autre société qui elle-même les cède à l’entreprise Lemania.

On sait que JeanRichard était active au début des années 1960 par un lancement de “sous” marque : celui d’Aquastar. J’utilise “sous” car de nombreux modèles des premières heures portaient la double signature JeanRichard et Aquastar, et que la marque a fini par vivre d’elle même sous la simple signature Aquastar.

Le propriétaire de Girard-Perregaux, Luigi Macaluso, rachète la marque à Lemania en 1988 pour son groupe Sowind. Groupe détenu en majorité par Kering depuis 2011. C’est aujourd’hui Massimo Macaluso, fils de Luigi, qui est à la tête de l’entreprise.

Compliqué et opaque, je vous avais prévenu.

JEANRICHARD Airstar : sacré graal

La notion de graal a trop souvent été utilisée à tort et à travers. Un graal, comme le Saint Calice dans lequel Jesus-Christ aurait une dernière fois trempé ses lèvres, est LA pièce d’une complexité extrême à trouver. Pas celle que l’on souhaiterait absolument avoir mais dont il faut attendre le budget.

Simplement, qu’a t-on entre les doigts ?

JEANRICHARD Airstar chronographe

Un chronographe étanche dans un boitier en acier brossé de 37 mm aux cornes courbées, comme on a pu en observer beaucoup dans les années 1960 et qui n’est pas sans rappeler un chronographe Difor deux compteurs de la même époque.

Entendez par “étanche” une résistance de pression à 2 ATM, un skindiver dans l’âme. Pour l’encadrer, une lunette en acier bi-directionnelle et graduée jusque 60, et le fond de boite Aquastar si caractéristique à 18 branches.

Toute la beauté, et la rareté, de ce chronographe, se trouvent dans son cadran noir mat qui présente la double signature JEANRICHARD et Airstar. Ce qui en fait à mon sens toute la beauté – même si l’agencement général est celui qui plait le plus – se rapporte au radium.

On en trouve sous forme de bâtonnets fins et longs sur les index et les deux belles aiguilles “seringue”, ainsi que dans les sous-compteurs. Lorsque l’on s’en rend compte, on comprend davantage l’originalité du modèle en question : du radium toutes les 5 minutes sur le totalisateur des 30 minutes du chronographe à trois heures ainsi que toutes les 3 heures sur le totalisateur des 12 heures à six heures.

Si l’on regarde d’encore plus près les aiguilles de ces deux sous-compteurs l’on se rend compte qu’elles aussi ont leur point radium.

Ce radium dans les sous-compteurs, nous avions pu en observer sur d’autres chronographes de pilote de la même époque, comme certains modèles de Breguet Type 20/XX dont nous parlais Romain Réa dans un épisode précédent de La Minute de l’Expert.

Comme si ce boitier associé à un tel cadran n’étaient pas assez d’éléments garantissant le charme fou de cette pièce, son mouvement vient ajouter le glaçage. Il s’agit ni plus ni moins du célèbre Valjoux 72 avec son mécanisme de chronographe de roue à colonnes. Dont je vous parlais récemment en examinant une Wittnauer Professional Chronograph 242T.

On connaît différents modèles de cette Airstar. Les variations provenant des signatures sur le cadran, de la présence ou non de matière luminescente sur les index des sous-compteurs, et sur la signature éventuelle du mouvement. Certains passionnés et collectionneurs se sont penchés sur la question en profondeur, on trouve des informations intéressantes via Chonographes.net ou Chronomania. Ce chronographe a en effet aussi existé avec la seule signature JeanRichard, ou comme modèle de la marque Aquastar.

JEANRICHARD Airstar chronographe

Je suis même récemment tombé sur une vente aux enchères (de la maison Henry’s Auktionshaus allemande) datant de 2019 où l’on trouve un cadran JeanRichard Airstar où la signature Airstar figure au-dessus du sous-compteur à six heures. Ces pièces ont encore beaucoup à nous dire.

La majorité des montres que l’on croise (on peut les compter sur les doigts de la main) est dans un état exceptionnel, comme l’exemplaire que je vous présente aujourd’hui. La raison est peut-être elle aussi mystérieuse, et lié à un assemblage de vieux stocks tardifs avant que les marques ne soient reprises. Pourquoi un retard de plusieurs années dans l’assemblage ? Probablement par une faute de moyens. Nous ne le saurons vraiment jamais, encore moins la/les personnes à l’origine de ces pièces mystérieuses et envoutantes.

Cet exemplaire, c’est notre ami Clément de Collection Personnelle qui l’a cherché, avant de le laisser à son propriétaire actuel, heureux d’une trouvaille si rare et mystérieuse.

JEANRICHARD Airstar chronographe

3 réponses à “jeanrichard AIRSTAR”

  1. Avatar Didier dit :

    Bonjour, votre article est très intéressant mais c’est une Airstar qui illustre vos propos ?
    Cordialement

  2. Avatar Stéphane Aguettant dit :

    Bonjour, heureux d’une AQUASTAR REGATE, je retrouve sur ces photos quelques similitudes ( aiguille des minutes, boîtier, bracelet )
    Merci pour vos articles,
    Stéphane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less