menu
search

Black Bay Chrono TUDOR ET D'ACIER

Alors que vous découvriez les nouveautés Tudor du salon Baselworld 2019 (presque) en même temps que nous, une pièce faisait une entrée fracassante : la Tudor Black Bay P01.

Ce bruit en ferait presque oublier une autre pièce dont je veux vous parler aujourd’hui, mon oeil n’ayant pas été insensible à son charme : la Tudor Black Bay Chrono Steel & Gold.

Tudor Black Bay Chrono Steel & Gold

Les chronographes TUDOR modernes

Petit rappel, le premier chronographe de la collection Black Bay fait son apparition lors de Baselworld 2017.

Ses caractéristiques ? Une lunette en acier brossé et son échelle tachymétrique, deux compteurs façon chronographe compax, une fenêtre de date à six heures et deux bouton poussoirs vissés non pas sans rappeler le Big Block.

Le tout dans une boite alliant polis et brossés de 41mm de diamètre.

L’autre point important ne se voit pas. Il concerne évidemment ce qui fait vivre la montre. À savoir son calibre MT5813. Et l’histoire de ce calibre me plait beaucoup parce qu’elle me rappelle l’ancienne et belle façon de pratiquer l’horlogerie. Quand l’on prenait un peu partout ce que les autres faisaient déjà bien !

En effet, c’est Breitling qui fournit ce mouvement à Tudor, sur la base de son bien connu mouvement de chronographe B01. Ajoutez à cela les finitions propres à Tudor et vous obtenez un mouvement certifié COSC et une réserve de marche confortable de 70 heures. Habile.

Tudor Black Bay Chrono Steel & Gold

Baselworld 2019 nous a donc présenté une nouvelle version du Chrono en or et acier. Toujours en 41mm, pour le plaisir d’un poignet fin (17cm sur les photos) ou d’un poignet plus imposant. Et toujours équipé du même calibre MT5813.

Tudor Black Bay Chrono Steel & Gold

Contrairement à de nombreuses montres qui incorporeraient les deux matériaux, la Black Bay Chrono va plus loin dans le détail et plus particulièrement dans ses détails en or.

En effet, les détails ne se limitent pas seulement aux maillons or/acier du potentiel bracelet en métal et de la lunette en or.

Les boutons poussoirs vissés sont réalisés en or massif et la couronne est aussi en or jaune. Mais les détails les plus intéressants se rapportent à la lunette qui marie à merveille l’or jaune, l’aluminium noir et son échelle tachymétrique dorée.

Si on plonge les yeux dans le cadran, on remarque la minuterie de chemin de fer « gilt » qui fait écho aux écritures à midi et six heures, les cerclages d’index en acier façon or jaune qui répondent aux aiguilles, et le meilleur pour la fin, les sous-compteurs également dorés.

Tudor Black Bay Chrono Steel & Gold

Pour ceux qui ont certaines références de chronographe or et acier de la marque à la couronne en tête, des rapprochements peuvent être faits.

Si on pense sur un temps très court, ces associations rappellent le Daytona 116515LN. Pour les plus puristes, elle n’est pas non plus sans rappeler une référence de Daytona 6241 a.k.a John Player Special. Un clin d’oeil à la marque de tabac britannique qui sponsorisa l’écurie de formule 1 TEAM LOTUS et à ses couleurs noires et dorées.

Pour vous donner mon avis après l’avoir un peu portée, j’apprécie réellement cette pièce. Je le répète, même si j’ai un poignet fin. Mais ça, je le savais depuis Baselworld. Je lui trouve plus de charme que la Tudor BB Chrono en acier. Qui peut me jeter la pierre ?

Une pièce que nous avions le plaisir de découvrir à Baselworld, donc, et qui est disponible au prix de 5290€ sur bracelet tissu ou cuir et 6430€ sur bracelet or et acier.

Tudor Black Bay Chrono Steel & Gold

2 réponses à “Black Bay Chrono”

  1. Robert PASTOR dit :

    Chemin de faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less