fbpx
menu
search

Baselworld 2017 : Tudor frappe encore très fort !

Baselworld 2017. Ouverture des hostilités et des premières découvertes. La Maison Tudor à la rose et au bouclier présente aujourd’hui ses nouveautés, et autant vous dire qu’une fois n’est pas coutume, les bonnes surprises sont au rendez-vous… La famille Black Bay, déjà nombreuse, s’agrandit encore davantage, pour notre plus grand plaisir. Des modifications subtiles, certes, mais qui changent beaucoup de choses. Laissez-moi faire les présentations…

Tudor Heritage Black Bay Steel : date & lunette en acier brossé

TUDOR Heritage Black Bay Chrono - Baselworld 2017

« Steel » pour « Acier ». L’acier d’une lunette à l’échelle gravée marquée du triangle rouge. On retrouve la ligne de texte rouge chère aux collectionneurs et jusqu’ici uniquement présente en complément du triangle sur la Black Bay Dark. On aime beaucoup. Une lunette en acier brossé qui donne à cette Black Bay une allure encore plus fonctionnelle et utilitaire et qui n’est pas sans rappeler (de loin) certains inserts de Sub « Faded »  décolorés avec le temps, le soleil, le sel et le nombreuses immersions.

La grande nouveauté qu’intègre cette nouvelle Black Bay Steel ne se limite pas à sa lunette mais vient s’agrémenter d’une fonction date sous la forme d’un petit guichet discret situé à 3h. Pas de cyclope ici mais un disque de date blanc, chiffres noirs, lisible et efficace.

Les proportions restent les mêmes : 41mm d’ouverture avec des finitions poli-satiné, aiguille des heures « snowflake » et larges index cerclés.

Le mouvement :

Le calibre de manufacture Tudor MT5612  est un calibre 3 aiguilles – Date de 26 rubis et à la reserve de marche d’environ 70h (ce qui est au dessus d’une moyenne généralement davantage comprise aux alentours des 42h). Bien entendu, et cela est marqué sur le cadran, le mouvement est certifié chronomètre selon les standards du COSC.

Publicité
Serica Watches - W.W.W.

Prix : 
3.300 EUR sur bracelet cuir
3.600 EUR sur bracelet acier

Tudor Heritage Black Bay Chrono : Big block is (not) back

TUDOR Heritage Black Bay Chrono - Baselworld 2017

Voici « La talking Piece » qui divise : la famille Black bay se dote aujourd’hui officiellement de son premier chronographe. Une lunette en acier brossé à l’échelle tachymétrique gravée et deux sous-compteurs alignés horizontalement pour un look bi-compax aéré et propre. Une petite date vient compléter ce cadran à 6h.

Les poussoirs sont vissés, façon « Big Block » et ne sont bien évidemment pas sans rappeler ce dernier.

Les éléments qui divisent sont nombreux, et je vais très honnêtement vous donner mon avis. Ses détracteurs lui reprochent de mauvaises proportions quant à la taille des poussoirs et de la couronne, ainsi qu’à la présence de l’aiguille « snowflake » et d’index de plongée sur un chronographe… Voici mon avis :

Ce Black Bay Chrono fonctionne, fonctionne même très bien, pour de nombreuses raisons : il ne s’agit ni d’un Chronographe Monte-Carlo ni d’un Big Block, mais bel et bien du Chronographe Black Bay. Point, à la ligne, pas de frustration.

Je comprends la confusion de ceux qui restent sur leur faim avec cette échelle tachymétrique qui a davantage sa place sur un circuit qu’au fond des mers, bien entendu. Cependant cela fonctionne, à la manière d’un chronographe Aquastar Deepstar par exemple et de sa lunette graduée « règles de plongée ». Il manque cependant peut-être un repère lumineux qui aurait permis à cette lunette d’avoir une vraie utilité en immersion. C’est vrai.

L’aiguille des heures « snowflake » permet une belle lisibilité et de conserver cet ADN Balck Bay, qui sans elle, ne serait plus. Les poussoirs vissés sont quant à eux très agréables et la couronne vissée également, préhension et manipulation aisées.

Le mouvement :

Le calibre chronographe de Tudor MT5813  est un mouvement chronographe certifié chronomètre par le COSC. Développé en collaboration avec Breitling, il dispose lui aussi d’une belle reserve de marche d’environ 70h et bat au rythme de 28.800 Alt/h.

Un chrono qui enrichit cette grande famille Black Bay d’une belle manière.  Pour mes goûts très personnels il aurait mérité d’être un peu plus petit, un peu plus fin, mais les proportions sont belles, une fois la montre en main, et au poignet. J’irais même jusqu’à dire que cette lunette gravée en acier brossé donne l’impression d’une lunette plus fine et agrandit visuellement le cadran. Cela apporte une certaine clarté qui en terme de proportions affine un ensemble que je trouve personnellement très agréable.

Un positionnement prix très agressif pour un chronographe équipé d’un calibre certifié chronomètre, anti-magnétique et étanche à 200m venant d’une grande maison historique. Je ne connais personnellement pas beaucoup de concurrents aussi polyvalents et sérieux à ce prix là, et même au delà…

Prix : 
4.500 EUR sur bracelet cuir
4.800 EUR sur bracelet acier

Tudor Heritage Black Bay S&G: BB Goes « Fancy »

TUDOR Heritage Black Bay S&G - Baselworld 2017

Cette Black Bay s’habille non-seulement d’or jaune mais aussi d’une date. Or jaune en touches subtiles sur la carrure car uniquement présent sur la lunette et la couronne de manière très visible ; plus discret au niveau d’un cadran « gilt » aux inscriptions, marquage de la minuterie, aiguilles et cerclage des index.

Lorsqu’on passe sur bracelet or-acier, forcément, c’est une prise de position plus marquée.  Sur bracelet tissu par contre ça en passerait presque inaperçu !

Un modèle qui séduira certainement davantage des marchés aux goût plus « cossus » comme l’Inde et le Moyen Orient, mais pas uniquement. Sans caricaturer, nous avons ici une pièce qui se porte très facilement et des notes d’or jaune « subtiles » qui habillent élégamment cette nouvelle Black Bay. Avis aux « Dandy-Aventuriers » : cette pièce est pour vous !

Prix : 
3.600 EUR sur bracelet cuir
4.750 EUR sur bracelet acier

Tudor Heritage Black Bay 41 : BB 36 a grandi

La Tudor Heritage Black Bay 36 fut l’un de nos coup de coeur du salon Baselworld en 2016. Un modèle qui revient aujourd’hui avec 5mm d’ouverture de boîte supplémentaires mais les même codes esthétiques que sa petite soeur.

TUDOR Heritage Black Bay 41 - Baselworld 2017

Une Black Bay tout aussi fonctionnelle et lisible que ses confrères « Divers » mais un peu plus formelle et un soupçon moins sportive avec sa lunette lisse non graduée qui bien évidemment, ne tourne pas.

Equipée d’un calibre 2824 à la reserve de marche de 38h, voici l’entrée de gamme Black Bay. Une montre fonctionnelle, robuste, lisible et passe partout, aussi à l’aise avec un costume que dans la jungle.

Avec cette nouvelle taille de 41mm, elle séduira sans nul doute les amateurs d’un peu plus de présence au poignet et permettra même à Monsieur, qui a acheté la BB36 pour sa femme, d’arrêter de la lui voler le matin, avant de partir au bureau !

Prix : 
2.500 EUR sur bracelet cuir
2.800 EUR sur bracelet acier

Notre Avis

Une collection Black Bay qui s’enrichit de façon cohérente. 3 aiguilles, chronographe, Divers, il y en a pour tous les goûts et presque tous les budgets. Des prix très intéressants à la vue des produits proposés, robustes et fiables aux designs sobres et plutôt intemporels. Nous aimerions que le marché suive globalement cet exemple d’une production sobre et fiable à nouveau accessible au cadre moyen qui fait un petit effort. Nous allons voir ça dans les jours qui viennent…

5 réponses à “Baselworld 2017 : Tudor frappe encore très fort !”

  1. Avatar Maxime dit :

    Très sympa ces nouveautés Tudor!

    Dommage que vous n’ayez pas plus de photo de la black bay 41 sans couronne, ça serait pour moi le seul petit détail à redire sur ce très bon article

  2. Avatar Max dit :

    Lorsque j’ai vu les premières photos hier soir de la Black Bay Chrono (via les comptes instagram de Hodinkee, TudorCollector et Bulang&Sons), j’ai cru à une vaste blague…
    On croirait voir une Black Bay bricolée avec une lunette de Daytona… D’après mes codes esthétiques (qui ne regardent que moi hein), c’est un loupé.

    La Black Bay Steel n’apporte rien à la gamme BB (toujours selon moi). Mais tous les ans, ils font une variante. Red, Blue, Black, Dark, Steel… Pourquoi pas! La BBB reste pour moi leur plus belle réussite depuis 2012.

    La Silver&Gold fait très Bling Bling. Marché visé : Hong Kong ? Les boutiques Tudor n’arrêtent pas d’y pousser alors pourquoi pas…

    La BB36 qui évolue vers un diamètre de 41 n’est peut être pas une mauvaise idée. Perso, j’aime les petits diamètres mais apparemment, ce diamètre de fillette rebutait certains acheteurs. Ils n’auront cette fois plus d’excuse !

    Comme d’habitude, il faudrait voir les montres en vrai… Mais je ne suis pas conquis.

    En revanche, le trio Omega est une franche réussite et la Nomos Club Neomatik aussi mais j’imagine que vous allez y venir… Patience 🙂

  3. Avatar eddy23 dit :

    Cette collection Tudor Black Bay sonne t elle la fin d’un engouement pour un design exceptionnel et unique ?
    Je le pense car la présence d’un chrono + la bi couleur + la date ne sont que des signes d’un manque cruel d’inspiration éloignant encore plus la collection de ce qu’elle représentait à l’origine en 2012 .
    La collection Black Bay devrait s’arrêter pour ne pas partir dans une surenchère de « remix » qui ne sont plus dans les codes voulus du designer initial.
    La perte de la rose pour le blason Tudor était déjà un signe l’année dernière.

    C’est un peu comme remettre une ancienne chanson de Bowie à la sauce remix de qui vous voulez de tendance aujourd’hui …. le résultat sera toujours largement au dessous de l’original …. donc pourquoi revisiter ce qui n’en avait pas besoin …. money money money ( Ah ça c’est ABBA ) .

    Repartir d’une feuille blanche avec ces nouveaux codes de design MAIS pour une autre nouvelle collection aurait été une vraie preuve de créativité et une surprise : critiquable ou pas il y aurait eu de l’audace …. ce qui manque définitivement à ce cru 2017 …. dommage …. et la Black Bay 2012-2015 est une référence absolue et surement l’une des plus belle collection de l’horlogerie de ces 10 dernières et surement 10 prochaines années … la Fifty five de chez Tudor : une référence .

  4. Avatar Guillaume dit :

    Pourquoi faut il attendre que nos chers Rhabilleurs publient leurs propres photos pour pouvoir enfin apprécier à leur juste valeurs ces nouveaux membres de la famille BB?

    Sans rire, c’est un vrai gros compliment, félicitation à l’équipe et au photographe, car jusqu’ici le chrono (particulièrement lui) m’avais presque fait grimacer. Toutes les photos Insta étant… moches (à mon gout).

    Je vois désormais toutes ces nouveautés avec un autre oeil, bien meilleur… pas si « moche », finalement, ce chrono 😉

    Merci les gars!!

    p.s. : dites, vous pensez pas que à ce rythme là, l’année prochaine, on aura la BB « classique » avec une date (comme la nouvelle version dorée), à la place du modèle actuel?
    Ça ferait presque de nos vieilles BB à mouvement ETA, des plongeuses de collection… 😉

    Guillaume

    • Avatar Nicolas dit :

      Bonjour Guillaume,

      Merci beaucoup pour votre commentaire qui réchauffe l’équipe dans ce moment de rush intense et passionnel !

      Pour ce qui est de l’année prochaine, qui sait…

      Excellente soirée,

      Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less