Home Montres Modernes Focus

Montres Reservoir : Trois ans après

Nicolas
Le 28 septembre 2018
N

Nous avons très récemment appris la nomination de la marque de montres Reservoir et de son nouveau modèle Longbridge British Racing au Grand Prix d’Horlogerie de Genève (GPHG) dans la catégorie “Challenge”. Le moment pour moi de vous raconter un peu l’histoire de Reservoir, mais surtout de réfléchir plus profondément au succès de cette marque récente au positionnement si particulier que nous avions rencontré il y a plus d’un an maintenant.

Le concept Reservoir

Reservoir est née en 2015. Trois ans après son lancement, donc, il est temps de faire un point sur les développements de la marque, et l’engouement qu’elle a suscité auprès du “grand” public.

Lors de ma rencontre avec les personnes qui animent Réservoir depuis ses départs en 2015, je me souviens avoir été surpris par le positionnement si particulier de la marque. Laissez moi résumer. Un nouvel arrivant sur le marché, proposant une montre au design plaisant certes, mais tranchant, avec de la complication et à un pricing approchant les 4000€.

Montres Reservoir - Longbridge British Racing

Je me suis alors dit : “ça va être compliqué”. Et sans mauvais jeux de mots.

Mais le chemin suivi par la jeune marque a alors été complètement différent de ce que j’avais imaginé. Et j’ai donc pris plaisir à revoir François et François-Marie (trois François dans l’équipe, ça fait pas mal de cédilles) avec qui j’ai pu m’entretenir pour comprendre le développement de la marque, son image ainsi que ses clients.

Comment expliquer l’accueil de Reservoir ?

Nous avions rencontré Reservoir il y a un an maintenant.

En une année, de nombreuses évolutions ont eu lieu. Et le véritable levier ne fut autre que le salon de Bâle. Ce qui fait plaisir à entendre, car là est son véritable et beau rôle, aussi.

La proposition de valeur de Reservoir étant particulière, la marque avait besoin d’un évènement de ce genre pour avoir des retours, positifs et négatifs, sur son produit. Et les quelques jours passés sur le stand leur a permis de dénicher quelques 700 contacts parmi foule de journalistes et autres détaillants. Et le retour fut plutôt bon de la part de cet écosystème horloger.

Montres Reservoir - GT Tour

C’est ce qui a permis de lancer la première levée de fonds. Et l’inauguration du premier point de vente en octobre, au Printemps pour être plus précis. Ce qui a donc ajouté du physique au seul point de vente digital existant. Un challenge qui a fini par payer, puisque la marque a su trouver un bon écho dans ce grand magasin et que la rotation de stock est rapidement arrivée.

C’est alors que j’ai fait le rapprochement avec mon sujet de mémoire (dont je vous parlerai sous peu de temps) et sur l’achat de telles pièces en ligne, les gens n’étant pas forcément prêts à dégainer leur carte avant d’avoir essayé la montre. D’une part, Reservoir avait prévu un showroom sur rendez-vous pour ceux qui veulent passer la montre au poignet avant toute décision, et d’autre part l’avis d’une presse globalement très positif a pu offrir une crédibilité grandissante à la marque.

L’autre point qui explique ces achats en ligne provient aussi de la vraie différence de Reservoir sur le marché.

Si une personne est attirée par cette montre, elle ne trouvera pas un équivalent qui y ressemble à la fois sur le plan esthétique, mais aussi sur le plan des complications horlogères, surtout à ce niveau de prix. Ce qui entraîne souvent le passage à l’achat. Sans compter qu’il s’agit d’une n-ième montre pour certaines personnes. Cela étonne François-Marie qui a dans une autre vie travaillé dans la grande-distribution. Mais c’est une aubaine.

L’autre point qui rassure est la qualité de fabrication par les motoristes de La Chaux-de-Fond dont la spécialité est de réaliser des complications. Histoire d’éviter le service après-vente, ce qui est souvent arrivé pour ce genre de pièces par le passé. En effet, la partie rétrograde est très fragile, et il faut réussir à la fois un saut parfait à zéro quand l’heure saute, et compter sur le débrayage de l’aiguille quand on l’emploie dans le mauvais sens, ce qui évite la casse. Brevet déposé bien entendu.

Du vrai contenu horloger donc. Et un “Value for money” qui est bien présent.

Montres Reservoir - Longbridge

Le dernier point qui explique le succès de Reservoir passe par un bon timing. Et François Moreau, aussi amateur d’horlogerie depuis longtemps, est pour cela admiratif de Bell & Ross. Le bon timing, Reservoir l’a eu quand, quatre années auparavant, ils se sont rendus voir quelques motoristes en Suisse, alors que le marché n’était pas à un pic de santé extraordinaire. Auparavant, et même aujourd’hui, il aurait été impossible de démarcher des motoristes à des prix convenables pour fabriquer ces montres.

Le futur chez Reservoir

Reservoir compte aujourd’hui 23 points de vente.

Montres Reservoir - GT Tour

Encore une fois en ce début d’année 2018, Baselworld a été l’occasion de se faire connaître davantage et de rencontrer du monde. Un agenda qui comptait presque 120 rendez-vous. L’occasion de présenter une pièce en carbone davantage sportive et une nouvelle boite en bronze non traité qui se patinera donc avec l’âge.

Ce qui est pratique avec la passion des compteurs, qu’ils soient automobiles, marins ou encore aéronautiques, c’est que le réservoir d’idée déborde souvent de nouveaux projets. Et il se pourrait bien qu’une GMT voit bientôt le jour, mais je ne vous en dirait pas plus. La grosse nouveauté de Bâle sera un first to market en terme de plongée, mais je n’ai pu en soutirer davantage à François et François-Marie.

Montres Reservoir - GT Tour Carbon

Pour l’instant, ils vont aussi continuer à apparaître dans des évènements en rapport avec l’automobile, comme le Tour des Alpes, ou encore les 100 GT ou les Grandes Heures Automobiles de Montlhéry, ou encore lié au monde de l’air avec l’évènement Air Legend.

Enfin, la pérennité passe évidemment par les clients et amis de la marque. Aujourd’hui, Reservoir ne s’appuie guère sur la monétisation du traffic. Aucun “influenceur” payé pour des “posts” donc, mais la volonté d’une co-construction d’image avec des personnes pour qui les montres Reservoir et l’imaginaire de marque lié aux compteurs, à l’automobile et aux autres belles machines que cela inspirent.

Je pense avoir donné une partie des clés qui permettent d’en comprendre un peu plus sur le beau chemin parcouru par Reservoir depuis ses débuts. Et je suis déjà curieux d’en voir plus à Bâle.

Montres Reservoir