Home Montres Modernes Abordable

La Montre Merci : Quatre nouvelles montres et un projet très spécial

Nicolas
Le 28 novembre 2018
C

Certaines marques, certains designers réputés – et j’en passe – se lancent parfois à corps perdu dans la conception d’une montre. Ça ne marche pas à tous les coups. C’est ainsi, mais comme on dit -“Dura lex, sed lex” – Il faut tout de même noter l’effort que certains font et les moyens employés. Pour ce qui est du concept store Merci du 111 Boulevard Beaumarchais qui nous présentait La Montre Merci il y a déjà plus d’un an, ce fut incontestablement une réussite.

Quelle suite plus logique alors que de présenter de nouveaux modèles aujourd’hui ? Le Projet Spécial est né chez Merci, le moment de vous faire découvrir quelques nouveaux modèles qui vont bien, ainsi que de vous présenter le nouveau concept d’instruments du temps chez Merci. Ça fait déjà pas mal de choses. 

Merci Instruments

Alors non, Merci ne conçoit pas encore de contrebasses ou de trompettes.

Mais après le franc succès rencontré par LMM-01 depuis plus d’un an, il fallait que les choses avancent et que de nouvelles pièces voient le jour. Pas une grande surprise quand on connaît l’intérêt de Jules et Arthur pour les belles montres.

Portait de Jules et Arthur, et de leur magasin Merci du 111 boulevard Beaumarchais

Pas étonnant non plus de voir se regrouper toute cette section Montres Merci au sein d’un seul et même Label : Merci Instruments. Ce qui permet véritablement de distinguer les Montres Merci du reste des beaux objets que l’on peut trouver sur le boulevard Beaumarchais et qui renforce la marque de montre.

Le concept reste inchangé : concevoir des montres à partir de codes horlogers historiques et esthétiques, en y insufflant l’identité propre à Merci.

Montre MERCI Mecanique Pack

Des pièces qui marquent par leur simplicité, leur esprit épuré et leur accessibilité. Ainsi ces montres parlent à la fois aux connaisseurs qui du premier coup d’oeil retrouvent ce qui anime leur passion mais également aux béotiens pour lesquels La Montre Merci représente un beau premier pas dans l’horlogerie.

Merci Instruments : Projet Spécial

Voici l’intitulé derrière lequel se cachent les nouvelles Montres Merci.

La Montre Merci LMM-01 - Railroad

Vous l’aurez remarqué du premier regard, le nom des montres commence toujours par LMM-01, et ce n’est pas un hasard. On reconnaît l’identité propre à la LMM-01 principalement avec l’emploi du même boitier de 38mm et des mêmes finitions pour celui-ci. Toujours une lunette lisse, les cornes, la tranche de la boite brossés tout comme le fond de boite, et le joli step sur le haut du boitier. Sans oublier le plus beau détail des cornes percées.

Le changement se fait à deux niveaux. Les cadrans et les éléments variés qui le composent prennent un nouveau visage et les montres sont aujourd’hui disponibles équipées de mouvements à quartz un peu particuliers.

En fait, ce Projet Spécial, c’est un peu comme si Merci avait sorti la version vintage de sa LMM-01 classique. Peu courant me direz-vous. 

LMM-01 – Field Watch

Voici une trois aiguilles des plus simples. Simple qu’en apparence. Dieu est dans les détails.

La Montre Merci LMM-01 - Field WatchPochette de montre “Quincy” Joseph Bonnie

Le cadran est proposé au choix en noir ou en blanc. Le cadran de la version blanche est composé d’index chiffres ainsi que d’une minuterie agrémentée de points Luminova teinte façon “old radium” qui n’est pas sans rappeler les petites montres bracelet de la première moitié du XXe siècle.

La particularité de ce cadran tient en parti aux chiffres qui ont été peints à la main. Peut-être un détail inutile pour certain, mais important pour ceux qui se souviennent justement des montres anciennes où deux montres du même modèle ne se ressemblaient jamais. Unicité je vous dis.

Viennent survoler ce cadran des aiguilles bâton elles-aussi squelettées et emplies de Luminova couleur crème.

La Montre Merci LMM-01 - Field Watch Blanche - Style

Sobriété de la montre oblige, en accord avec l’esprit du concept store et de la montre, ne se trouve noté sur le cadran que le nom du modèle. Ni plus, ni moins. Vous remarquerez également que contrairement aux premiers modèles, on ne trouve plus à six heures la mention “111 BD Beaumarchais, Merci – Paris”. La seule mention que vous pourrez trouver se trouve au dos de la montre où l’on peut lire “Mouvement fabriqué dans la préfecture de Morioka, Japon”.

Vous ne connaissez pas Morioka ? Plus que la petite ville d’où l’on peut apercevoir les neiges éternelles du Mont Iwate, il s’agit simplement du lieu de fabrication de certains mouvements Seiko comme le VH31 à seconde filante utilisé dans cette Field Watch. La seconde filante reproduit le mouvement fluide de la montre mécanique, dans un mouvement à quartz.

La version noire est similaire sauf sur la couleurs des aiguille (blanches) et la teinte du Luminova qui tire davantage sur les gris un peu vieillis.

La Montre Merci LMM-01 - Field Watch Noire

Un modèle proposé à 230€ monté sur bracelet tissu ou à 309€ sur cuir ou bracelet acier.

Deux mots sur ce bracelet acier, tout de même. Il est inspiré des bracelets de montre Bonklip que l’on pouvait historiquement trouver sur des Rolex dans les années 1930 et qui avaient la particularité de s’adapter à toutes les tailles de poignet. Ici, uniquement le motif du bracelet est reproduit, mais pas sa fermeture.

Plus d’informations sur La Montre Merci Field Watch

LMM-01 – Railroad

Voici la montre petite seconde de la famille Projet Spécial.

La Montre Merci LMM-01 - Railroad

On retrouve les mêmes spécificités de boitier que la Field Watch, mais une petite seconde fait son apparition à six heures. D’aspect, la montre parait tout de suite plus classique.

Son aspect en effet davantage classique est fait aussi songer à une montre militaire du premier quart du XXe siècle. De belles aiguilles glaives agrémentées de Luminova survolent un cadran à secteur Silver découpé par une fine ligne bleue et contournée par une belle minuterie cheminée fer elle aussi ponctuée par des petits carrés de Luminova. La petite seconde à six heures est tout ce qui a de plus classique !

L’oeil précis aura remarqué que la montre (et toutes les autres, aussi) ont été équipées avec un verre minéral double dôme. Un gage de qualité.

La Montre Merci LMM-01 - Railroad

Vous vous doutez que le mouvement n’est pas similaire à la Field Watch. Il s’agit du mouvement à quartz VD78 qui provient du même fournisseur Seiko de Morioka.

Un modèle proposé à 230€ monté sur bracelet tissu ou à 309€ sur cuir ou bracelet acier.

Plus d’informations sur La Montre Merci Railroad

LMM-01 – Grand Pa’

Voici à mon humble avis celle qui tranche avec le reste de la famille, faisant davantage “Dress watch” que ses autres soeurs.

La Montre Merci LMM-01 - Grand Pa'

En effet, point de Luminova à l’horizon et une sobriété plutôt élégante. Cela lui est probablement conféré par ses aiguilles Alpha combinées à une petite seconde et à un cadran parfaitement homogène silver.

Le même mouvement à quartz VD78 Seiko de Morioka l’équipe.

Un modèle proposé à 230€ monté sur bracelet tissu ou à 309€ sur cuir ou bracelet acier.

Plus d’informations sur La Montre Merci Grand Pa’


De la lisibilité, de véritables codes horlogers et quelques points propres à la philosophie de Merci expliquent pourquoi ces nouvelles montres nous ont plu et j’espère vous plairont. Pour ceux qui rétorqueront que le quartz n’a pas sa place ici, je leur répondrai qu’il a sa place à certaines conditions, dûment remplies par Merci ici.

Et franchement, plutôt que d’acheter une copie de copie de Daniel Wellington, pourquoi ne pas mettre un tantinet plus pour avoir une vraie montre ? La question ne se pose même pas.

La Montre Merci LMM-01 - Grand Pa'