Home Montres Modernes Focus

A. Lange & Söhne SIHH 2019: Glasshütte tire encore son épingle du jeu.

Jérôme
Le 17 janvier 2019
R

Rares furent cette année au SIHH 2019 les présentations produits ponctuées d’autant de : « ahhh !», « oh ! »,  « rhooo… » et autres gloussements admiratifs du travail effectué. De la réflexion à la conception des calibres jusqu’au design des cadrans et intégration des nouvelles complications, l’illustre manufacture allemande impressionne encore et révèle cinq nouvelles pièces que nous sommes ici ravis de vous présenter.

A. Lange & Söhne : Datograph Perpetual Tourbillon

Commençons très fort avec du très beau, évidemment. Un Datograph, Quantième Perpétuel Tourbillon présenté ici dans sa déclinaison de boîte en or blanc et cadran or rose dont le rendu fait davantage penser aux cadrans « saumonés » ou « champagne » des pièces du passé. Très élégant. Une boîte de 41,5mm d’ouverture qui se porte très facilement bien qu’on ne puisse l’appeler extra-plate. Vous allez vite comprendre pourquoi en découvrant ce qu’elle cache.

C’est un Datograph. On trouve donc ici forcément d’entrée de jeu une heure-minute-petite seconde couplé au célébre chronographe retour en vol à saut instantané des minutes. Ajoutez-y un calendrier perpétuel lui aussi à sauts instantanés et un affichage de la phase de Lune qui ne nécessite qu’une correction tous les 122 ans. Attendez, ce n’est pas fini.

A Lange Sohne Datograph Perpetual Tourbillon SIHH 2019

Incorporez avec beaucoup de goût un indicateur jour/nuit, une échelle tachymétrique, un indicateur Up/Down du niveau de la réserve de marche et bien évidemment un tourbillon sur 60min, uniquement visible au dos de la montre, ne soyons pas vulgaires.

Vous obtiendrez ainsi, après avoir imaginé et réalisé un calibre à remontage manuel de 729 composants décorés jusque sous les ponts, une pièce devant laquelle il est virtuellement impossible de ne pas s’émerveiller.

Ce n’est que le début.

A. Lange & Söhne : Zeitwerk Date

Zeitwerk, pour son dixième anniversaire, accueille en périphérie de cadran une date qui lui va à ravir. Encore une fois, l’intégration de cette complication supplémentaire au sein du design iconique Zeitwerk est fait de façon très intelligente et le disque en verre allège et fait respirer cette boîte de 44,2mm. Une carrure fine qui ne mesure proportionnellement que 12,3mm de haut, soit 3/10ème de millimètre de moins que la Zeitwerk classique.

A Lange Sohne Zeitwerk Date SIHH 2019

La boîte s’affine mais la réserve de marche double grâce à 2 barillets qui produisent l’énergie nécessaire aux sauts instantanés des larges guichets des heures, des minutes ainsi que de cette nouvelle roue de date. On atteint ici 72h.

Le bouton poussoir situé à 7h corrige la date et celui à 5h s’occupe des heures pour les voyageurs qui naviguent entre les fuseaux horaires. Détail plaisant, les sauts de date et d’heure n’interviennent pas lors de la pression mais bien lorsqu’on relâche le poussoir. Si « Lange » fait dans le beau et l’extrême raffinement, il pratique aussi la robustesse.

A. Lange & Söhne : Langematik Perpetual Honeygold

Saxonia s’enrichit cette année de son quantième perpétuel sans prendre une once de gras.

A Lange Sohne Langematik Perpetual Honeygold SIHH 2019

Tout ce qu’on aime chez A. Lange & Söhne dans des proportions qui nous touchent en plein coeur et vont si bien à nos poignets : 38,5mm d’ouverture pour à peine 10 petits millimètres d’épaisseur de boîte.

Si on apprécie particulièrement les secteurs et différentes décorations de ce cadran, on aurait pu l’imaginer avec des index en applique en lieu et place des chiffres romains. Sûrement notre côté plus scandinave que baroque…

L’or miel de la boîte impose sa chaleur autant que sa sobriété.

A. Lange & Söhne : Lange 1 25ème Anniversaire

Si Zeitwerk à cette année 10 ans, Lange 1 en à 25. Ça se fête. Voici pour l’occasion une déclinaison sobre du best seller de la maison aux aiguilles et index bleuis, sobres, dans une boîte en or blanc de 38,5mm.

A Lange Sohne Lange 1 : 25 Anniversary SIHH 2019

Son fond officier est gravé d’une illustration de la manufacture ainsi que des noms de Walter Lange et Günter Blümlein, figures patriarcales de la maison.

Voici la première pièce de la collection anniversaire qui révèlera cette année une nouvelle montre tous les 24 de chaque mois. Une année 2019 qui s’annonce donc très riche en très belles montres. Excellente nouvelle, nous avons hâte.

A. Lange & Söhne : Richard Lange Jumping Second

Le régulateur reçoit sa seconde morte. Rien de plus normal, après avoir inauguré l’année dernière la complication si longtemps désirée par Walter Lange dans la pièce éponyme.

A Lange Sohne Richard Lange Jumping Second SIHH 2019

La complication se double ici d’un mécanisme breveté dit « Zéro-Reset » qui permet, en tirant la couronne, de remettre à zéro cette grande seconde morte afin de régler l’heure avec précision. Les puristes peuvent se détendre, l’aiguille sautera toujours avec la même précision, parfaitement alignée d’index en index.

Une recherche d’un an qui a abouti sur un calibre à remontage manuel à force constante de 390 composants et de 50 rubis dont 8 dans des chatons en or massif. Toujours très Lange.

Notre Avis :

De la beauté, du goût, de l’intelligence et de l’équilibre. Un savoir faire hors-pair qui se transforme à chaque fois en une démonstration de ce que la haute horlogerie offre aujourd’hui de meilleur. Ce n’est que mon humble avis, mais c’est toujours pour notre plus grand plaisir…