fbpx

CROIZÉ 001 D'or et de micro-rotor

Montres de plongée, montres de sport, montres robustes, montres outils, la liste des montres que tout le monde veut pourrait (presque) se limiter à ça. Et le chic dans tout cela, l’élégance, la discrétion ? Certes, certaines montres peuvent à la fois être élégantes en combinaison et en costume, mais qu’en est-il de LA montre classique à l’allure folle, raffinée et délicate ? En effet, ces dernières décennies et années, même s’il perdure toujours chez les grands noms de l’horlogerie des montres fines, en métaux précieux et à la coquetterie remarquable, l’intérêt pour celles-ci a décru. Les nouvelles marques qui se sont créées s’orientaient la majeure partie du temps vers des pièces à l’allure sportive par le regain d’intérêt de ces dernières.

C’est exactement dans cette nervure qu’a décidé de se développer Bruno Croizé avec sa marque de montre Croizé. Son désir ? Créer à nouveau l’envie pour la montre par essence élégante, simple et en métal précieux. Avec tout ce qu’une nouvelle marque peut apporter d’excellence, de qualité et de prix. Lui qui avait commencé par la création de montres pour les unités de l’armée française il y a quelques années avant de s’attaquer à des montres grand public et à la production de composants horlogers, l’heure était venue de réaliser un projet plus “grand” que les autres.

Croizé 001

Autour d’un café, Bruno Croizé me confiait que ce qui lui manquait, dans cette multitude de créations de marques actuelle, c’était de voir à nouveau cette montre en or, simple et élégante, que certains et certaines recevaient pour un passage important de la vie. C’est pourquoi il décide en avril 2021 de lancer sa marque, même si le projet était en chemin depuis bien longtemps.

La mission était là, claire. Qu’en est-il de la réalisation ?

Ce qui caractérise pour Bruno Croizé une montre élégante se rapporte à de belles proportions, de la finesse, la juste exécution d’un mouvement ainsi que des détails discrets mais plein de sens. C’est ainsi que la Croizé 001 est née.

La première chose qui m’a saisie lors du fameux passage au poignet, ce sont les proportions divines de la montre, qui épouse parfaitement le poignet. Un diamètre de 39 mm pour 7,2 mm d’épaisseur, conjugué avec un bracelet qui fait complètement corps avec la montre. On apprécie les très belles finitions d’un boitier satiné en or jaune 18k 4N (à mi-chemin entre or jaune et or rose), avec une lunette polie et une autre ligne polie sur la tranche qui encadrent la partie brossée, et surtout quelques reliefs intéressants au niveau de la partie du boitier qui accueille le bracelet. La couronne elle aussi est travaillée, avec une partie dentée et l’autre plus décorative et offre une très belle préhension.

Le cadran est à l’image de la montre : simple et classique. Argenté et lisse, il présente de beaux index en or en applique, doublés à 3, 6, 9 et 12h, de belles aiguilles “fils” en or facettées, une petite seconde et sa finition azurée en règle à six heures ainsi que la mention CROIZÉ à midi. Voici peut-être le seul bémol que je trouve à cette montre, à mon sens la typographie mêlée à la taille de la marque créé un léger manque dans la partie supérieure du cadran.

Toute la simplicité apparente de la montre prend un autre sens en regardant ce qu’il se passe au dos, à travers le fond saphir transparent (le verre de la montre est aussi en saphir) où l’on découvre le mouvement qui anime cette Croizé 001. Entièrement conçu, développé et fabriqué en Suisse par la manufacture spécialisée Vaucher, il nous offre 2,6 mm d’épaisseur. Et surtout, quelle joie d’avoir entre les mains un mouvement micro-rotor. Parmi les montres de qualité contemporaines, il n’est pas monnaie courante d’en voir.

Croizé 001

J’oubliais de mentionner que toute la montre, en dehors du bracelet qui est réalisé en France, a été fabriquée en Suisse. D’ailleurs, j’aimerais passer un instant sur le bracelet. D’une belle finesse et qualité, il faudrait à mon avis pouvoir observer d’autres propositions, avec peut-être davantage d’attention aux détails, d’une fine couture, ou d’un cuir plus “noble” pour aller de pair avec la montre. Même si la simplicité de celui-ci lui va aussi bien.

Ça, c’était la Croizé 001 proposée en édition très limitée au prix de 15.000€ et très belle démonstration de savoir-faire de la part des personnes avec lesquelles s’est lié Bruno Croizé pour la réalisation de son premier modèle. Mais la rentrée nous réservera une autre très belle surprise. Car si le désir de Bruno Croizé est de remettre la montre habillée, fine et élégante sur le devant de la scène, il veut aussi la rendre plus accessible. Cette rentrée verra donc la présentation de la Croizé 002, toujours en or, toujours aussi bien finie, avec un mouvement différent mais tout aussi bien décoré. Et toujours à 100% suisse, hors bracelet français.

Dans tous les cas cette Croizé 001 nous a charmé, parce que ce qu’elle apporte manquait à l’univers des nouvelles marques. Évidemment, ce premier modèle présentant en plus de l’or un mouvement manufacturé spécialement pour la montre et en Suisse, cela rend son prix important même si tout à fait compréhensible. Une montre qui présente 5 années de garantie et le beau supplément d’âme de pouvoir effectuer la visite de la manufacture en détails pour tout client curieux du développement de ce mouvement. Si vous désirez davantage d’information et pourquoi pas faire partie de l’aventure, n’hésitez pas à les contacter.

Croizé 001

CROIZÉ 001

Caractéristiques techniques

Boitier : Or jaune 18k 4N (entre l’or jaune et l’or rose)

Cadran : Argenté, index et aiguilles en or 18k 4N

Diamètre : 39 mm

Épaisseur : 7,2 mm

Verre : saphir légèrement bombé

Mouvement : calibre manufacture à micro-rotor

Réserve de marche : 48 heures

Prix : 15.000€ sur bracelet cuir, pièce de bout et boucle/ardillon en or 18k 4N

Une réponse à “CROIZÉ 001”

  1. Max T dit :

    Effectivement c’est un secteur délaissé qui a été comblé soit par du très bas de gamme (Cluse, Daniel W…) soit par de l’occasion (Oméga, Cartier…) de mon point de vue. Ce serait top de revoir venir ce type de montre dans des fourchettes de prix entre 500 et 1500€, avec les proportions de l’ancien comme du 36 au 38mm. Et puis pourquoi faire de l’automatique quand on peut proposer du remontage manuel de qualité, plus fin, moins onéreux et parfois plus fiable ? Très belle réalisation en tout cas mais peut-être un chouille large le 39mm pour une montre “élégante”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

Pochette d'ordinateur CHARLIE en nylon noir - JOSEPH BONNIE

Et si nous tissions un lien plus personnel ?

Rejoignez une communauté d'amoureux d'horlogerie : nouveautés, rendez-vous, évènements particuliers et de nombreuses surprises.

expand_less