fbpx

GABRIELE’S PICK Ep. 7 : Barbaresco Piero Busso

Gabriele est chef sommelier du célèbre restaurant Le George à l’hôtel Four Seasons George V où il officie avec complicité aux côtés du chef Simone Zanoni et d’une équipe formidable.

Nous ne voulions pas qu’il garde pour lui tous les secrets de son restaurant, et de sa somptueuse cave, mais que l’on puisse apprendre de lui et partager quelques belles bouteilles avec vous.

Gabriele Del Carlo, chef sommelier du restaurant Le George

Après une longue pause de plusieurs mois pour les raisons évidentes que vous connaissez, voici venu le temps de la sixième sélection de notre ami, pour nous réchauffer le cœur en ces temps difficiles !

La dernière fois, dans l’épisode 6 de Gabriele’s Pick, nous vous parlions d’une divine grappa blanche avec le distillat Amorosa di dicembre qui nous vient de chez Poli.

Aujourd’hui, nous allons parler d’un Barbaresco Albesani Borgese de chez Piero Busso. Un vin rouge assez accessible et à la dégustation facile.

PREMIÈRE RENCONTRE

Le Piémont, région du Nord-est de l’Italie cache la petite région du Langhe. Un territoire où l’on trouve à 90% le cépage Nebbiolo, autochtone et noble. Son nom est d’ailleurs poétique puisqu’il le tire du mot “nebbia”, le brouillard, parce que les collines de la région une fois l’automne installé sont recouvertes d’une couche de brouillard. Cette variété noble et sublime , on la retrouve dans le verre très fruité et floral, où résonne parfois des notes de cranberry, de fraise des bois, et de géranium.

Il y a un an et demi, Gabriele se rend à Neive où l’on produit ce grand vin nommé Barbaresco. Il fait alors la rencontre de Piero Busso, et son fils Pierguido, qui tient le domaine avec sa sœur, l’emmène faire le tour des vignes. Il s’agit d’un petit domaine de 8 hectares, entouré par les quelques communes productrices du divin fluide dans la province de Coni.

Le vin que nous présente aujourd’hui Gabriele est un Barbaresco “prêt à boire” comme il aime à le dire, par sa simplicité et son accessibilité. 2015 est un millésime un peu plus solaire que les années précédentes (un soleil qui manquait en 2014, année marquée par de nombreuses pluies) donnant un breuvage plus généreux au nez. Le tannin est précis. Même si c’est un exercice que le sommelier n’apprécie pas forcément mais qui parle à ses client, on pourrait le rapprocher d’une élégance d’un grand vin de Bourgogne.

Barbaresco Albesani Borgese de chez Piero Busso

Fait à noter, on ne fait jamais d’assemblage sur les grands vins de Barbaresco, ici le cépage est 100% Nebbiolo.

Pour ceux qui ont quelques références italiennes piémontaises en tête, ce Barbaresco est plus souple et davantage ouvert qu’un Barolo. Surtout plus accessible en jeunesse, notamment grâce à des des sols moins riches en calcaires qu’un Barolo.

Barbaresco Albesani Borgese de chez Piero Busso

DÉGUSTATION DU Barbaresco Albesani Borgese

Ce Barbaresco a un côté tannique très léger en bouche. L’exemple parfait pour Gabriele est de le déguster avec de la viande, qui par l’action de notre bouche entraine de la salivation que les tannins freinent. L’association est donc bien pensée. On remarquera principalement des notes de fruits noirs, de pruneau, mais aussi un parfum parfois plus fruité et floral.

Barbaresco Albesani Borgese de chez Piero Busso

En ce moment le bar et le restaurant du George étant fermés, il faudra prendre son mal en patience afin de goûter ce doux breuvage pour une occasion spéciale, ou pas d’ailleurs. Vous pouvez aussi retrouver ces Barbaresco dans certains points de vente sélectionnés afin de mieux comprendre ce dont nous parlons ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less