fbpx
menu search
Sélection de montres vintage

Sélection de montres vintage Chez Montres Mania

Montres Mania. Probablement la plus petite boutique de montres vintage à Paris, se trouvant au 38, rue de Seine. Prêtez attention car vous avez des chances de passer devant sans vous en rendre compte et pourtant, on y trouve toujours de jolies choses, et on prend toujours plaisir à discuter avec Stéphane, son propriétaire.

Nous sommes passé devant sans la manquer et avons fait une petite sélection de trois montres qui nous plaisent beaucoup : une IWC Ingénieur SL, un triple calendrier Baume & Mercier ainsi qu’une Omega Speedmaster X-33.

Baume & Mercier triple calendrier

IWC Ingenieur sl chronometer

Commençons par une entrée en matière très Youngtimer. Avec l’une des plus fidèles représentantes de la montres sport chic en acier des années 1990, j’ai nommé la IWC Ingénieur SL, ici en référence 3521 certifiée chronomètre. Une pièce qui peut faire songer à d’autres montres de sport au bracelet intégré de l’époque, puisque celui qui a dessiné ses courbes n’est autre que le grand Gerald Genta.

IWC Ingénieur SL référence 3521

Une pièce magnifique dont vous pouvez lire l’histoire des débuts et du véritable ingénieur qui se trouvait derrière, j’ai nommé Albert Pellaton.

Un modèle particulièrement beau, avec son cadran noir laqué et sa taille contenue de 34 mm. Pour les curieux qui auront la chance voir ce qui se cache en-dessous du fond vissé, ceux-ci pourront admirer un très joli calibre sur base Jaeger-LeCoultre avec sa masse oscillante en platine. Le cadran est très simple, avec sa date à trois heures, son cadran brillant où viennent se poser des courts index or facettés, qui fonctionnent en osmose avec les aiguilles or elles aussi. Sans oublier le côté “gilt” du cadran né de l’alliance du laqué noir et des écritures dorées.

IWC Ingénieur SL référence 3521

baume & mercier triple calendrier

Voici une très belle pièce que l’on ne croise pas tous les quatre matins, de surcroit au poignet de quelqu’un et dans un aussi bel état.

Baume & Mercier triple calendrier

L’histoire de Baume & Mercier est très riche de designs en tous genres. Parmi ces designs et dans les années 50, on découvre de très beaux triple calendriers comme celui détenu par Stéphane. Une montre permettant de connaître, en plus des classiques heures minutes secondes, la date par aiguille, le jour et le mois par des fenêtres à midi. L’autre fonction de la montre, c’est évidemment sa fonction chronographe avec l’affichage du totalisateur des 30 minutes du chronographe à trois heures, et des 12 heures à six heures.

Une pièce dans un état exceptionnel, avec son beau cadran blanc où se mélange à merveille la couleur bleue des aiguilles et des échelles du chronographe, ainsi que la couleur or des index et aiguilles. Une pièce qui présente un très beau diamètre de 36 mm et passera divinement bien sur le poignet d’un homme comme sur celui d’une femme.

omega speedmaster x-33

Finissons sur une note spatiale. De son surnom “montre de Mars”, la X-33 apparaît en 1998. La Speedmaster s’habille alors de titane et s’équipe du calibre 1666 à quartz. Son utilisation est donc pensée pour une vie à l’intérieur des engins spatiaux, mais pas en extérieur. Sa particularité vient aussi du fait qu’on y trouve un affichage hybride.

Omega Speedmaster X-33

Analogique pour les heures, minutes, secondes; digital pour le calendrier perpétuel, alarme, chronographe, et je vous passe toutes les fonctions possibles. Ce qui est très intéressant et de bon augure pour une telle montre est qu’elle est dotée d’un réveil à haut niveau sonore (près de 80 décibels) et d’un puissant éclairage du cadran. On peut aussi la manipuler avec des gants : tout est pensé pour l’utilisation dans des conditions spatiales.

Une pièce, qui, comme la Speedmaster quelques décennies auparavant, a fait l’objet de tests “hards” avec une résistance aux chocs jusqu’à 20G, aux variations de températures allant de -20° à +70°. Une pièce qualifiée en 1998 pour les 100 prochaines missions Shuttle et déjà portée à parti de janvier 1998 à bord de la navette spatiale américaine STS-90 et la station russe Mir.

Merci à Stéphane pour son accueil toujours chaleureux, n’hésitez pas à lui rendre une petite visite dans sa boutique Montres Mania au 38, rue de Seine dans le 6ème arrondissement de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less