fbpx
menu
search
VILLAGE PARIS

VILLAGE PARIS Portrait de Romain Baret

Dans notre recherche constante de nouveautés et de sens dans notre façon et nos envies de nous habiller, nous apprécions rencontrer ceux qui participent à leur manière à rendre cet univers plus attrayant. C’est le cas de Village, une boutique et une marque qui se trouvent dans le quartier des Batignolles et qui proposent une sélection de créations et de pièces vintage. Romain Baret, son créateur, aurait pu faire partie des « Monte-en-l’air des Batignolles » s’il était né au début du siècle, parce qu’il maîtrise ses sujets façon « vieux de la vieille » mais en plus jeune, avec une nonchalance et une détente équilibrées.

Son engagement et sa connaissance du vêtement en font une personnalité incontournable, dont nous apprécions toujours la bonne compagnie et les discours ponctués de connaissances, d’anecdotes inconnues et de références pointues. Nous lui avons posé quelques questions.

Have you met Romain Baret?

Village Paris - Romain Baret

Qu’est-ce qui t’a mené à créer Village ?

Très tôt j’ai voulu me lancer là-dedans.

Dès ma première expérience dans la mode à Los Angeles en 1996 où j’ai travaillé avec un ami dans le Vintage américain, les vêtements sont devenus une de mes passions.

Nous avions deux boutiques dans Melrose Avenue qui étaient la référence de la côte Ouest, avec une importante collection de denim et de pièces militaires rares et fondatrices dans l’histoire du vêtement aux States. Nous écoulions à l’époque des jeans à 2000$! Nous vendions également à des marques et à d’autres boutiques vintage, la marque RRL était un de nos gros clients tout comme un grand nombre de compagnies japonaises.

Lors de mon retour à Paris, j’ai su que je voulais créer une marque de vêtements avec du sens mais j’ai mis plus de 20 ans pour passer à l’acte. Même si j’ai quand même évolué dans le monde de la mode (APC et Margiela entre autres) pendant ces quelques années.

Le concept de Village c’est quoi ?

Dans la notion de Village il y a de l’essentiel, de l’utile, du sens, un certain minimalisme et en même temps tout ce qui est nécessaire.

Village Paris - Portrait de Romain Baret - Sweat Made in Japan

C’est un peu l’anti mass market « cheap » qui produit jusqu’a brûler ses propres collections. J’ai voulu créer une marque de vêtements faits pour durer, de fabrication française, japonaise et portugaise, avec des tissus de grande qualité et un design intemporel dont on ne se lasse pas et avec lesquels on se sent bien.

J’ai voulu revenir un peu à la fonction première d’un vêtement sans oublier le style, plutôt sportswear et d’influence américaine. Village c’est aussi une marque pour garçons mais que les filles adorent porter (je développe à chaque fois des tailles XS ou S), bref une marque unisexe.

Dans notre boutique aux Batignolles je n’ai pas pu m’empêcher de créer un rayon vintage avec une sélection très subjective et pointue de pièces uniques, comme des sweatshirts Michel Bachoz ou des pièces militaires rares à trouver.

Tu produis beaucoup au Japon, pourquoi ce choix ?

Il est vrai que les marques « Made In Japan » sont des marques d’origine japonaise en général, rarement françaises.

Tout d’abord, il y a le tissu fabriqué au Japon. Un énorme gage de qualité et durabilité. Et puis il y a la fabrication, proche de l’artisanat. J’adore travailler avec le Japon, j’aime leur sensibilité cachée et leur façon de travailler. C’est certes plus cher à produire, et pour avoir un prix acceptable pour mes clients les marges sont petites, mais c’est très gratifiant d’avoir un produit de grande qualité à la fin.

Village Paris - Portrait de Romain Baret - Sweat Made in Japan

Cette année je commence aussi à travailler avec le Portugal pour ma nouvelle gamme de t-shirts qui auront un petit twist américain (stay tuned!) et toujours la France pour les chemises, les pantalons et les accessoires.

La sape c’est cool, mais j’ai aussi cru comprendre que tu aimais les montres ?

J’ai toujours été très sensible à l’objet.

Premier crush avec la montre calculatrice, puis la montre squelette Swatch. Adulte, j’ai toujours été un fan inconditionnel de Rolex. La montre de tous les héros de cinema, des séries TV seventies et des minets parisiens. J’ai fait mes premiers pas avec une Tudor Submariner.

Village Paris - Portrait de Romain Baret - Rolex Datejust

Puis petit à petit je me suis mis à collectionner les modèles de Rolex vintage. Ma préférée étant la Daytona Paul Newman Panda… inaccessible aujourd’hui. Et puis un jour j’ai eu la chance de pouvoir conjuguer passion et travail en développant l’offre hommes ainsi que le catalogue montres de luxe vintage au sein de vestiairecollective.com, où j’ai travaillé plus de 8 ans.

Qu’est-ce que tu penses du monde de l’habillement masculin aujourd’hui ?

Je déteste l’uniforme basique de mauvaise qualité que beaucoup de marques mainstream« imposent ».

Je dis souvent que je n’ai pas les moyens de m’habiller bon marché, car j’ai toujours préféré acheter moins mais des pièces iconiques, qui durent, avec des bonnes matières, des bonnes coupes et c’est encore plus vrai pour les chaussures et les manteaux.

Aujourd’hui grâce aux réseaux sociaux, Instagram notamment, je découvre des pépites, avec plus de richesse dans les looks, des bonnes silhouettes, de la diversité dans les styles, même si je suis quelques fois déçu en boutique par la qualité du vêtement. J’aime également les marques RRL, Anatomica, des marques plus classique comme Charvet, Mackintosh, Alden, John Lobb et j’adore la sélection sur Mr Porter et Frans Boone Store.

Romain Baret dans le Paris 1990, il était sapé comment ?

Evidemment avec du American vintage sportswear!

Je portais souvent des Buck blanches, du Cole Haan, mais aussi les mythiques Jack Purcell blanches , des Vans, Levi’s Big E, des vestes militaires, et forcément des sweats, Nike, mais aussi des boots Weston.

Un truc à ajouter ?

Si vous voulez continuer à parler de fringues et de montres venez me voir à ma boutique boire un café.

Village Paris
39 rue Boursault
75017 Paris

Village Paris - Portrait de Romain Baret

2 réponses à “VILLAGE PARIS”

  1. Avatar Jihèm dit :

    Très bel article Nicolas 👏
    Je suis moi aussi un énorme fan de VILLAGE; j’ai toutes les couleurs de sweat (cadeau idéal à offrir aux garçons comme aux filles… ou à s’offrir !) …. idem pour ses pantalons en velours.
    Le mix du Made in JAPAN et du vintage est le cocktail qui me va bien 🤩😍
    J’ai même offert des WESTON vintage à mon fils.
    La logique de la marque est tellement juste et d’actualité !
    VILLAGE c’est précieux, tout simplement.
    Son créateur Romain, homme élégant dans tous les sens du terme, est pointu comme j’aime … bref je suis dithyrambique . Bravo Romain !

  2. Avatar Anne-So dit :

    très beau portrait d’un gentleman parisien
    Superbe adresse pour se faire plaisir et …. faire plaisir ;-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less