fbpx
menu
search
ALDEN shoes

ALDEN shoes Le mythe américain

J’ai coutume de dire – et de répéter – qu’on ne peut pas être bien habillé sans une belle paire de chaussures. On peut penser que c’est un “accessoire”, mais c’est bien plus que ça. Si votre style était une maison, votre paire de chaussures serait ses fondations. Mieux vaut bien faire les choses. J’imagine que vous n’avez pas envie de vous prendre votre maison sur le coin du nez ? Moi non plus !

Alden fait partie de ces noms qui entrent dans la catégorie des très bonnes marques de chaussures. Considérée comme mythique au japon où il lui est voué un véritable culte, elle s’est forgée une solide réputation avec quelques modèles emblématiques. Elle est aujourd’hui un nom qui génère passion et convoitise dans toute une communauté.

Alden

Au fil du temps, le style et la qualité Alden ont fait mouche. Cette marque est devenue petit à petit celle de l’Amérique huppée d’après guerre et un pivot incontournable du style Ivy League.

L’histoire de Alden

Alden a été fondée à Middlebury dans le Massachusetts, sur la côte Est des États-Unis. La Nouvelle-Angleterre était à cette époque une région spécialisée dans la confection de chaussures qui employait plus de 38.000 personnes. Cette industrie était à ce moment la deuxième la plus importante de la région après l’agriculture.

La success story “Alden” commence en 1884 quand Charles Alden ouvre son atelier de fabrication de chaussures. A cette époque, il utilise déjà le cousu “Goodyear” pour confectionner ses chaussures, une technique inventée peu de temps auparavant en 1869. Rien à voir avec les pneus, le “cousu Goodyear” est une manière de fabriquer les chaussures avec une couture particulière qui permet de la rendre imperméable au niveau de sa semelle, et ressemelable en cas d’usure.

Alden

La marque se forge au fil du temps une solide réputation, et surtout celle de pouvoir chausser tous les pieds. Elle traverse les hauts et les bas de l’économie américaine dans la première moitié du XXe siècle en fabricant des chaussures orthopédique ou des bottes pour l’armée, tout en continuant à proposer des modèles de ville avec un grand choix de formes et de largeurs, qui font sa force.

Une marque profondément Ivy League

Le mythe Alden s’est principalement formé sur les bancs de la fac et sur les campus de la côte Est. Réputée pour sa robustesse, elle était portée par les familles aisées de cette région, et notamment par les étudiants des grandes universités américaines qui étaient non loin de là. Princeton, Yale ou encore Harvard, vous connaissez certainement ces noms. 

Ce style “American Traditional” était celui des étudiants des universités de la “Ivy League” durant les années 50 et 60, qui portaient avec nonchalance tous les vêtements du vestiaire masculin classique de l’époque : blazer, chino, chemise oxford, mocassin, et notamment le Alden Cap Code Beefroll Penny. Théorisé et idéalisé par les japonais, ce style Ivy est notamment devenu populaire grâce au magazine japonais “Men’s Club” et au livre “Take Ivy” publié en 1965, emportant avec lui toutes les marques qui y étaient associées : J-Press, Brooks Brothers, Gant ou encore Alden.

Alden

UnE marque toujours “Made in Usa”

Malgré la pression du “toujours moins cher”, la marque a su garder son outil de production aux USA. Elle est l’une des dernières maison installée en Nouvelle-Angleterre. Elle utilise des cuirs qui proviennent d’Europe et des USA, et notamment le fameux Cordovan de chez Horween, un cuir de cheval fabriqué à Chicago, dont elle est le plus gros consommateur. Toutes les étapes de fabrication sont toujours réalisées de manière artisanale, avec les mêmes techniques qui perdurent depuis plus d’un siècle.

Le plateau de la “983” est par exemple toujours cousu à la main, et il est toujours possible de commander une paire particulière avec une finition spécifique si nécessaire. Alden n’hésite pas à faire embosser le nom de ses revendeurs sur ses semelles et à proposer des modèles personnalisé pour chaque boutique, ce qui rend la marque d’autant plus intéressante et exclusive.

3 modèles mythiques

Il n’y a clairement pas que 3 modèles à connaître chez Alden, mais choisir c’est renoncer ! Le premier modèle, vous le connaissez certainement sans le savoir. Vous souvenez-vous de la paire de chaussures que portait Harrison Ford dans les films “Indiana Jones” ? Une paire de Alden ! Plus précisément une paire de “Indy” (modèle 405) qui est aujourd’hui l’un des best seller de la marque.

Les mocassins “Leisure Handsewn Loafer”, aussi appelé LHS qui sont des mocassins dont le plateau est cousu main. C’est le summum de la chaussure traditionnelle décontractée. Les puristes les veulent en cuir Cordovan (modèle 986), qui vieillira divinement bien.

Enfin, j’ai hésité avec les Long Wing Blucher Oxford (modèle 975), mais j’ai finalement choisi le mocassin à pampille forme Aberdeen en cordovan couleur 8 (modèle 563), qui est un modèle aussi emblématique qu’élégant. Une petite merveille à porter avec un jean. 

En France, on trouve ces chaussures chez Upper Shoes, Anatomica, ou Royal Cheese.

Royal Cheese

Un grand merci à Royal Cheese pour son accueil et sa sélection de chaussures Alden qui, d’ailleurs, ne sont pas les seules de la boutique à mériter tout notre intérêt.

Royal Cheese
129 rue Vieille du Temple
75003 Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less