fbpx
menu search

L’art de la patine Par Victor Bastié créateur de Malfroid

Pinceaux, éponges, chiffons, vaporisateur… autant d’ustensiles que l’on assimile aisément à ceux utilisés par un peintre, installé dans son atelier à la lumière naturelle d’une verrière Parisienne en pleine inspiration devant une toile. Certes. Mais pas seulement.

Si vous passez par le 310 rue Saint Honoré, toute nouvelle adresse d’un chausseur Parisien que nous apprécions tout particulièrement aka MALFROID, vous apercevrez en effet un certain Karl, pinceau à la main, penché sur une paire de souliers, appliqué à lui donner cet effet que seul le temps peut naturellement réaliser : la patine.

Une technique, il semblerait apparue avec Olga Squeri (Berluti), véritable «Madone aux souliers» (lire cet excellent interview des Echos) qui s’évertuait à sublimer ce qu’un de ses client – le psychanalyste Jacques Lacan – définissait comme «…l’ultime et le plus sophistiqué moyen de locomotion de l’homme».

Si certains se sont peut-être déjà essayé à l’exercice à la façon DIY (Do It Yourself) en suivant tel ou tel tutoriel (celui de Bonne Gueule ici est d’ailleurs très complet), d’autres comme moi chercheront plus de sécurité en s’adressant à des professionnels du métier.

MALFROID DOUBLE BOUCLE PATINE AFFOGATO2

Mais ne pas maitriser la technique ne nous empêche pas un apprentissage plus «académique» du sujet en question. La compréhension n’est-elle pas la première étape d’une certaine maîtrise ?

J’ai donc profité de mon tout premier achat de Tassel Loafer «patiné» pour poser quelques questions à celui qui l’a réalisé avec talent : Victor Bastié, fondateur de MALFROID.

Un entretien que je suis ravi de partager avec vous sur Les Rhabilleurs car si une patine artificielle s’apparente bien plus à de la tricherie ou du mauvais goût sur une montre, elle n’en est rien sur un soulier. Lorsqu’elle est bien réalisée. Cela va de soi…

Quelle serait ta propre définition de la patine «artificielle» ?

La patine est une création de couleur et de toutes ses nuances rappelant la patine naturelle, c’est à dire les marques du temps sur un matériau.

Mais cela va en réalité plus loin, nous réalisons la couleur dont rêvent nos clients.

Quels ustensiles sont nécessaires à la réalisation d’une patine digne de ce nom ?

Un certain nombre ! principalement des pinceaux… spécifiques. Ensuite des éponges, du coton, des brosses… tout dépendra de l’effet recherché.

Mocassins à pampilles - Malfroid

Comment est-elle effectuée ? Quelles étapes principales sont nécessaires ?

Comme un tableau sur une toile vierge, on superpose les teintures qui vont créer la couleur et la patine. De manière générale, il y a 5 étapes depuis la première couche jusqu’au cirage et au glaçage final (qui est parfois l’étape la plus longue !)

MALFROID SAPHIR GLACAGE POLISH SHINNING

Sur un soulier neuf ou déjà utilisé idéalement ?

Neuf ! le temps se chargera de patiner un soulier déjà utilisé alors… soyez patient !

La restauration de soulier ancien est cependant quelque chose que nous proposons aussi, mais c’est un autre partie de notre atelier.

Sur n’importe qu’elle forme de chaussure ?

Oui bien sûr, la patine n’est plus réservée qu’aux richelieux “formels”.

Chez Malfroid nous proposons toute une gamme de modèles à patiner: la boots, le derby, le richelieu, le mocassin, etc.

MAREUIL PATINE GRISE

Combien de temps cela prend-il (en moyenne) ?

Chaque projet est différent mais de manière générale : 2 heures, réparties sur 2 jours sont nécessaires. Mais certains projets demandent bien plus de temps.

L’art de la patine se joue-t-il plus sur une recherche des contrastes ou des couleurs ? Les deux peut-être ?

Les deux absolument puisqu’une patine réussie c’est une palette vivante, des jeux d’effets créés par l’agencement soigné de couleurs complémentaires (ou pas !)  : profondeur, fondu, transparence, densité, glacis, la liste des rendus possibles est longue ! Une belle patine fascine comme les flammes d’un beau feu ou la nuance de marron/vert d’une feuille morte.

Quelle gamme de coloris peut-on réaliser ?  Y a t-il une limite ?

Il n’y a de limite que l’imagination ! Un soulier camouflage ? Sans problème.

Avec peut-être une seule exception : les blancs… très délicat à “stabiliser”.

Estimes-tu que cela réponde à une réelle attente des clients MALFROID ? Pourquoi ?

Oui car nos clients veulent certes des souliers classiques mais pas non plus standardisés. La patine permet d’aborder le soulier par un biais qui laisse exprimer sa personnalité. Cette façon élégante de se distinguer est en train de créer un vrai  engouement qui correspond à l’air du temps.

MALFROID LOAFER GRITTI MOCASSIN PATINE

Patine sur cuir brut (non teinté) et patine sur cuir teint, quelle(s) différence(s) ?

Nous ne travaillons que sur des cuirs bruts, je reviens sur l’exemple d’une peinture sur toile. Un cuir blanc permet une palette de couleur bien plus importante ainsi que plus de précision dans la finition pour être au plus près des désirs d’un client.

Quel entretien en comparaison à une chaussure non patinée ? Quelques conseils ?

Une patine parait forcément plus “précieuse” ou plus délicate. Pourtant avec un entretien classique, un lait nettoyant et nourrissant puis un cirage approprié, la patine… se patinera ! Et embellira même.

Une chose à ajouter ?

Faites-vous plaisir avant tout et écoutez-vous ! Le plaisir de choisir sa patine puis de la porter est hautement addictif, vous êtes prévenus !

MALFROID PATINE CUIR

Voici donc les informations que nous avons retenu sur le noble art de la patine. Ce qu’il faut en retenir, c’est qu’armé de leurs pinceaux et de leurs savoir faire, les artisans chausseurs nous offrent une magnifique manière de sublimer nos souliers.

A une période où il devient de plus en plus difficile de se démarquer ou de laisser parler sa personnalité, la patine vient ouvrir d’un monde de possibilités tout en apportant une touche d’originalité à un univers de plus en plus standardisé. Un bon moyen d’avoir des pieds… “uniques”.

N’hésitez surtout pas à aller jeter un oeil au site Malfroid ou à directement aller visiter la nouvelle boutique du 310 rue Saint Honoré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less