fbpx
menu
search

Milus Archimèdes Renaissance d'un héritage très sixties

Les montres de plongée et leurs designs emblématiques ont toujours suscité chez les amateurs d’horlogerie une émotion particulière. Aujourd’hui, les nouvelles montres de plongée du marché peuvent facilement recevoir comme critique leur trop forte ressemblance à certains modèles iconiques. Volontairement ou non. La montre dont il est question ici est loin de rentrer dans cette case. Celle-ci reprend les codes d’un autre style de montre de plongée ayant connu un franc succès à partir des années 60. 

Milus Archimèdes

Vous l’avez peut-être déjà deviné, il s’agit d’une « Super compressor » avec ses deux couronnes et sa  fameuse lunette interne. Bien sur, les « Super compressor » ont, elles aussi, eu le droit à leurs modèles emblématiques (Memovox Polaris, Legend Diver et tutti quanti). Mais on ne peut nier que ce genre de propositions récentes ne courent pas autant les rues que les « wanna be Submariner » et surtout que celles-ci véhiculent un bout d’histoire intéressant à avoir au poignet.

Laissez-moi donc vous présenter un modèle s’inspirant des Milus Compressor des 70’s et de la 666 des 60’s : la Milus Archimèdes.

Une inspiration historique

Milus s’est inspiré de ces deux modèles des années 60 et 70 pour proposer aujourd’hui sa Milus Archimèdes. À l’époque, c’est le fameux Ervin Piquerez qui fournissait les boitiers pour la marque. Un des principaux fabricants de boîtes des années 50/60, que l’on connait surtout pour sa spécialisation dans l’étanchéité et son « chef d’oeuvre » : le boitier dit « compressor ». Nous avons donc de très bonnes bases pour créer une véritable plongeuse.

La Milus Archimèdes représente bien les plongeuses « Super compressor » des années 60. Au menu, deux couronnes et une lunette tournante interne extrêmement fluide et très agréable à régler.

Sur le cadran, on peut également trouver des index bien visibles, des chiffres arabes aux points cardinaux et une aiguille des heures Broad Arrow qui offrent à cette pièce une véritable personnalité. Le tout est bien sur traité Superluminova pour une lisibilité optimale. Cahier des charges d’une plongeuse oblige

Milus Archimèdes

Le tout est très bien organisé et joue avec les textures ce qui donne une belle profondeur à l’ensemble. Par exemple, le cadran est grainé noir et les index ont un petit côté verni qui ne laisse pas indifférent. 

Une véritable plongeuse

En plus de respecter les codes de la « Super compressor », la Milus Archimèdes en porte également les caractéristiques techniques. L’étanchéité à 300 mètres et la valve à hélium en attestent. Il s’agit donc d’une montre capable d’accompagner son propriétaire dans ses aventures sous-marines sans le moindre problème. Si tant est qu’il ose le grand bassin.

Milus Archimèdes

Cette plongeuse est équipée d’un boitier en acier de 41 millimètres qui alterne polis et brossés, lui offrant ainsi une belle prise de lumière non sans rappeler la Milus Snowstar dont nous vous parlions il n’y a pas si longtemps. Cette pièce est également dotée d’un verre saphir très légèrement bombé. Le tout est alimenté par un mouvement à remontage automatique ETA 2892 A2 d’une réserve de marche de 41 heures. 

Entre nos mains, donc, une pièce chargée d’histoire qui reprend parfaitement les codes de la belle époque des plongeuses « Compressor ». Il n’y a pas grand chose à dire de plus, il s’agit d’une proposition très plaisante avec un vrai côté sixties et des finitions bien exécutées. Une pièce parfaite pour une session salée au large des côtes portugaise. Si l’eau est trop froide pour vous à cette période de l’année, ne vous inquiétez pas, elle est également parfaite pour apporter une atmosphère iodée à votre poignet sans quitter les embouteillages de la capitale.

La Milus Archimèdes est disponible avec son cadran noir sur bracelet cuir et avec son cadran bleu sur bracelet tissu. Sur les photos, nous avons équipé cette pièce d’un bracelet Tropic afin de la rapprocher un peu plus de ses ancêtres plongeuses des années 60. Et ça lui va à ravir.

Caractéristiques techniques

Diamètre : 41 mm

Mouvement : calibre ETA 2892 A2

Réserve de marche : 41 heures

Etanchéité : 300 mètres

Prix : 1919€

Serica Watches - W.W.W.

3 réponses à “Milus Archimèdes”

  1. Avatar Pierson dit :

    J’aurais écrit : « si tant est qu’il ose », « si tenté qu’il ose » est peut-être un jeu de mot, mais assez incompréhensible dans ce texte. Bien. À vous.

  2. Avatar Pierson dit :

    Ravi d’avoir pu améliorer votre réclame !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less