menu
search

Vos Questions / Nos Réponses Episode 2

Ce nouveau format questions/réponses fonctionne plutôt bien. Le concept est simple : vous nous posez des questions en commentaire, nous y répondons dans un article. Et ainsi de suite. Et cela peut concerner l’horlogerie, comme le velours côtelé d’un pantalon ou une Yamaha DT125. L’objectif est simple, rester toujours en contact, et surtout couvrir des sujets auxquels nous n’aurions pas forcément pensés.

La dernière fois, vos questions avaient donné lieu à l’écriture d’un article sur les Frankenwatches, et Jérôme vous prépare cette semaine un article permettant d’aborder la question du « vrai prix d’une montre » de façon sereine. Je n’ai plus qu’à me pencher sur les montres de poche, et le tour est joué.

Que penser des nouvelles Yema Heritage ?

Cher Antoine, nous ne pouvons nier que cette nouvelle collection Heritage marque des points.

Yema a réussi et se devait à mon avis depuis longtemps déjà, de sortir quelques modèles en exact rapport avec son passé. Les modèles sont dans l’ensemble bien réussis, et j’ai une grosse préférence pour la Superman Heritage fond noir. Je n’ai pas eu longtemps en main les autres Rallygraf, Yachtingraf et Flygraf mais je sais déjà que je pourrais leur reprocher de trop petits boutons poussoirs.

Publicité
Yema Superman Heritage
Source : Yema

Cette collection illustre bien le fait qu’il est possible, en l’occurence sans rien inventer, de faire les choses plutôt bien, avec des boitiers en dessous de 40mm. Un travail de (re)design bien fait qui n’est pas à diminuer. Rien de neuf, certes, mais de belles proportions et un montre certainement très agréable à porter.

Yema Superman 1st Generation

Yema doit maintenant garder cette belle collection dans ses rangs mais s’en inspirer plus que jamais pour se renouveler et créer de nouveaux modèles, de nouveaux design pour véritablement entrer dans le XXI siècle horloger. Des nouveautés qui, espérons-le, seront aussi abouties.

Y aura t-il un jour des peaux exotiques chez Joseph Bonnie ?

Cher Maxime, ce n’est pas la première fois que cette question arrive jusqu’à nos oreilles.

Jaeger LeCoultre Reverso - Peaux exotiques

Nous y avons pensé, et nous y pensons encore. Mais pour plusieurs raisons notre esprit n’est pas encore tout à fait décidé à le faire. Notre atelier a accès à des peaux exotiques de grande qualité, mais nous ne pouvons pas en proposer en grande quantité pour des raisons d’importation et de besoins d’achat de peaux entières qui ne nous permettrait plus de vous proposer cette option à un prix acceptable. Evidemment, nous ne voulons pas ça.

Puis on ne peut vous cacher qu’il y a aussi un peu d’éthique la dessous. Vous me rétorquerez que nous utilisons des peaux de vaches pour nos objets en cuir. Oui, mais de ce côté là, notre atelier à la certification que ces peaux proviennent de vaches dont on mange aussi les entrecôtes. En d’autres mots, on ne les élève pas que pour leur peau.

Le portrait de Frédéric Brun - Jaeger-LeCoultre Reverso

Certaines fermes (de crocodiles) se sont par exemple fait la particularité d’élever des animaux pour leur peaux, et nous voulons certifier que nous ne tomberons pas sur ces peaux si nous commençons à faire du volume. C’est pour cela que nous prenons notre temps. Pour ceux que cela intéresse vraiment, n’hésitez pas à nous contacter nous pourrions, dans la mesure du possible et disponibilité, voir ce que l’on peut faire ensemble.

Qui est Claude Baillod, designer de la célèbre Speedmaster ?

La question de Matthieu est tout à fait légitime. Quand on parle d’icônes horlogères, le nom de Gerald Genta revient souvent, avec raison, mais on ne parle pas assez des autres designers qui ont créé l’exceptionnel quelques années auparavant.

Claude Baillod

« La carrosserie de la Speedmaster est le fruit d’un travail d’équipe, une équipe de Lémania dont les projets sont soumis à l’examen de Pierre Moinat, alors chef de la création Omega : les plans sont dessinés par le styliste Claude Baillod, le prototype est construit par Georges Hartmann, l’exécution est confiée au technicien Désiré Faivre. »

Ces quelques phrases tirées de notre bible Omega écrite par Marco Richon nous éclaire sur les personnes qui se trouvaient derrière les lignes de la Speedmaster.

En effet, le premier modèle fut dessiné par Claude Baillod. C’est lui qui avait notamment insisté pour que l’échelle tachymétrique apparaisse sur la lunette extérieure en acier sur la référence Speedmaster CK2915. Il faut garder à l’esprit que cette montre avait au départ été développée, comme son nom l’indique, par les amateurs de sensations fortes et d’automobile. Son design n’avait pas du tout été conçu pour un éventuel rapport spatial.

Omega Speedmaster CK2915

Toujours est-il qu’il a marqué les années 50 chez Omega en étant à l’origine du design de la première occurence de Speedmaster et peut-être même d’autres modèles la même année en 1957. Railmaster et Seamaster 300, ça vous dit quelque chose ?

Avez-vous déjà pensé à faire votre propre montre ?

Raphaël est curieux. Mais peut-être est-il sur une piste.

Nous y avons évidemment pensé. Comme tous les passionnés qui veulent faire les choses bien. Mais ce type de projet n’est évidemment pas à prendre à la légère, encore moins pour qui passe ses journées à évaluer le degré de réussite de montres des autres.

Vous comprendrez que lorsqu’un critique gastronomique souhaite inviter à sa table des chefs étoilés et se mettre aux fourneaux, il a plutôt intérêt à bien préparer son coup. Bonne nouvelle, on a peut-être déjà commencé à travailler dans cette direction. Peut-être…

Voilà pour ce petit tour de table des questions que vous nous avez posées. Je pense que de toutes ces questions sortira un article sur le design horloger du point de vue des designers dont on ne connaît pas les noms mais qui ont pourtant oeuvré à de grandes choses et à des icônes de l’horlogerie. La moindre des choses pour que ces mythiques coups de crayons ne tombent pas dans l’oubli.

N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire de cet article, nous y répondrons prochainement avec grand plaisir .

5 réponses à “Vos Questions / Nos Réponses”

  1. Christophe dit :

    Intéressant, cette série d’articles interactifs qui montre votre attachement aux lecteurs passionnés! J’aurais éventuellement une question pour plus tard (rien ne presse, à vous de voir) concernant les bracelets en métal de certaines montres et les fameux rivets. J’ai vu passer des critiques concernant les « faux rivets », notamment de la dernière Tudor BB 58. Les rivets seraient juste de l’ordre esthétique ? Est-ce une pratique nouvelle ? Est-ce que la qualité est moins bonne ? Est-ce moins solide et durable que de vrais rivets? Est-ce une hérésie ? Faut-il préparer le bûcher ? Etc, etc. Bref, si jamais vous retenez la question je vous laisse bien sûr le choix de la reformuler. 😉

  2. SENIA dit :

    Bonjour messieurs,

    Sachez que je lis assidument tous vos articles. La qualité de ce que vous produisez est exceptionnelle, vraiment.
    J’ai 28 ans, je suis designer chez Franck Muller, et VOUS, les quelques personnes que vous êtes, VOUS avez grandement contribué à ma culture horlogère. Ce n’est évidemment pas avec les communiqués des marques que l’on apprend à distinguer le vrai du faux, mais grâce à vos réflexions, justes, réfléchies, qui prennent le temps de se poser, et d’avoir des réponses.

    Assez de flatteries. Si je prends la plume c’est bien évidemment pour vous signaler que si vous souhaitez avoir des ressenties pour votre futur article sur le design horloger, mes collègues, mon chef et moi même serions ravis de répondre à vos interrogations. Evidemment, nous ne sommes pas Gerald Genta…mais nous sommes là.

    Je vous souhaite une très bonne journée !
    Cordialement,

    Florian SENIA

    • Jérôme dit :

      Bonjour Florian et merci pour votre message qui nous va droit au coeur, vraiment.
      C’est d’ailleurs avec joie que je prendrai contact avec vous prochainement pour échanger en vue de la préparation de cet article qui me tient particulièrement à coeur.

      Excellente journée à vous et toute votre équipe,
      Bien à vous,
      Jerome

  3. Pierre Chaverlange dit :

    Bonjour,
    Et tout d’abord ( en lecteur régulier), merci de mettre à notre disposition vos passions et votre plume !!
    Une question me taraude depuis quelques années ( et je pense ne pas être le seul ) au sujet d’un grand mystère ( tout du moins pour moi ) pour lequel mes pérégrinations sur les forums spécialisés ne m’auront apportés aucune réponse satisfaisante :
    Pourquoi Rolex ne traite t-il pas ses verres en antireflet ( au contraire de Tudor) ???
    Heureux possesseur ( entre autres) d’une 16600 je m’en accomode très bien, mais particulièrement sur la 16600 et son verre de 3 ou 4 mm ( de mémoire), un antireflet sur la face interne du saphir eut été une bonne idée !
    Voilà pour ma question et si au fil de vos moults aventures horlogères vous croisiez un début de réponse, ça serait merveilleux !!!!!

    Bien à vous,
    Pierre

  4. Maxime dit :

    Bonjour Les Rhabilleurs!

    Encore une fois, merci d’avoir développé l’une de mes questions.
    Vous mettez en évidence un point que je supposais en mon fort intérieur mais ne connaissais pas réellement, à savoir que certains animaux sont élevés et tués uniquement pour leur peau.
    Pour le coup votre point de vu sur la question renforce tout le bien que je pensais déjà de votre marque Joseph Bonnie.

    Tout comme Raphaël, le fait que vous puissiez développer votre propre montre un jour est un sujet qui m’intéresse grandement. J’espère que c’est quelque chose qui se fera un jour.

    Maxime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less