fbpx
Rolex Daytona 116500LN : La Minute de L’Expert (Saison 3 Épisode 06)

Rolex Daytona 116500LN : La Minute de L’Expert (Saison 3 Épisode 06)

La Minute de l’Expert est de retour cette semaine, après vous avoir présenté il y a peu une certaine IWC Mark XVIII Tribute to Mark XI. Aujourd’hui, Romain nous parle d’une pièce que nous connaissons bien et que nous vous avions présenté dans la deuxième saison de La Minute de l’Expert : le Chronographe Rolex Daytona. Le concept est aujourd’hui légèrement différent car nous allons nous intéresser à une référence moderne de  Daytona qui a fait beaucoup de bruit lors de sa sortie et qui restera très probablement une pièce d’intérêt dans le futur, la Rolex Daytona 116500LN.

_

Je vous laisse un instant entre de très bonnes mains, on reprend juste après :

 

Rolex Daytona : Petit guide de l’amateur éclairé

Le Daytona est surement l’un des sujets les plus sensibles lorsqu’on parle Rolex ancienne. Encore plus médiatisée depuis la célèbre vente aux enchères Phillips et les quelques 17 millions de dollars de résultat de la Rolex Daytona de Paul Newman, ces pièces sont tout aussi redoutées des collectionneurs, de par la difficulté de trouver une pièce originale. Souvent une histoire de cadran…

Paul Newman - Rolex Daytona

Petit retour en arrière fulgurant, le “Cosmograph” Daytona apparaît en 1963. Sous le nom de Le Mans. Aux côtés d’autres chronographes de légendes encore aujourd’hui. Du côté de chez Universal Genève, par exemple. Il plaisait certes, mais ne déclenchait pas la fougue que l’on observe de nos jours.

En 1964, le nom “Daytona” apparaît officiellement sur le cadran et la fameuse référence 6239 arrive alors très vite. Parmi les configurations de celle-ci, un certain cadran panda, aux sous-compteurs très “Art-déco” fait son apparition. D’autres références iconiques verront le jour par la suite, comme la référence 6263 et ses poussoirs vissés.

Le gros changement intervient en 1988 lorsque le Daytona automatique apparaît. La fameuse référence 16520 et son mouvement Zenith. Pourquoi un tel changement ? Probablement une réaction à la crise du quartz et à la “lassitude” (non partagée) de certaines personnes au remontage manuel.

Portrait du chef du George Simone Zanoni - Rolex Daytona

De multiples évolutions prendront place, jusqu’à la montre qui nous intéresse et qui fait parler d’elle depuis 2016 : la référence 116500LN. Elle signe le retour de la célèbre lunette noire, et du discret “Daytona” rouge à six heures. Un détail qui a son importance. Elle reprend de nombreux codes qui sont autant de clins d’oeil au glorieux passé de cette incroyable pièce.

Des pièces très convoitées, sur dans sa déclinaison de cadran blanc et une demande qui dépasse très largement la production. Des pièces d’autant plus convoitées pour l’explosion de leur prix une fois le seuil de la boutique franchi, si tenté que vous ayez patienté 107 ans sur liste d’attente. Dans tous les cas, une pièce qui arrive à un moment d’ébullition de l’intérêt pour la Daytona, et qui par ses clins d’oeil au design originel restera pour sûr une pièce de collection.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less