Home Montres Modernes Focus

Patek Philippe Nautilus 5711 : La Minute de l’Expert (Saison 3 Épisode 10)

Jérôme
Le 17 mai 2018
V

Voici déjà venue l’heure du dernier épisode de cette saison 3 de La Minute de l’Expert. Les yeux se plissent, le coeur se serre, une larme perle. Pour se dire au revoir en beauté, car ce n’est évidemment qu’un au revoir, nous allons nous quitter sur une pièce et pas des moindre. Voici celle que nombre de collectionneurs à travers le monde considèrent comme un graal, celle qu’il est impossible d’oublier après l’avoir eu ne serait-ce que quelques instants en main et à son poignet et qui se joue de tous les styles avec le même charme insolent. Voici la Patek Philippe Nautilus, référence 5711 et pourquoi à peine sortie de boutique, il s’agit déjà d’une grande montre de collection.

Patek Philippe Nautilus 5711


Si vous voulez mon avis, il y a certaines choses à retenir absolument quand on en vient à cette Nautilus.

Son contexte, c’est une évidence. Quand les montres à quartz se font de plus en plus désirer au profit des montres mécaniques plus “classiques”, il faut savoir trancher. Les design de Gérald Genta, qu’il s’agisse de la Audemars Piguet Royal Oak (pour revoir la Minute de l’Expert qui s’y consacre, c‘est par ici) en 1972 ou de cette Patek Philippe Nautilus 5711, proposent donc une modernité et une sportivité nouveaux, de surcroît dans ce milieu particulier qu’est l’horlogerie de luxe.

La Nautilus tranche donc, et la pilule ne passe pas tout de suite auprès des clients habitués à des designs plus classiques. On peut comprendre.

La première référence 3700, apparaît en 1976. Et reprend l’esprit d’un hublot fixé par une attache à rivet. Si vous souhaitez plus d’informations concernant la genèse, je vous invite à prendre un moment pour relire tout ça.

La référence Nautilus 5711 que nous vous présentons ici reprend très fidèlement la montre à ses débuts. Une taille “Jumbo” de 42mm, un cadran “Gris/Bleu” et ce fameux bracelet intégré que l’on reconnaît instantanément. Finesse et finitions aux plus hauts niveaux. Deux nouveautés sont à noter. Tout d’abord une seconde centrale, là où la 3700 n’était pourvue que d’une aiguille des minutes et des heures, et ensuite un mouvement profitant d’une modernité et d’une technicité plus avancées, c’est évident : Le fameux calibre 324 SC que l’on peut désormais apercevoir au travers du fond saphir.

Patek Philippe Nautilus Référence 5711

Le point un peu plus délicat arrive souvent quand on essaye  d’acquérir la montre en question. Il y a quelques mois, je vous disais que l’on pouvait s’inscrire sur une liste d’attente assez longue pour toucher la montre neuve à un prix de 22.800€. Sans faire la queue, on pouvait alors la trouver sur d’autres circuits ou en seconde main pour plus de 30.000€, voire 35.000€. Mais, puisqu’il y a toujours un mais, la marque à la croix de Calatrava a très récemment revu à la hausse le prix de cette 5711. Qui s’achètera désormais 27.040€. Tristesse.

Toutes les raisons sont réunies pour que cette Nautilus 5711 prenne sur le marché de la collection, la même direction que la célèbre référence de 1976. Pour devenir une très grande montre à collectionner, cette jeune référence ne  nous a d’ailleurs pas attendus :  elle l’est déjà.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer