Home Le Savoir La Théorie

Pourquoi la montre de l’homme d’hier est idéale pour la femme d’aujourd’hui ?

Les Rhabilleurs
Le 21 juin 2017
L

Les rédacteurs des Rhabilleurs, vous les connaissez bien maintenant. Amateurs de montres, de motos, de gastronomie, de voyages et de rencontres depuis bien longtemps, ils ne cachent pas ce petit côté hédoniste qui leur va si bien, ni leur passion pour les beaux objets qui ont une histoire.

Vous aurez compris, je l’espère, que la “mode” et les “tendances“, ces mots grossiers, ne sont pas des critères lorsqu’il s’agit pour eux d’évaluer les qualités intrinsèques d’une montre.  Moi, au contraire, je ne suis pas née avec cette passion horlogère, je ne suis pas tombée dans la marmite étant petite… Moi, qui avait toutes sortes d’idées préconçues sur l’horlogerie, je suis aujourd’hui, après quelques mois à peine, piquée. Je l’avoue. Etonnant pour une véritable “girly-girl” comme moi, et pourtant…

Je me souviens encore de cette petite montre à quartz à la lunette sertie de cristaux multicolores que je portais lorsque je suis arrivée chez Les Rhabilleurs. Elle me convenait bien. C’était un joli “bijou”. Un jour pourtant, lorsqu’un collègue l’a ouverte devant mes yeux, avant d’ouvrir la sienne, le monde que je connaissais jusqu’alors s’est effondré.

Il n’y avait dans ma montre à vrai dire rien, si ce n’est une petite pile tristounette maintenue par une bague en plastique blanc. Le grand vide... Cette absence totale d’âme a été le déclencheur, l’appel au secours qui m’a fait sortir de l’ombre et attirée vers la lumière.

Et lorsqu’on parle “vintage“, “vraies belles montres” et “petits bouts d’Histoire“, laissez-moi vous dire que nous avons l’embarras du choix, et que, non, on ne parle pas forcément gros budgets et grosses montres pour nos fines attaches… La montre des hommes d’hier est bel et bien celle des femmes d’aujourd’hui, je vais tenter de vous expliquer pourquoi…

#1 : La taille, ce n’est jamais qu’une question de proportions

Arcadia - circa 1940

Nous, femmes, n’avons pas les avant-bras noueux de nos hommes, c’est un fait. Une boîte de 44mm dont les cornes dépasseraient de part et d’autre de nos fins poignets ne serait donc pas forcément la meilleure des idées. Bonne nouvelle, contrairement aux tendances actuelles, les hommes des décennies passées portaient des montres de tailles bien plus contenues qu’aujourd’hui. Fun Fact, Entre les années 30 et les années 70, les tailles moyennes des boîtes étaient pour la plupart comprises entre  26mm à 36mm. Oui, je parle bien de montres d’hommes…

C’est donc un univers de possibilités qui s’offre à nous…

#2 : Une histoire, une vraie belle montre

Nous avons donc accès, en plus des montres créées spécialement pour nous, à celles des hommes, d’aujourd’hui évidemment, mais aussi d’hier. Pour les créatures sensibles comme moi, qui cherchent aujourd’hui un peu plus qu’un bel objet, c’est idéal !

Certes. Lorsque je vous parle de pas en avant pour nous les femmes, ce n’est pas forcément la même mesure que lorsqu’on nous a donné le droit de vote en 1944, ou de celui du droit d’exercer une profession sans l’autorisation préalable de son mari en 1965, (Dieu que c’est récent…). Aujourd’hui le libre choix de porter une montre d’homme, avec un vrai mouvement et une belle histoire est donc une décision qui me plait, une façon de les regarder les yeux dans les yeux, d’égal à égal, même si je n’ignore pas le fait que de porter une belle montre d’homme à nos poignets attire et fait tourner les têtes de certains… un petit plus qui ne déplaît pas non plus à la “girly-girl” en moi, je l’admets….

#3 : Des pièces à la portée de tous(tes)

Encore une fois, parler vintage et belles montres ne signifie pas forcément avoir besoin de casser son PEL en secret pour se faire plaisir, et je vais vous le prouver : il ne faut pas forcément chercher très loin pour encore faire de bonnes affaires. Voyez ce que tout le monde veut à l’instant T, et partez de l’autre côté….

Que recherche t’on à l’heure actuelle ? Quel engouement, pour quelles pièces ? Sans parler marques, car il est évident que les marques historiques prennent la part belle du gâteau, on voit bien que depuis plusieurs années déjà, ces messieurs se ruent sur les chronographes des années 60 aux grandes ouvertures, la hausse des prix de ces pièces s’en fait d’ailleurs sentir, et c’est vrai que c’est beau, je ne dirais certainement pas le contraire.

Mais avec des poignets plus fins nous n’avons pas besoin de grande ouverture de boîte, nous l’avons vu, et pas forcément de chrono, pas plus de marque historique si l’on s’intéresse au produit et à son histoire en tant que tels…

Prenons comme exemple cette petite pépite des années 1930 de la marque Arcadia. Maison qui s’est malheureusement éteinte durant la crise du Quartz, Arcadia fut pourtant le fleuron de la Manufacture Fleurier durant plus d’un siècle. Rien que ça. Une grande maison de la région du Val-de-Travers qui a également fourni pièces et mouvements à grand nombre de manufactures environnantes. Un design classique et des produits de très grande qualité, qui ont connu au siècle passé un rayonnement international à l’image de grandes marque toujours présentent comme Breitling ou Rolex. Il ne s’agit donc pas d’une “petite”montre.

Arcadia - circa 1940

Qu’a t’on donc entre les mains ? Un magnifique boîtier stepcase de 27mm en acier avec fond vissé, une minuterie chemin de fer, des aiguilles de type “seringue” et une petite seconde à 6h. Un cadran à secteurs magnifiquement patiné sur lequel chiffres arabes et points radium se détachent, patinés eux aussi. Voici une très belle montre vintage dont la boîte est en parfait état. Perçage des anses parfaitement circulaire, cornes épaisses et arêtes affutées. On aime. Le mouvement mécanique à remontage manuel, de manufacture peut-on dire fonctionne à merveille après une petite révision chez un bon horloger et tient parfaitement l’heure. J’ose vous avouer que la précision chronométrique de cette pièce est même dans les standards du COSC. Comme quoi…

Créée pour les hommes il y a presque 80 ans, cette montre est aujourd’hui le compagnon d’une femme.

Bonus, lorsque je vous parle d’horlogerie abordable : cette montre, laissée à l’abandon et sauvée de l’oubli totalement par hasard au détour d’un marché aux puces boulevard Beaumarchais, un dimanche, a été acquise, révision et gravure incluse avec un nouveau ressort de barillet et un plexi tout neuf, pour moins de 200€. Surpris ?

Voici pourtant un magnifique bout d’histoire qui pourra accompagner sa propriétaire, si elle le souhaite, tout le reste de sa vie…

L’avis d’une femme

C’était inévitable, et c’est au fond assez normal,  pour une hédoniste curieuse comme moi, surtout lorsqu’on est témoin de ce type d’histoires, que ma sensibilité pour les belles pièces mécaniques ne cesse de grandir. Grâce à des passés riches d’histoires créées par des hommes et des femmes de grandes et de petites maisons, ma perception précédente de l’univers horloger en tant que zone de non-droit réservée aux hommes s’évapore. Et il était temps…

Quand je pense à toute la richesse dont je me privais…

En tant que femmes modernes, nous avons donc le choix, et même plus de choix que les hommes, que je verrais mal aujourd’hui porter une boîte de 27mm, aussi belle soit-elle.

Arcadia - circa 1940

N’oublions pas qu’une montre, qu’elle soit pour homme ou femme, n’est pas qu’un simple objet. Etant donné tout ce que l’on partage avec elle, c’est un véritable compagnon de vie. Si l’on pense de cette manière, il vaut mieux choisir une montre de qualité qui nous parle vraiment, en dehors de la frivolité de certaines tendances, non ?

Et si vous aimez par dessus tout assortir votre montre à toutes vos tenues et changer régulièrement… pas de panique, apprenez  à changer les bracelets, vous verrez, ce n’est vraiment pas bien compliqué…

Arcadia - circa 1940