Home Comprendre l'horlogerie

Votre Montre : Celle qui en dit parfois très long sur vous…

Jérôme
Le 5 juin 2017
O

On ne le répétera jamais assez. Nous en discutions encore il n’y a pas si longtemps que ça avec mon ami Simon, Seiko en a fait la base de sa communication dans les années 90 et c’est toujours autant d’actualité. Si votre montre ne définit pas votre personnalité, elle y contribue… assez largement. Que vous le vouliez ou non, la montre que vous portez à votre poignet envoie des messages à votre entourage et aux inconnus que vous croisez, que ce soit dans le metro l’espace d’un instant, ou en réunion professionnelle.

L'histoire de l'Omega Constellation

Cet outil (que je me refuse de nommer accessoire) et l’un des rares, voir le seul et unique de vos biens qui vous suit partout, tout le temps. Du metro au bureau, de la salle de réunion à votre chambre à coucher, peu importe votre style du jour si vous n’avez qu’une seule montre et la choisissez bien, c’est possible.

Vous l’avez compris, cette carte de visite visible à chaque poignée de main en dit beaucoup plus sur vous que vous ne pouvez l’imaginer, bien plus que votre page LinkedIn que personne ne regarde ou la voiture que vous laissez au garage avant d’aller négocier votre avenir en entretien d’embauche.

Rolex - Oyster Perpetual Date

Nous allons voir ensemble les grandes règles du jeu “montre moi ce que tu portes & je te dirai qui tu es” afin que ceux d’entre vous qui se posent la question de la première acquisition ne transmettent pas par inadvertance un message erroné au monde entier sans le vouloir. You’re welcome.

01 : L’accessoire “Mode”

Kluze, Kodomo, Daniel Wellington et Ice Watch, Hugo Boss, Calvin Klein, Prada ou Emporio Armani… et j’en passe. Soyons clairs, honnêtes et directs, si certains modèles sont légèrement moins pires que d’autres, cela ne raconte généralement pas une très belle histoire à votre sujet. Sorry.


Le Message :

“Je fais comme tout le monde et suis le troupeau du moment, je porte ma montre comme un bracelet sans boîte, de tout manière, je regarde l’heure sur mon téléphone portable”

(Ndlr : Tant mieux, vous ne portez pas vraiment une montre)

Ça donne à peu près l’heure et on peut changer de bracelet, c’est certain, mais ici ni véritable histoire, ni finitions horlogères, ni vraie valeur de transmission. Des montres qui ne seront très certainement plus dans la famille d’ici 50 ans. Dieu merci.

02 : La vraie “Petite” montre, suisse ou pas

De vraies montres suisses, japonaises ou allemandes… ou autre. Leur prix n’est pas prohibitif mais vous avez entre les mains et au poignet de vrais produits horlogers qui ont une histoire et pourront être transmis à la génération future si bien entretenus.

Des marques comme Seiko, Longines ou Hamilton font de belles choses en entrée de gamme. Ça ne fait pas forcément briller les yeux des collectionneurs et on ne vous arrêtera pas dans la rue mais montée sur un beau bracelet c’est très joli, intéressant et l’on peut écrire une belle page d’histoire !


Le Message :

“Tout comme ma montre, je suis quelqu’un de discret mais sur qui on peut compter”

03 : La “Grosse” montre suisse

Patek, Rolex, Omega, Vacheron, Jaeger & les autres. Notre sujet se complique étant donné la diversité de la production de ces géants qui fabriquent des montres souvent depuis plus d’un siècle, et la présence grandissante du marché du Vintage. Ce n’est pas si simple.

Si un QP Patek vous fera toujours passer dans la catégorie des grands de ce monde, que vous portiez un costume croisé ou un chino, on ne peux pas mettre dans le même panier La “Gangsta Watch” full gold en 46mm et le 6263 hérité de son papa sur bracelet tropic , porté avec amour du souvenir et humilité. Soyons sérieux.

Deux messages radicalement opposés même si la marque et le modèle sont parfois les mêmes.

Pour la majorité des gens que vous croiserez, une montre de “grosse” marque suisse, historique et facilement reconnaissable vous identifiera comme quelqu’un qui a dans une certaine mesure réussi socialement et professionnellement. Cette grande majorité n’aura cependant bien souvent pas la connaissance pour séparer les deux montres et ce qu’elles signifient pour leurs propriétaires.

Joseph Bonnie - Omega Speedmaster Moonwatch Ref 105.012 Centrale Boîte

Par soucis de clarté, nous allons nous diriger exceptionnellement vers les extrêmes et séparer le message que peut transmettre une grosse pièce “très voyante” de son homologue “discret” en terme de proportions, qu’elle soit moderne ou vintage.


La Grosse Montre “Bling Bling” :

“Vous la reconnaissez ? Vous connaissez son prix ? Regardez bien, j’ai les moyens de me la payer. J’assume et je le montre, je veux être reconnu socialement et ce que je porte à mon poignet est là pour vous le rappeler”

La Grosse Montre “Discrète” :

“Vous croyez savoir ce que c’est ? C’est bien plus que ça ! Je suis un homme de moyens, mais aussi un homme de goût. Que ce soit par passion,  par investissement ou les deux, c’est un bout d’Histoire que je porte à mon poignet”

04 : La “Pépite” méconnue du grand public

Qu’il s’agisse de montres d’horlogers indépendants aux boitiers discrets mais aux coeurs incroyablement complexes produites à 3 exemplaires, ou de montres vintage de marques ayant disparues depuis longtemps et tombées dans l’oubli que vous pourrez chiner à moins de 100 EUR que ce soit sur la toile ou aux puces, cette catégorie rassemble les pièces que la grande majorité des gens seront incapables d’identifier à moins que vous ne leur en racontiez l’histoire.

Des marques comme Gallet, CWC, Excelsior Park, Nivada Grenchen, Arcadia, Triton et même Grand Seiko ou Nomos…

Grand Seiko Spring Drive SBGD001 - wrist


Le Message :

“Vous ne savez pas ce que c’est ? I do !
Je n’ai rien à prouver à ceux qui ne savent pas regarder. Ma montre ne sert pas à me faire remarquer, pour cela je préfère ma personnalité. Je n’aime pas faire comme tout le monde. Je suis discret mais plein de surprises. Ceux qui savent ne s’y tromperont pas.

Alors ? Parlez-vous “montre” ? Bien évidemment ces messages et ces catégories sont pleines de nuances et à ne pas prendre au pied de la lettre, tant au final, elles ne veulent rien dire ! C’est bien l’individu et sa personnalité qui font la montre, et non l’inverse ! Pour cela il n’y a qu’à voir ce que Sean Connery, Paul Newman ou Steve McQueen ont fait à des montres qu’à l’époque personne ne voulait… Ne l’oublions jamais avant de se faire une idée hâtive de qui pourrait bien être le porteur de telle ou telle pièce !

Pour conclure, peu importe le message que votre montre peut transmettre,  il ne tient qu’à nous de laisser notre personnalité prendre le dessus et imprégner n’importe quelle pièce de nos valeurs et de notre énergie afin que nos amis, enfants et famille se souviennent à jamais de cette vieille Casio, Swatch, ou Submariner comme de notre montre…et celle de personne d’autre !