Home Montres Vintage Focus

Joseph Bonnie : Une galaxie d’Omega Constellation

Nicolas
Le 7 août 2018
S

S’il est bien une montre dont on mesure immédiatement la notoriété, il s’agit bien de l’Omega Constellation. Une montre qui séduit à la fois le coeur des béotiens qui souhaitent acquérir une première montre, comme ceux des éternels amoureux de fine horlogerie.

On le voit aussi avec la rapidité à laquelle les Constellation que nous vous proposons sur notre shop Joseph Bonnie partent et atterrissent entre de belles mains ! Rassurez-vous, il nous en reste des belles, une chance pour moi de vous reparler de l’histoire qui se cache derrière ces pièces, leurs caractéristiques, et vous les présenter plus en détail.

Omega Constellation  : Petit rappel historique

Si vous voulez lire un “roman” sur l’Omega Constellation, j’avais il y a quelques temps disséquée la vie de celle-ci.

Pour ceux qui n’auraient pas les idées claires ou la mémoire un peu courte, pas de panique. Le design de la Constellation était déjà dans les tuyaux depuis un moment, seulement, le nom n’apparaissait pas encore sur les cadrans. En 1948, Omega présente la “Centenary”, visant à rendre hommage aux cent premières années de travaux horloger depuis l’établissement de la maison à la Chaux-de-Fonds.

L'histoire de l'Omega Constellation - Édition Centenary

Le succès de cette montre n’a pas échappé à Omega, qui décide de s’inspirer des points forts de cette pièce afin d’en faire une montre de série qui ne se limite pas à un anniversaire, aussi beau soit-il.

Le nom “Constellation” apparaît donc sur les montres en 1952. Ne me demandez pas pourquoi, mais un membre de l’équipe commerciale italienne propose ce nom au directeur commercial de la marque, comme touché par une révélation. C’est accepté et tant mieux. Toutes les Constellation possèdent d’ailleurs leurs étoiles au dos, surplombant l’observatoire de Genève. 8 étoiles pour quelques Grands Prix remportés par Omega dans le domaine de la chronométrie.

Il y a eu pléthore de déclinaisons, et je devrais abandonner mes vacances le temps de les énumérer. Comment dire, NON. On va faire quelque chose de plus simple : faire la revue de ce que l’on a sur Joseph Bonnie, ce qui nous donnera un échantillon représentatif des Constellation existantes.

Joseph Bonnie : Les nouvelles Constellation

Omega Constellation C-Case

Cette Constellation apparaît aux alentours du mois de décembre 1964. Elle est caractérisée par un boitier plus “moderne” que les classiques et rondes Constellation. Un boitier tonneau à cornes cintrées, qui peut nous faire songer à deux “C” se faisant face.

Je ne sais pas s’il est besoin de le mentionner, mais ces “nouvelles” Constellation d’alors sont évidemment toujours certifiées Chronomètres, et automatiques. Précision et régularité qui ont fait leur succès.

Omega Constellation C Case Day Date

Je crois que nous avons une préférence pour la lunette cannelée de la C-Case, qui vient ici sur un modèle particulier car “Day-Date”.

L’autre modèle sans lunette cannelée paraît bien plus sobre et fin, car ne dévoilant seulement qu’une date, indiquant l’heure grâce à des aiguilles et des index plus fins.

Pour plus d’informations sur l’Omega constellation Day-Date, par ici, pour la Constellation Date, par là.

Omega Constellation Pie-Pan ‘Gold Cap’

Probablement l’ambassadrice des Constellation. Une pièce qui existe depuis les débuts de la collection en 1952, et qui a la particularité d’offrir un cadran avec douze “pans”. Le Pie-Pan, ce beau surnom qui lui est donné, fait référence à la forme d’un moule à tarte. Très sexy.

Omega Constellation Pie-Pan

On retrouve plusieurs particularités des Constellation sur ces pièces. Tout d’abord, ces deux fines lignes qui viennent se croiser au centre du cadran, nommées “Cross-Hair” et dont la signification symbolise la très grande précision de ces montres en comparaison avec la finesse du cheveu.

Comment ne pas aussi aimer ces aiguilles Dauphine biseautées lapidées ?

Le gros supplément d’âme des Constellation que nous avons trouvées n’est autre que le bracelet en acier plaqué or (comme la boite) 20 microns “Flat beads of rice” signé Omega. Il est d’un grand confort, et le combo avec la montre nous ramène directement dans les années 60, et peut même apporter le décalage un peu clinquant d’un réalisateur hollywoodien en plein Summer of Love de l’été 1967.

Vous pouvez retrouver notre sélection d’Omega Constellation Pie-Pan sur la page montres vintage Joseph Bonnie.

Omega Constellation Flat Dial

Voici une Omega Constellation pour ceux qui n’auront pas été séduits par les atouts d’un cadran Pie-Pan ou d’une C-Case. Si celle-ci ne vous fait pas de l’oeil, je ne saurais comment vous faire plaisir. La Constellation “Flat Dial” a tout d’une Constellation, seulement avec un cadran plat et un boitier rond plus classique.

Omega Constellation Acier Flat Dial

Heureusement, on retrouve notre Cross-Hair, nos aiguilles Dauphine préférées, sans oublier le détail des cornes facettées et “cassées” du boitier.

Pour plus d’informations sur l’Omega Constellation “Flat Dial”, n’hésitez pas à vous rendre sur le page de la concernée.