Home Montres Vintage Focus

Chronographe Gallet by Racine : Une montre suisse très américaine

Nicolas
Le 25 avril 2018
O

Oui, avant d’être une pierre de forme ovale qui fait mal quand on s’assoit dessus, Gallet est un grand nom de l’horlogerie. Un beau nom qui dresse le plus bel exemple du fonctionnement du marché horloger auparavant. Une marque qui a laissé de magnifiques témoignages dans son sillon, et dont les pièces ont gagné en lettre de noblesse, pour de vraies bonnes raisons. 

J’ai aujourd’hui entre les mains une pièce particulière, un chronographe Gallet by Racine, que nous venons d’ajouter à notre sélection Joseph Bonnie, que j’aime particulièrement pour son charme très seventies et son utilité.

Gallet & Co

Quand on en vient à l’histoire de Gallet, il faut revenir un bon nombre d’années en arrière.

Depuis le milieu du XVe siècle, on fait référence à la famille Gallet comme ayant un pied dans le monde de l’horlogerie. Une famille installée dans les environs de Bourg-en-Bresse originellement, dont certains membres se sont établis à Genève. Mais une certaine année 1685 voit la révocation de l’Édit de Nantes par Louis XIV, ce qui entraîne le départ de nombreux protestants vers la suisse, dont la partie des Gallet installés en France.

La famille Gallet est connue pour fabriquer et commercialiser des horloges mais aussi des bijoux. Au début du XIXe siècle, l’entreprise porte le nom de Gallet & Compagnie et se trouve désormais à la Chaux-de-Fonds. L’expansion de l’entreprise est alors rapide, et Léon Gallet, alors à la tête de l’entreprise, rachète Grumbach & co, producteurs de pièce Electa. Des montres sont alors produites sous les deux noms.

Soyez attentifs, c’est ici que ça devient plus intéressant. Léon et son frère ouvrent le marché américain, à Chicago pour être précis, et la distribution américaine commence véritablement grâce à l’aide de leur cousin, un certain Jules Racine. Pour vous faire une idée claire, l’entreprise produit plus de 100.000 pièces par an. Gros respect. Vous savez, cette même dynastie à l’origine de la marque Enicar en 1914, anagramme de leur nom de famille.

Publicité montre Gallet by Racine - America

Au même moment, la commercialisation des premières montres bracelet n’est pas une grande réussite. Trop féminines pour les hommes, peu appropriées pour les femmes. Mais quelques années plus tard, au début de a guerre, ces montres se révèlent d’une très grande utilité pour le personnel soignant. Pourquoi ? Grâce à une seconde centrale qui permettait de mesurer toutes sortes d’interventions délicates.

À la fin du XIXe siècle, les Gallet avaient établi un partenariat avec la famille Jeanneret pour la fourniture de mouvements et diverses autres pièces. Après la guerre, ils commenceront à vendre sous le nom ‘Excelsior Park’. Ça vous rappelle quelque chose ? Gallet et Excelsior travaillent alors main dans la main, et leur effort commun porte ses fruits dans la création de mouvements de chronographe comme le calibre 40.

Je n’irai pas plus loin dans l’histoire de la marque pour l’instant, car nous avons tous les éléments pour avancer.

Gallet by Racine Chronograph

Au premier coup d’oeil, on remarque facilement un boitier et des codes qui placent la montre à la fin des années 1960.

Montre Chronographe Gallet by Racine

Appliquons la théorie à la pratique. Il est fait mention de ‘Gallet by Racine’, ce qui signifie très probablement que la montre était destinée à la distribution américaine. Il s’agit donc d’une pièce qui a fait, à priori, un beau voyage.

Il s’agit donc d’une montre chronographe. On retrouve la petite seconde à neuf heures, le totalisateur des 30 minutes du chronographe à trois heures ainsi que le compteur des 12 heures du chronographe à six heures. La beauté et le charme de cette pièce résident selon moi dans ce contraste entre le blanc cassé du cadran (originellement blanc) et ces sous-compteurs gris/bleus. Ajoutez à cela la pointe de rouge de la fonction régate dans le sous-compteur des 30 minutes du chrono et l’échelle télémétrique, sans oublier bien sur la seconde du chronographe.

Je vous parlais en introduction d’une montre “utile”. Pas par hasard. Outre la fonction chronographe, la présence d’une échelle télémétrique et tachymétrique, on ne peut manquer la lunette tournante. Elle est graduée en heures, et permet aisément, vous l’aurez compris, de mettre en place un second fuseau horaire. En prenant la lampe à UV, je remarque même que le luminova était présent sur les chiffres de la lunette. Je suis agréablement surpris.

Enfin, et vous l’aurez deviné après ma petite présentation historique de la marque, parlons mouvement. Il s’agit purement et simplement d’un Excelsior Park 40-68, celui là même que nous avions trouvé dans une Excelsior Park vendue sur Joseph Bonnie à nos débuts. Un mouvement chronographe roue à colonne d’une grande fiabilité. Le genre de surprise dont on est fier une fois le mouvement ouvert.

Montre Chronographe Gallet by Racine - Veste cirée Filson

La conclusion est simple chers amis. On met souvent aujourd’hui en avant la “manufacture” qui maîtrise verticalement toute sa ligne de production, allant de la conception et fabrication de ses calibres, à celle des cadrans, des aiguilles et de la moindre vis. Or à cette époque, chaque entreprise était respectée et valorisée pour ce en quoi elle était spécialisée, et une maison prenait alors le soin de s’entourer des meilleurs artisans pour réaliser les différents composants avant de les assembler pour en faire des pièce à la réalisation aboutie. L’association de Gallet, Racine et Excelsior Park en est l’exemple parfait, comme nous le prouve ce chronographe que l’on vous propose aujourd’hui sur joseph Bonnie.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer