fbpx

TUDOR PELAGOS 39 La tant attendue

Tudor sait jouer la surprise pour notre rentrée des classes. Moi qui entendait bien souvent, et qui le pensait aussi, que la Tudor Pelagos que nous avions eu le plaisir de découvrir en 2012, puis en 2015 équipée du mouvement “maison” et plus récemment dans sa version gauchers avec ligne rouge, était un peu trop proportionnée pour être parfaite, nous voilà servis : Tudor nous présente sa Pelagos 39.

Une brève histoire de la Pelagos

Voilà qui devrait être rapide.

La Pelagos nait en 2012, au moment même où nous découvrions la Black Bay Heritage. Celle qui vient de la “haute-mer”, comme son nom l’indique, avait alors fait de l’effet. Valve à hélium, chiffres et aiguilles luminescents, lunette en céramique noire matte, boitier en titane brossé et bracelet en titane doté d’une boucle déployante en acier munie d’un mécanisme d’auto-ajustement unique par ressorts, développé et breveté par Tudor. Sans oublier une étanchéité à 500 mètres. À l’époque vivait à l’intérieur un mouvement ETA 2824.

2015 voit la naissance alors attendue de la Tudor Pelagos bleue équipée d’un mouvement “In-house” avec certification chronomètre. Le design change peu, mais on voit désormais le nom Pelagos apparaître sur le cadran avec davantage de lignes. Une Pelagos qui conservait alors son très beau boitier en titane brossé de 42 mm et sa valve à hélium, sa boucle déployante et fermoir de sécurité en acier inoxydable 316L avec système de rallonge breveté.

En 2016, les gauchers avaient le droit à leur version de la Pelagos, avec le supplément d’âme d’une écriture rouge pour le nom de la montre, ainsi que des index et aiguilles couleur crème. Le coup de coeur était là, et il ne manquait plus que quelques petits ajustements pour avoir la montre parfaite dont certains rêvaient.

La fin de l’année 2021 nous dévoilait l’exceptionnelle Pelagos FXD avec ses anses fixes, sa couleur et son inspiration unique.

2022 annonce la fin de cette longue attente avec la présentation de la Pelagos 39.

tudor pelagos 39

Tudor Pelagos 39

Si vous aimiez l’identité et le visage de la Pelagos jusqu’à présent, vous allez adorer ce qui va suivre.

Tudor a décidé de proposer, en plus des versions noire et bleue, de la version LHD et de la désormais célèbre FXD, une Pelagos dans un boitier de 39 mm de diamètre. Tout en y incorporant quelques changements logiques avec cette réduction de taille. On a plaisir à retrouver le boitier en titane brossé, accompagné de la dernière version du bracelet métal Tudor, plus élégant et fin à la boucle, également en titane brossé. La lunette en titane est toujours accompagnée de son insert en céramique noire matte satinée.

Les grosses différences sont tout d’abord perceptibles quand l’oeil se tourne vers le cadran. Discrètes, mais visibles. Tout d’abord, les index reprennent ce que l’on découvrait sur la Black Bay Pro, à savoir une construction monobloc en céramique luminescente qui confère la belle tenue et le bel aspect de ces derniers. Ils ne sont plus encerclés par le rehaut en relief. Vous aurez remarqué que dès à présent, et ce qui fait sens sur un diamètre réduit pour ne pas “gaver” le cadran, la dernière ligne de profondeur a pris la deuxième place et que, contrairement aux Pelagos “classiques” et à l’instar de la Pelagos FXD, la mention “Rotor Self-Winding” s’est effacée. Pour le mieux.

Sans oublier une absence de date, ce qui apporte une belle harmonie au cadran.

L’autre changement a lieu à l’intérieur. On retrouve le calibre MT5400, plus à même de rentrer dans ce plus petit boitier que le calibre MT5612 de la Pelagos classique. Il délivre la belle réserve de marche de 70 heures et étant certifié par le COSC. Il est important de noter qu’il est équipé d’un spiral en silicium pour dire adieu à la mauvaise influence des champs magnétiques.

D’ailleurs, les 500 mètres n’étant pas forcément utiles pour notre utilisation de marins d’eau douce, la Pelagos 39 est étanche à 200 mètres, comme sa soeur FXD. À croire que cette dernière annonçait déjà la couleur.

Tudor Pelagos 39

Bon, et puis, le plus important, c’est peut-être ce que l’on en pense une fois au poignet ? J’ai beau adorer les dernières sorties de Tudor en matière de porté et de visage, cette dernière Pelagos 39 marque le plus de points. Les proportions sont idéales, la montre donne envie de la garder au poignet pour faire absolument tout. Les changements sont subtils, mais palpables. La Tudor Pelagos 39 est disponible dans vos points de vente favoris au prix de 4.140€ sur bracelet titane avec un bracelet supplémentaire en caoutchouc noir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

Pochette d'ordinateur CHARLIE en nylon noir - JOSEPH BONNIE

Et si nous tissions un lien plus personnel ?

Rejoignez une communauté d'amoureux d'horlogerie : nouveautés, rendez-vous, évènements particuliers et de nombreuses surprises.

expand_less