fbpx
OMEGA 2022 : Les nouveautés Seamaster

OMEGA 2022 : Les nouveautés Seamaster Une année haute en couleur pour Omega

Cette année Omega nous présente une foule de nouveautés marines, colorées et expressives. Des montres de plongée étanches à 6000 mètres de profondeur et qui portent bien leur nom : Omega Seamaster Ultra Deep.

En 2019 Omega a battu des records de profondeur en plongée avec un montre hors du commun. La Seamaster Planet Ocean Ultra Deep grâce à laquelle l’explorateur Victor Vescovo à mené (à bien) une mission au fond de la fosse des Mariannes, dans l’océan Pacifique, aux commandes de son sous-marin, le Limiting Factor. Ce record a été établi à plus de 10 925 m.

La montre originale de 2019 présente des caractéristiques a faire pâlir plus d’une montre par sa taille très généreuse : 28 mm d’épaisseur un diamètre de 52.5 mm et un poids de 225 grammes. Une référence qui plairait peut-être à l’équipe des Expendables…

Omega Seamaster Ultra Deep 2022

Omega nous présente aujourd’hui une version “civile” pouvant atteindre elle aussi des profondeurs vertigineuses à plus de 6000 mètres. Cette version conserve néanmoins des dimensions généreuses mais plus raisonnables : un diamètre de 45.5 mm, une épaisseur de 18.12 mm et une longueur corne à corne de 56 mm. Le raisonnable ici reste tout de même dans la démesure contenue. Le calibre employé pour réaliser ces exploits n’est autre que le Calibre OMEGA Co-Axial Master Chronometer 8912. Certifié METAS avec 60 heures de réserve de marche, du précis et costaud à ce niveau.

Cette montre est proposée en deux versions. Une première en titane qui se rapproche de la montre du record. Elle reprend son code couleur bleu et gris, la matière de son boîtier et ses très jolies anses fixes en forme d’aile de raie manta. Un peu de poésie maritime ne fait jamais de mal.

L’autre version, en alliage d’acier “O-MEGASTEEL” plus dur que l’acier 316L, est proposée avec différents cadrans et troque ses anses fixes pour des anses plus classiques à pompes, ce qui lui permet de proposer deux bracelets, un en acier qui a été retravaillé par rapport à celui que l’on connait des Planet Ocean, l’autre en caoutchouc.

Une montre taillée pour un Hulk mais qui ne le rendra pas forcément vert de jalousie.

De la couleur verte parlons-en car Omega nous propose aussi une nouvelle version de la très fameuse Seamaster 300 diver.

Cette nouvelle version se pare d’un nouveau cadran vert très en vogue en ce moment qui souligne la profondeur de ce cadran. Une couleur qui plaira aux amateurs mais qui reste moins versatile que le noir ou le bleu des versions déjà en collection.

C’est la fin des surprises pour cette collection marine, mais n’oublions pas également dans la collection Seamaster les montres Aqua Terra en version 38, qui se parent aussi de magnifiques cadrans de couleur, 10 couleurs au total qui sont proposées entre les versions 34 et 38 mm. La version 38 mm apporte à mon sens une nouveauté attendue et est pertinente dans ce diamètre, de plus le calibre Calibre OMEGA Co-Axial Master Chronometer 8800 affiche de belles performances tout en proposant une montre équilibrée au quotidien.

Omega Seamaster Aqua Terra

De belles nouveautés pour la familles Seamaster mais qui peinent tout de même à me ravir, le retour de dimensions plus harmonieuses et avec des nouveautés plus équilibrées manquent a cette collection. Des montres proposées à partir de 11.800€ sur bracelet caoutchouc.


Pour découvrir toutes les déclinaisons et avoir davantage d’informations, qu’il s’agisse des Omega Seamaster Ultra Deep, de la nouvelle Omega Seamaster 300 et son cadran vert, ou aux Seamaster Aqua Terra.

Une réponse à “OMEGA 2022 : Les nouveautés Seamaster”

  1. Séb dit :

    Hello, cette ULTRA DEEP fait couler pas mal d’encre sur les forums… Entre le le prix affiché et la taille de la bestiole… bref ça jazze pas mal.
    Perso je la trouve plutôt réussie, plus belle que la PO qui continue à trainer sa “verrue” à 10H. Après j’ai le gabarit pour porter ce genre de montres, clairement pas donné à tout le monde. Même si je la trouve sympa, elle ne finira pas à mon poignet et ce pour un tas de rasions (pas/plus envie, pas l’artiche, déjà trop de montres… ).
    Les spécs techniques sont quant à elles au rendez-vous et je dis chapeau bas; un calibre qui envoie; ça fait un moment que Rolex et Omega se tirent la bourre sur ce segment déjà bien encombré. A celui qui pissera le plus loin, comme on dit. Enfin la taille de la bête (surtout son épaisseur) la rende indésirable, au moment ou tout le monde revient à des tailles contenues.
    L’autre point qui fait causer, c’est le prix. Certes 12K c’est pas donné, mais c’est pas pire que le prix d’une Sub au gris ou même d’un SDDS… Bref ça ne me choque pas outre mesure, si tant est que l’on soit choqué (le discours faux derche du moment) par la flambée des prix sur les sportives acier. En somme, 12K pour une Oméga c’est non pour beaucoup, ou ces mêmes clients iront mettre jusqu’à 15K voire plus pour une GMT ou une Sub LV.
    Perso, donc, ben j’aime assez, ça respire la qualité, même si je ne l’achèterai pas…
    Merci de cette belle présentation en tous cas! Et désolé par avance si mes propose peuvent froisser certains lecteurs -:)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

Pochette d'ordinateur CHARLIE en nylon noir - JOSEPH BONNIE

Et si nous tissions un lien plus personnel ?

Rejoignez une communauté d'amoureux d'horlogerie : nouveautés, rendez-vous, évènements particuliers et de nombreuses surprises.

expand_less