fbpx
JACQUES BIANCHI JB 200 2021

JACQUES BIANCHI JB 200 2021 Planète Marseille

Depuis quelques jours, les mentions “Jacques Bianchi” se pressent sur les sites spécialisés et nos réseaux sociaux préférés. Il y a les sachants d’un côté, ceux qui connaissent le personnage derrière la montre et l’histoire qui va avec, et ceux qui découvrent une nouvelle montre de plongée et se posent une multitude de questions. Dans les deux cas de figure, laissez-moi vous présenter une ré-édition qui nous replonge en 2021, dans les années 1980.

On entendrait presque au loin “Je te propose un voyage dans le temps, via planète Marseille” pour les fans inconditionnels de IAM.

Jacques Bianchi JB200 réédition 2021

Qui est Jacques Bianchi ?

La réponse est simple : Jacques Bianchi est un horloger.

Au milieu des années 1950, Jacques Bianchi commence sa formation en tant qu’horloger à Marseille. Après trois années de formation à l’école d’horlogerie, il commence très rapidement à travailler pour le compte de différentes horlogeries en tant qu’artisan horloger réparateur. Puis la chance lui sourit au numéro 4 de la place Gabriel Peri, où il trouve un local et s’installe quelques années après, à son compte cette fois.

L’atelier fonctionne bien et Jacques Bianchi recrute des “compagnons” comme il les appelle. C’est alors que les marques accordent de plus en plus souvent leur confiance à son atelier et elles lui confient des contrats de réparation? On pense alors évidemment à Rolex, mais aussi Omega. Sans jamais négliger toutes les autres montres, mais également les pendules et les horloges trop souvent oubliées.

Ses choix techniques et personnels se portent assez rapidement sur les montres étanches, jusqu’à aujourd’hui. Une spécialité que tous ceux qui le connaissent lui accordent bien volontiers. Et il a côtoyé quelques pointures de ce monde marin passionnant, éprouvant aussi pour ceux qui travaillaient par de grands fonds. Jacques-Yves Cousteau et son équipe, le capitaine Albert Falco, la Comex et ses plongeurs encore aujourd’hui, pour ne citer qu’eux. Des montres de plongée en mauvais état, qui ont pris l’eau ou qui mérite simplement une révision. Il voyage et se met à rêver à travers leurs expériences et leurs histoires.

Bref, voici Jacques Bianchi, un grand monsieur aux airs de Sean Connery né en 1940 et que la passion pour l’horlogerie fait toujours vibré aujourd’hui. Parler de passion serait un maigre mot.

JACQUES BIANCHI JB200

C’est au début des années 1980 qu’il développe sous son propre nom une montre de plonge bien reconnaissable. Ses caractéristiques ? Une étanchéité à 200 mètres, un mouvement à quartz français et surtout, la présence d’un plongeur qui s’invite en plein milieu du cadran et qui fait tout le charme de la montre. Lisible, elle est présentée dans un boitier en acier de 42 mm avec couronne à gauche. Cette montre est lancée en 1982 et distribuée au compte-gouttes dans des boutiques d’accastillage et de plongée du sud-est de la France.

Vers la fin des années 1980, quelques lots de montres JB 200 sont achetés par Marine Toulon via le service des Approvisionnements de la Flotte (AF), le département de la Marine Nationale française chargé alors des achats de matériel destinés aux plongeurs. Quelques dizaines de montres Jacques Bianchi Marseille JB200 Quartz, probablement une soixantaine, sont ainsi passées en commande par la Marine Nationale. Elles partiront en destination de corps de métiers différents.

La diffusion des montres Jacques Bianchi JB200 Quartz au sein de la Marine Nationale est restée assez confidentielle, au mieux quelques dizaines de pièces commandées à la fin des années 1980 principalement pour des Plongeurs Hélico de la base aéronavale de Saint-Raphaël et des Plongeurs de bord de certains bâtiments, dont le chasseur de mines le « Persée ».  En revanche, la preuve de leur dotation dans les unités de la Marine Nationale et leur utilisation militaire est irréfutable.

C’est cette montre (en même temps, il n’y en a pas eu quinze) que l’équipe menée par Jacques Bianchi a décidé de proposer à nouveau aujourd’hui.

JB200 réédition 2021

On ne va pas jouer au jeu des 7 différences, mais on remarque au premier coup d’oeil que les deux montres, avec près de 40 années de différence, proviennent du même père.

Jacques Bianchi JB200 réédition 2021

L’esprit de la montre est là. Le grand plongeur qui navigue au milieu du cadran, signature de cette pièce, est toujours en place. Il regarde maintenant sa montre, en même temps il faut bien changer de position en 40 ans de vie ! Les aiguilles qui le survolent sont toujours dans la même configuration : bâton pour les heures, arrow pour les minutes et lollipop carré pour les secondes. Les index, cette fois recouverts de SuperLuminova et plus de tritium sont toujours similaires, leur taille légèrement évolué à la hausse pour une meilleure lisibilité, et toujours sur un cadran noir à l’aspect grainé. Pour protéger le tout, la boite en acier plutôt massive de 42 mm dans des proportions similaires que celle de 1982.

La lunette conserve sa belle luminescence sur tous ses repères, et bien qu’amoureux de sa configuration originale de 1982 avec son insert en bakélite, le fait qu’elle conserve sa luminescence totale est une chose intéressante.

Le grand changement s’opère au niveau du mouvement. À quartz et fourni par France Ebauches en 1982, il est désormais en 2021 mécanique à remontage automatique signé Seiko NH35. Une volonté pour ceux qui l’ont relancée de monter un peu en gamme tout en proposant un mouvement robuste et précis.

Autre détail et différence avec la montre de 1982, on trouve à six heures l’indication « Jacques Bianchi Marseille » et plus “J.Bianchi Marseille”, peut-être un détail pour vous, mais (pour moi ça veut dire beaucoup) à mon avis l’inscription plus courte et placée un peu plus haute offrait plus d’harmonie.

Bref une jolie montre de plongée avec une histoire solide et pleine de charme. Des hommes, de l’eau de mer, et Marseille toujours aussi chaleureuse du côté du vieux port et de l’atelier de Jacques Bianchi. Une montre disponible sur Kickstarter au prix de 590€ en pré-commande et 990€ à la fin des pré-commandes. La livraison est prévue en décembre 2021.

JB 200 Réédition 2021

Caractéristiques techniquES

Boitier : Acier

Diamètre : 42 mm

Épaisseur : 13,3 mm

Entrecorne : 20 mm

Verre : glace saphir

Cadran : Noir

Etanchéité : 200 m

Mouvement : Seiko NH35 automatique

Réserve de marche : 40 heures

Bracelet : Caoutchouc noir

Prix : 590€ en pré-commande sur Kickstarter; 990€ par la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less