fbpx
BAUME & MERCIER RIVIERA

BAUME & MERCIER RIVIERA Le renouveau d'une collection

La Baume & Mercier Riviera a fait son grand retour en 2021. Dire qu’elle nous vient directement des années 1970 serait exagérer, elle qui a tant évolué depuis le début des années 1970. La Riviera de 2021 représente en réalité une cinquième génération et il est intéressant de voir ce qu’elle a conservé d’identité Baume & Mercier, et surtout de réaliser à quel point elle s’inscrit dans un XXIe siècle pour la marque, en bénéficiant des atouts de cette dernière en matière d’innovation et de technique.

Baume & Mercier Riviera Baumatic

Baume & mercier riviera : histoire

Avant de vous présenter la Riviera telle que l’a ré-imaginé Baume & Mercier en 2021, il est bon de vous donner toutes les cartes afin de comprendre ses évolutions. Pour tous ceux qui voudraient d’ors et déjà approfondir, nous vous en parlions en détail il y a peu de temps.

Le père de la Baume & Mercier Riviera n’est autre que le designer horloger Jean-Claude Gueit. Une personnalité discrète qui a offert au monde de l’horlogerie, et ce pendant quelques années, des dessins qui ont marqué des époques. C’est lors de sa période où il exerce pour le fabricant de bijoux et boitiers Ponti & Gennari dans les années 1960 qu’il a eu l’occasion de proposer des designs pour Baume & Mercier. C’est justement dans la deuxième moitié des années 1960 qu’il travaillera au design de la Riviera.

La Riviera est présentée par Baume & Mercier en 1973 : son visage marque alors une époque et ses designs fous. Reconnaissable par sa lunette dodécagonale (comprendre à 12 pans), la Riviera est alors une montre sportive et élégante, d’une belle finesse grâce à un mouvement quartz plat, et la montre est déclinée dans une multitude de teintes et de versions. Certainement une montre en avance sur son temps.

Des versions, il n’y en a pas eu qu’une, loin de là. D’une des premières en acier avec un discret fond noir, on retient beaucoup l’utilisation de l’or et acier, avec des cadrans blancs ou champagne, avec ou sans chiffres romains, mais aussi des versions chronographe ou calendrier perpétuel et même une montre de plongée étanche à 100m équipée d’une couronne vissée et d’une lunette tournante.

Baume & Mercier Riviera

Le retour de la Riviera en 2021 marque l’identité d’une cinquième génération pour ce modèle iconique né dans les années 1970. La première génération de 1973 peut être illustré par la sobre version acier dotée du cadran noir petite tapisserie et dans un diamètre encore très raisonnable. Les pièces de la deuxième génération représente à mon goût l’essence même de la montre, à savoir ses tonalités or et acier dans un format toujours très convenable, que nous vous présentions il y a peu. Les années 1990 voient l’apparition d’une troisième génération de pièces encore un peu différentes et plus dans les tendances des années 1990. La rupture intervient à mon sens dans les années 2000 avec la quatrième génération des Riviera XL et XXL, avec toujours l’identité de la montre de 1973 mais dans des tailles plus importantes et imposantes.

La dernière et cinquième génération qui succède à cette frise chronologique, nous vous la présentons aujourd’hui en détails.

Le renouveau de la Baume & mercier Riviera

Comme nous le mentionnons un peu plus haut, il faut garder en tête que la Riviera présentée par Baume & Mercier cette année hérite de quatre générations avant elle. La quatrième génération, justement, avec ses Riviera XL et XXL en tête, représentait le goût typique des années 2000, un peu gonflé aux stéroïdes. Il est donc de bon augure pour baume & Mercier de revenir sur des bases plus saines, plus douces et raisonnées.

Baume & Mercier Riviera Baumatic

Il y a à mon sens deux choses à aborder quand on fait la première rencontre de la collection Riviera de 2021. tout d’abord, et comme à notre habitude, un oeil affuté sur les angles et finitions d’un boitier qui prend sa source dans les années 1970, afin de comprendre l’évolution des codes et toujours garder à l’esprit l’identité de la marque.

On retrouve dans les différentes déclinaisons proposées par Baume & Mercier cette année le fameux boîtier en acier accompagné de sa lunette dodécagonale (toujours 12 côtés, donc) équipée de quatre vis de maintien, et qui vient avec des mouvements automatiques et quartz. Et puisqu’il faut parler de proportions, on trouve pour cette cinquième génération trois déclinaisons de tailles en acier : 36 mm, 42 mm et 43 mm de diamètre. Allons-y par ordre croissant de diamètre.

L’idée de proposer la plus petite taille à 36 mm n’est autre que celle de la mixité. Pour les femmes qui ne souhaitent pas porter du 14 mm de diamètre, et pour les hommes qui apprécient des tailles de montres plus contenues, c’est ici possible. Le choix est offert d’un côté d’opter pour une Riviera mécanique à remontage automatique, ici dans une version au cadran argenté et soleillé et avec un boitier de moins de 9,5 cm d’épaisseur qui dévoile son mouvement, et de l’autre pour une Riviera à Quartz encore un peu plus fine proposée au choix avec un cadran bleu clair sur bracelet acier ou un vert très léger sur caoutchouc de la même teinte, et pour ceux qui aiment la discrétion de quelques brillants, une version cadran argenté et bracelet acier ou fond noir bracelet caoutchouc lunette habillée de 4 diamants aux vis avec bracelet caoutchouc noir.

La Riviera automatique dans sa version 42 mm de diamètre est décorée un cadran à décor unique au choix bleu ou vert sur bracelet caoutchouc, ou bleu noir ou argenté sur bracelet acier. Le décor est un mix entre des petites flèches qui symbolisent à la fois la montagne, mais également l’eau. Les bracelets sont facilement interchangeables, en acier ou en caoutchouc bleu. On trouve à l’intérieur le mouvement mécanique à remontage automatique Sellita SW200 et ses 28’800 alternances par heure.

Enfin, et depuis l’année dernière et la belle mise en avant de leurs calibres Baumatic, Baume & Mercier propose une version de sa Riviera déclinée dans une version équipée du dit calibre, que l’on connaissait surtout pour apparaître dans la collection Clifton. Pour cette déclinaison seulement, la Riviera Baumatic est proposée avec au choix un cadran saphir fumé bleu décoré sur bracelet acier intégré ou sur cadran saphir fumé gris décoré sur bracelet souple noir. Le Calibre Baumatic, en quelques mots, c’est une réserve de marche de 120 heures permis par un ressort Nivaflex qui vient se loger dans un unique barillet, c’est aussi une précision signée par le COSC, offrant ainsi une fourchette de -4s/+6s par jour, et enfin l’apport de silicium pour la partie échappement (roue d’ancre + ancre) permettant d’éloigner le mauvais oeil des champs magnétiques. Sans oublier de nouvelles techniques de réduction des frictions, permettant un entretien moins récurrent, tous les 5 à 7 ans.

Sur toutes ces déclinaisons de tailles, de couleurs et de mouvements, des finitions persistent. Nous apprécions notamment la carrure de tranche (qui elle aussi suit les pans de la lunette) et son brossé horizontal pris entre la tranche de lunette polie et le fond de boite similaire. La lunette reçoit une finition satinée soleil qui ouvre le cadran, particulièrement apprécié par ses deux index en chiffres romains à midi et six heures qui donne du rythme à celui-ci. Le bracelet acier est aussi à mentionner, par sa finition brossée, et aussi par sa chute de 4 mm, plus marquée sur le bracelet de la version 36 mm que sur celui de la Riviera 42 mm qui fait un peu massif.

Baume & Mercier Riviera Baumatic

Des montres qui ré-installent doucement la Riviera dans son identité d’origine, tout en ajoutant la juste dose de modernité lié à l’évolution des techniques, et en particulier des mouvements avec l’apport du Baumatic. Les finitions sont au rendez-vous, tout sera ensuite une question de goût entre les tailles et les couleurs. Et là, on ne peut plus vous aider.

Une pièce proposée à partir de 3.600€ pour la version Baumatic (3.900€ dans sa déclinaison PVD noire), 2.650€ pour la version 42 mm équipée d’un mouvement Sellita sur bracelet acier (2.550€ sur caoutchouc) et à partir de 1.750€ pour les versions quartz sur bracelet caoutchouc.

Baume & Mercier Riviera 36 mm diamants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less