fbpx

RADO CAPTAIN COOK Le capitaine a le vent en poupe

Depuis la ré-édition de la Rado Captain Cook en 2017 lors de la foire horlogère Baselworld, Rado a continué à faire évoluer la collection qui porte désormais ce nom. Depuis, Captain Cook est le navire de croisière de la marque, qui a décidé de capitaliser sur ces modèles qui portent une forte identité et maintenant quelques déclinaisons. Le moment pour nous de revenir brièvement sur son histoire, ses occurrences depuis 2017 accompagnées de leurs fiches techniques, avant d’inaugurer l’apparition de la céramique dans la collection.

Piqûre de rappel obligatoire, le Capitaine Cook fait référence à James Cook, un grand navigateur et explorateur britannique du XVIIIe siècle. Un explorateur à l’histoire passionnante, qui mettait les voiles de son HMS Endeavour sur les flots du Pacifique à la fin des années 1760, avec pour quête le continent Austral. Un morceau de terre à côté duquel il passera souvent, sans le voir, et qu’il ne trouvera finalement jamais avant une triste mort dans la baie de Kealakekua à Hawaï, à la suite d’échauffourées avec des tribus locales.

Histoire et ré-édition

Les années 1960 ayant été porteuses de multiples grands noms des montres de plongée, le titre du capitaine, porteur d’un héritage extraordinaire a donc été confié à la première montre de plongée Rado en 1962. Une montre étanche à la large lunette noire et aux aiguilles toutes aussi larges et lumineuses. Une montre produite de 1962 à 1968 à environ 8000 pièces. Ce qui en fait une pièce rare et désirable, en plus d’être une plongeuse Rado et de posséder un mouvement automatique.

Quand la pièce en ré-édition apparaît il y a 4 ans maintenant, les modèles étaient répartis entre la Hyperchrome Captain Cook et Captain Cook, qui se trouvaient alors toutes les deux au sein de deux collections différentes que sont HyperChrome et Tradition. 

La ré-édition Rado Captain Cook est tout d’abord apparue sous le nom HyperChrome Captain Cook en 2017 dans une version édition limitée en 37,3mm, non loin des 35.5mm d’origine. On retrouve l’héritage technique de la marque avec une lunette en céramique haute technologie. Cette lunette est d’ailleurs très particulière et superbe parce qu’incurvée et concentrant le regard vers le cadran. En faisant indéniablement la signature de cette montre.

Au même moment, une version en 45 mm fait aussi son apparition. Contrairement au modèle 37 mm, elle est davantage moderne, imposante, tout en présentant des caractéristiques similaires, en particulier son mouvement. Une pièce qui ne figure désormais plus au catalogue de la marque.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Boitier : Acier

Diamètre : 37,3 mm

Épaisseur : 11,1 mm

Verre : Verre saphir traité antireflet

Cadran : brun (existe depuis avec de nouvelles déclinaisons)

Etanchéité : 100 m

Mouvement : ETA C07.611

Réserve de marche : 80 heures

Prix : 1.830€

Édition limitée à 1962 pièces dans sa version brune (d’autres références de série existent depuis)

Vous trouverez plus de détails et de déclinaisons sur le site de Rado

2019 : Rado Captain Cook Automatic

Après cette ré-édition de 2017 qui collait avec la montre du début des années 1960, Rado a logiquement décidé de garder le meilleur, mais d’insérer davantage la montre dans le XXIe siècle. Les modèles qui ont suivi se sont déclinés dans des diamètres de 42 et 45mm, avec une étanchéité améliorée à 200m (contrairement au 100m de la ré-édition) et équipés d’une couronne vissée.

Rado Captain Cook Automatic

Toujours les même éléments graphiques pour la caractériser : une large et incurvée lunette tournante unidirectionnelle ici, de beaux index luminescents et la classique aiguille des heures Broad Arrow. À l’intérieur, le calibre C07.611 délivrant la très confortable réserve de marche de 80 heures.

Petit clin d’oeil et supplément d’âme qu’il faut tout de même mentionner sur tous les modèles de la collection, l’ancre qui se trouve dans le logo à midi change de direction en fonction de nos mouvements : elle s’anime en réalité au moindre mouvement de la masse oscillante.

Dans la foulée de ce lancement, en 2020, Rado proposera à nouveau sa Captain Cook automatique, toutefois dans une nouvelle version avec une résistance à la pression de 30 bars. On verra alors une petite ligne supplémentaire sur le cadran à six heures qui en fait mention.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Boitier : Acier

Diamètre : 42 mm

Épaisseur : 12,1 mm

Verre : Verre saphir traité antireflet

Cadran : vert sur nos photos (existe dans d’autres déclinaisons)

Etanchéité : 200 m

Mouvement : ETA C07.611

Réserve de marche : 80 heures

Prix : 2.030€

Vous trouverez plus de détails et de déclinaisons sur le site de Rado

2020 : Rado Captain Cook Bronze

L’introduction du bronze dans la collection Captain Cook n’était qu’une question de temps, à une époque ou ce matériau à le vent en poupe. Quoi de plus logique pour une plongeuse dont le design et les caractéristiques plaisent ? Sa base n’est autre que la Rado Captain Cook automatique de 2020 et son étanchéité à 300 mètres, toutefois dans un boitier réalisé en bronze. Un bronze non fixé qui se patinera avec le temps.

Rado Captain Cook Automatic Bronze

La céramique si chère à Rado se retrouve sur l’insert de lunette, toujours incurvé et qui donne (presque) toute son identité à la montre. Trois coloris sont disponibles, le bleu, le vert (celle que nous vous montrons ici) et une grise.

Ces belles couleurs, associées avec le bronze, éloignent un peu cette Rado Captain Cook bronze des précédentes occurrences en acier et presque scolaires, en ajoutant un peu d’énergie et de vie au produit. Disons qu’elle est complémentaire avec les autres pièces de la collection.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Boitier : Bronze (fond de boite en titane)

Diamètre : 42 mm

Épaisseur : 12,5 mm

Verre : Verre saphir traité antireflet

Cadran : vert sur nos photos (existe dans d’autres déclinaisons)

Etanchéité : 300 m

Mouvement : ETA C07.611

Réserve de marche : 80 heures

Prix : 2.640€

Vous trouverez plus de détails et de déclinaisons sur le site de Rado

Comme vous avez pu le constater, le vaisseau Amiral du Capitaine Cook a pu compter sur de nombreuses nouvelles voiles entre 2017 et 2020. Il vogue avec des vents qui lui sont favorables et comprends désormais un choix intéressant pour celui qui aurait des goûts exigeants. Cela d’ailleurs nous laisse curieux sur les développements à venir, va t-on y trouver des complications ? L’avenir nous le dira. Rendez-vous dans quelques jours pour les présentations avec la dernière née des Captain Cook pour 2021 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less