fbpx

TAG HEUER Quelques nouveautés 2021

Le groupe LVMH ne perd pas de temps avec la présentation des nouveautés de ses maisons horlogères. Alors que nous découvrions il y a quelques jour le nouveau Zenith Chronomaster Sport, nous avons également pu avoir entre les mains les nouveautés TAG Heuer. Au programme, une association avec Porsche qui se renforce, une collaboration avec Bamford (présentée en fin 2020) et une Monaco qui reçoit un nouveau bracelet acier.

TAG HEUER CARRERA x PORSCHE

TAG Heuer Carrera x Porsche

Voici la “talking piece” de ces nouveautés. Comme vous le savez bien, après une association avec Chopard pendant de nombreuses années, la constructeur Porsche s’est associé à TAG Heuer pour les années à venir. Logique, donc, de célébrer ce partenariat avec le lancement d’une montre. Il me semble que la collection Carrera n’est pas inopportune pour se faire ?

On retrouve le calibre Heuer 02, mouvement qui a fait monter en gamme les Carrera (notamment), et qui présente une réserve de marche de 80 heures. Le but de ce mouvement était sa plasticité et sa modularité, permettant à la marque d’en partir pour venir y greffer d’autres complications. Fin 2020, TAG présentait alors sa nouvelle génération de Chronographe Sport Carrera, colorés de vert, de bleu ou de couleurs plus classiques, au diamètre important de 44 mm qui, il faut l’avouer, ne nous a pas vraiment convaincu esthétiquement parlant.

Aujourd’hui, nous découvrons la nouvelle montre qui s’associe à Porsche et qui n’est autre qu’une Carrera et ses 44 mm de diamètre. Mais ce n’est pas tout. D’une part le cadran dévoile des index en applique qui reprennent la police de caractère de la marque et font songer à un compteur, et il présente également une texture type “asphalte” et sur la lunette céramique, on peut lire “Porsche” à la place de “Tachymètre”.

Pour être honnête avec vous, cette édition n’est pas à l’image de notre idée du raffinement. Il ne s’agit là plus d’un clin d’œil. L’œil est littéralement tombé et le rapport à Porsche est trop “lourd”, particulièrement avec la combinaison de cette grosse signature rouge sur la lunette et la texture wanna be goudron du cadran.

Il ne s’agit ici que de notre avis bien évidemment mais il est vrai que si le nom TAG Heuer Carrera pouvait évoquer à une époque une certaine notion d’élégance sportive elle ne conserve aujourd’hui qu’une caractéristique sur les deux. Et non la première.

Ce que nous souhaiterions voir naître de ce partenariat privilégié entre TAG Heuer et Porsche en revanche serait beaucoup plus lié à la gamme connectée. Un partage de données avec la voiture pourquoi pas ? Pour que les informations de la montre puissent croiser celles de la voiture et aider son conducteur “pilote d’un jour” dans ses manœuvres ? L’avenir nous le dira mais pour le moment nous passons notre chemin.

TAG heuer aquaracer bamford

TAG Heuer Aquaracer Bamford

Voici une pièce qui dans son contexte nous plait bien plus. Si vous ne connaissez pas encore Bamford, il serait temps de regarder de près l’entreprise de celui qui customise des montres depuis de nombreuses années déjà. Et qui depuis quelques années est officiellement le partenaire officiel des marques du groupe LVMH.

Bamford a pris ici comme base la bien connue montre de plongée Aquaracer de la marque avant d’y mettre sa touche. Tout d’abord, on remarque la finition du boitier, du bracelet et de la lunette satinés, réalisés en titane et apportant toute la légèreté dont la montre a besoin.

Mais c’est le cadran qui réserve le plus de surprises. Tout d’abord, il est texturé comme s’il s’agissait d’un gros vinyle, d’un morceau de réglisse, ou (plus réellement) d’une forme de carte radar où l’aiguille des secondes à l’extrémité orange et noire approche les confins du cadran où on peut observer un motif “couture” ou succession de fins et courts traits.

TAG Heuer Aquaracer Bamford

L’ensemble est cohérent avec l’ADN de Bamford qui aime les couleurs vives, comme l’avait démontrée la première collaboration “bleue” autour de la Monaco en 2018. Cette pièce arrive en réalité à combiner dans un superbe équilibre le classique à une touche d’audace. Une édition limitée à 1500 pièces dont il reste encore quelques exemplaires, pour une pièce disponible depuis décembre.

TAG heuer monaco ET SON BRACELET ACIER

TAG Heuer Monaco bracelet acier

Pas de nouveauté révolutionnaire du côté de la TAG Heuer Monaco, mis à part un nouveau bracelet acier, et un bracelet acier tout court d’ailleurs.

Un bracelet à la chute très légère qui alterne les maillons en forme de H, des maillons centraux polis et qui se termine par une boucle double déployante. Pour les amateurs de la marque Heuer, on retrouve bien l’esprit du bracelet acier que l’on pouvait observer sur une référence 1133 par exemple. A cela près que l’ancienne référence avait une largeur qui diminuait brusquement, alors qu’ici celle-ci est progressive.

La certitude est que l’ancien bracelet acier qui équipait les Monaco modernes n’était pas à la hauteur. Celui-ci se rapproche en revanche de ce qu’il pourrait être, tout en restant un chouilla lourd.

TAG Heuer Monaco bracelet acier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less