fbpx

Guillaume nery Interview en profondeur

Guillaume Nery, double champion du monde d’apnée et ambassadeur de la marque de montre Panerai, nous a fait le plaisir de nous parler de ses actualités, de ses explorations avec Panerai ainsi que des objets qu’il emporte au quotidien, dans ou en-dehors de l’eau. Nous lui avons posé quelques questions, et tout comme nous Mike Horn savait retenir notre attention par ses exploits, Guillaume nous a amené dans le monde des profondeurs.

Guillaume Nery

QUELQUES MOTS AVEC GUILLAUME NERY

Quelles sont tes actualités du moment ?

Au moment où je vous parle, je suis à Nice. J’y vis d’ailleurs une majorité du temps, sans oublier quelques précieux mois en Polynésie.

J’organise ma vie autour de mes nombreux entrainements. Si j’ai mis un peu de côté la compétition et la quête des records, ils reprennent tout doucement une place. Après l’accident, il m’a fallu un temps pour murir et faire le point. Le rapport à la profondeur fait partie de mon ADN et reprend sa place avec une approche un peu différente. Ce n’est plus l’axe central de mes projets mais ça en fait partie. Mais ça, vous en saurez plus en 2022…

D’un autre côté, je travaille sur différents films. Pas vraiment des projets personnels, mais plutôt des collaborations sur des gros projets de films documentaires. J’ai par exemple consacré une grande partie de mon temps au dernier, de l’été jusqu’à l’automne 2020.

L’autre projet, plus quotidien et qui me tient en haleine, c’est l’écriture d’un livre. Un ouvrage très introspectif, mené sur le long cours. Moins autobiographique que le premier, il s’agit d’une réflexion sur le lien aquatique que nous avons en tant qu’humains. Et dont j’ai pris conscience avec l’exercice de la profondeur. C’est aussi un cri d’alerte car le lien aquatique est menacé par les activités humaines.

Tous ces projets me permettent aussi d’ouvrir une académie, la Blue Nery Academy, pour transmettre des enseignements, surtout orientés vers les novices. Pour ceux qui se questionnent et pensent que l’eau n’est pas leur univers. Et ainsi amener le plus possible les gens dans l’eau. L’idée est de l’ouvrir au printemps/été cette année si on nous le permet.

Dans tous ces projets Panerai t’accompagne. Quels sont tes liens avec Panerai ?

Ça fait 3 ans que Panerai est mon partenaire et qu’il me suit à peu près dans tous les projets entrepris. Avoir le support de Panerai me permet par exemple de me concentrer sur le travail d’écriture. Et d’avancer avec une certaine sérénité.

La marque m’accompagne aussi sur des projets d’expéditions. Panerai m’a par exemple accompagné sur la fin du tournage du dernier film One Breath Around The World. Il y a deux ans, la marque m’accompagnait également en Antarctique, où je portais une Panerai pour l’amener dans un élément marin hostile, dans une eau à -1°. La montre fait partie de mon quotidien, et mon rôle en tant qu’ambassadeur, c’est aussi de pousser les objets dans les plus grands extrêmes pour valider cette identité de montre de l’exploration.

Guillaume Nery - One Breath Around The World

La pièce que je porte aujourd’hui est esthétiquement d’une grande élégance, elle inspire une confiance et de la forme par sa taille, les matériaux utilisés font qu’elle est extrêmement légère. C’est important en apnée, quand on doit partir assez léger. Et je la pote aussi bien dans un diner de gala que par 120 mètres de fonds.

Comment ton lien à la montre est apparu ?

Au début de ma carrière, j’ai eu le premier soutien d’une autre marque. Ce fut ma première véritable entrée dans le monde de l’horlogerie. Et je suis resté longtemps avec eux, plus de douze ans, en ayant toujours eu comme principe d’écrire des histoires plutôt longues. Je ne voulais pas changer comme ça de partenaire à la première proposition. Je voulais changer de partenaire si une proposition de sens m’était proposée, dans l’identité de la marque, ce qu’elle représente, dans l’esthétique de la montre évidemment.

Panerai faisait partie des marques que j’avais repéré. Je m’étais évidemment intéressé aux explorations de Mike Horn et la philosophie d’accompagner les explorateurs m’a toujours plus. En s’éloignant de la montre people.

Quand Panerai m’a contacté, j’ai voulu écrire une nouvelle histoire avec eux. Les produits sont cohérents avec ce que je voulais faire de la montre.

Est-ce que tu as eu l’occasion de rencontrer Mike ?

Oui à quelques reprises, et ça a toujours été passionnant. J’étais comme un gosse complètement béat d’admiration, assoiffé d’écouter ses récits.

C’est une personne qui m’inspirait, et me permettait, au-delà des performances sportives, dans les différentes explorations océaniques, de remettre en perspective les a priori que je pouvais avoir. Lors de notre deuxième rencontre, quelques semaines avant de partir en Antarctique, il a été d’un grand réconfort. Il s’agissait pour moi d’une grande première en partant de Ushuaia, avec une traversé de 6 jours entre cap Horn et Antarctique. Tout ça pour plonger avec les phoques léopards, des grands prédateurs de plusieurs mètres : une certaine appréhension s’était installée, même s’il est toujours important d’avoir des peurs pour rester en alerte.

Discuter avec lui m’a permis de partir plus serein.

Dans l’eau ou à l’extérieur, quels sont les objets que tu emportes ?

Lors de mes apnées en grande profondeur, je plonge en étant le plus épuré possible. J’essaye même de ne pas prendre la combinaison. Je me souviens de 2018, avec le retour à la compétition, je suis retourné à 105 mètres de fond en méditerranée, dans une eau bien froide, avec pour seule combinaison mon maillot de bain.

L’apnée par essence c’est un éloge de la sobriété, de la simplicité, de la pureté. Mon approche est donc la plus minimaliste qui soit.

Guillaume Nery et sa Panerai

Quand je plonge pour des compétitions, on va dire que je porte ma combinaison. J’ai un pince-nez, pas de masque pour être totalement dans ma bulle et ne pas avoir besoin de gérer l’air entre le visage et ce dernier. Sans oublier ma mono palme. J’ai l’instrument de sécurité fondamental, une longe. Le lien qui me permet d’être toujours attaché à la corde le long de laquelle je plonge. Un bracelet avec un petit bout de câble et un mousqueton. A gauche, ma montre Panerai, le seul objet que j’emmène avec moi et que j’ai dans la vie de tous les jours. La symbolique est très forte : je l’ai dans toutes mes situations de vie, c’est ainsi le seul lien qui me rappelle à ma condition humaine.

A l’autre poignet, mon ordinateur qui permet d’enregistrer tous les paramètres de plongée et d’analyser après coup.

Je ne regarde jamais ma montre pendant une plongée profonde, ni autre chose d’ailleurs. Je me trouve alors dans une grande écoute du corps et c’est après seulement dans l’analyse des chiffres que je fais le lien entre mon ressenti et les informations de plongée.

En ce moment je suis dans l’eau tous les jours je vais nager, dans un lien encore plus épuré. J’emporte juste mon masque.

Quand je pars sur une expédition en revanche c’est différent. Je dois par exemple partir de Panama dans deux semaines pour une traversée du pacifique et aller jusqu’en Polynésie, en voilier. Ma montre aura alors tout son sens et me servira davantage.

Dans les autres objets qui ne me quittent jamais, j’ai mon appareil photo, un Leica M10. J’ai un projet « one day one picture » dont l’idée est de chaque jour prendre une photo. Ça devient progressivement mon carnet de bord de la vie quotidienne. Sans tomber dans de l’insta food non plus, ça n’aurait aucun sens !

Je transporte aussi toujours un petit carnet de notes. Cela m’aide pour l’écriture notamment, pour après les intégrer dans un récit. Sans oublier mon ukulélé, un instrument discret qui fait aussi bien sens en Polynésie qu’en Antarctique.

Dernier élément crucial, j’ai toujours un masque dans mon sac à dos. Je veux être tout le temps près si je ressens le besoin d’aller dans l’eau. Je mets mon masque, et rien de plus.

Merci à Guillaume et à l’équipe de Panerai pour cette rencontre pleine de sens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less