fbpx

Eric Tabarly Entre tradition et modernité

Pour les amateurs de voile, c’est un rendez-vous incontournable dont certaines images opèrent tous les quatre ans avec la même magie. La remontée du chenal de Port Olonna sous les hommages admiratifs du public, des retours au port en larmes après une avarie, ou encore l’arrivée aux Sables d’Olonne du futur vainqueur du Vendée Globe escorté par des dizaines d’embarcations, voilà des souvenirs où ces marins mi-savants mi-fous deviennent les héros parfois malheureux d’un instant. Lui pourtant n’y a jamais pris part, mais en voyant les bateaux s’éloigner lors du départ de la 9ème édition du Vendée Globe, le 8 novembre dernier, ce sont des images d’Eric Tabarly qui me reviennent en mémoire.

22 ans après sa tragique disparition en mer d’Irlande un soir de juin, retour sur un marin dont l’aura, le talent, mais aussi le style auront durablement marqué leur époque.

Eric Tabarly ©Association Eric Tabarly

Eric Tabarly ©Association Eric Tabarly

Le laboureur de vagues…

Par quel mécanisme mystérieux la passion parvient-elle à prendre possession du coeur d’un homme ? Quel chemin emprunte-t-elle, que la raison ne parvient à suivre ? Lorsqu’Eric Tabarly encore enfant découvre la mer à bord du bateau familial Annie, quelle alchimie invisible vient ancrer l’amour des voiliers au plus profond de lui ? Cet amour qui ne le quittera plus, jusqu’à ce soir de juin 1998 au cours duquel la mer rappellera le marin à elle, comme s’il lui avait toujours appartenu.

S’il est commun de dire qu’il est bon d’avoir des rêves dans la vie, Eric Tabarly, lui, se donne les moyens de les vivre. Il a 21 ans, les poches vides et la tête pleine de projets quand il s’engage dans l’armée afin de financer la restauration de son bateau et son programme de régates. Les succès s’accumulent, avec bientôt une victoire éclatante sur la Transat anglaise de 1964 à bord de son nouveau bateau Pen Duick II, au nez et à la barbe des anglais et du grand Chichester. Dès lors, Tabarly change de dimension.

Eric Tabarly ©Paris Match / ©Jean Guichard/ ©Paul Slade pour Paris Match

Cet exploit braque alors les projecteurs sur la course au large, sport méconnu du grand public en France, mais aussi sur son auteur.

C’était un homme dexemple plus que de discours. Mais avec peu de mots, il disait beaucoup. Un homme sincère, intègre et franc

Marc Pajot

Avec ses bateaux suivants — la fameuse lignée des Pen Duick — il gagnera à peu près tout, abattant des records, innovant dans tous les domaines, et faisant preuve à de nombreuses reprises d’un sens marin et d’un courage hors du commun.

…et le sage de l’océan

Mais si son parcours de marin est exceptionnel à de nombreux points de vue, il est intéressant de s’attarder également sur le sujet qui nous intéresse ici, son style. Tabarly, c’est déjà un physique. De nombreuses années après son passage à l’Ecole des Fusiliers Marins, il détient encore plusieurs records de parcours et marches commandos. S’il n’est pas élégant à proprement parler, il a de l’allure. Une gueule, comme on dit. Mais le point le plus frappant est ce que ses vêtement disent de lui.

Eric Tabarly ©AFP- Stringer / ©Bernard Rubinstein

Dans la voile, Tabarly a été à l’origine de la majorité des évolutions de ces 30 dernières années : bateaux en aluminum, potentiel des multicoques, mats-ailes, foils, etc. Un moderne résolument visionnaire, pourtant viscéralement attaché à la tradition, à la navigation à l’ancienne, à son vieux Pen Duick en bois. Sa façon de s’habiller trahit parfaitement ce trait de caractère, embrassant à la fois la modernité de son époque et l’héritage des hommes de mer qui l’ont précédé. Il porte des jeans « pattes d’eph » et des T-Shirts imprimés, des polos griffés du crocodile. Sur les pontons, il n’est pas rare de le voir en chemise en jean et chaussures de toile blanche, comme nombre de ses contemporains, sans jamais verser dans l’excès. Ses montres également sont révélatrices : une Lip Nautic Ski, connue pour son étanchéité exceptionnelle, mais surtout un chrono Omega Megaquartz Marine, non seulement novateur mais aussi le mouvement quartz le plus précis au monde. C’est la face moderne de la pièce Tabarly, celui qui croise au large de Saint Tropez avec Delon et Bardot.

Eric Tabarly ©Jean-Pierre Biot / Paris Match / Scoop

Eric Tabarly ©Jean-Pierre Biot / Paris Match / Scoop

Et pourtant, par sentimentalisme ou par goût de la tradition, il ne se défait jamais de son vieux pull marin, d’une paire de Docksides élimées, et d’un pantalon en toile couleur brique. Comme les anciens, il porte la vareuse et il rame à la godille. Autre caractéristique frappante, ses vêtements sont souvent patinés, voire usés. Si cela s’explique par des finances parfois chancelantes et une activité mettant à rude épreuve ses habits, c’est également une des raisons de son allure. Velours côtelé, laine épaisse, toile de coton serrée… les matières sont comme l’homme, robustes. Comme lui également, elles vieillissent avec élégance, la rudesse de la mer leur donnant ce supplément d’âme à peine perceptible. C’est l’élégance simple qui nous charme, dit Ovide. Tabarly n’était certes pas le plus élégant — sauf peut-être en uniforme de cérémonie — mais probablement le plus charmant.

Mais à la fin, plus que les vêtements qu’il portait, comment, et dans quelles matières, ce qui faisait l’élégance si particulière d’Eric Tabarly, c’était son attitude — pour paraphraser une célèbre maison horlogère. Derrière son visage buriné, éclairé de son regard rieur et bienveillant se cachait un homme peu bavard, distillant ses paroles avec justesse qui fût surnommé par les nombreux marins qu’il a formés — Kersauson, Colas, Desjoyeaux… — le Sage de l’Océan. « C’était un homme que l’on suivait avec admiration » dira l’un d’eux. L’élégance finalement tient d’avantage de l’Homme que de ses vêtements : voilà une leçon que Tabarly aurait plus glisser, sans plus de mots que ça. Et comme à son habitude, il en aurait donné l’exemple.

Eric Tabarly ©Jean-Michel Barrault / Sygma / Corbis

Eric Tabarly ©Jean-Michel Barrault / Sygma / Corbis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less