fbpx
menu search

Bell & ross 10 choses à savoir pour briller dans les dîners en ville

Jouant dans la cour des grands avec imagination, audace et détermination, Bell & Ross s’impose depuis 20 ans avec une identité singulière et originale dans le périmètre horloger contemporain. Aujourd’hui épaulée de manière significative au plan financier par la famille Wertheimer, propriétaires de Chanel, la marque horlogère franco-suisse poursuit son développement avec une nouvelle ligne à succès, la BR-05, dont la plus récente évolution, la spectaculaire montre squelette bleu avec verre saphir bleu, fait l’objet d’une édition limitée de 500 exemplaires.

Une histoire d’amitié, une aventure d’entrepreneurs

Il était une fois… Les belles histoires commencent ainsi. Il était une fois Bruno Belamich, un jeune étudiant de l’Ecole Supérieure de Création Industrielle de Paris. Amateur averti d’architecture, il considère la Farnsworth House, maison de week-end d’une seule pièce dans un site autrefois rural au sud-ouest de Chicago, créée par Ludwig Mies van der Rohe entre 1946 et 1951, comme un manifeste de la modernité et un exemple parfait de l’approche minimaliste. Le travail des designers Arne Jacobsen ou Dieter Rams l’intéresse particulièrement. Ses centres d’intérêts sont nombreux. Une fois son brevet en poche, se tournera-t-il vers le stylisme automobile ou vers des conceptions industrielles ? Une autre discipline le fascine : l’horlogerie. Pour ses 16 ans, il avait reçu en cadeau une Lip dessinée par Roger Talon. Aussi choisit-il comme sujet de mémoire de diplôme « le lancement d’une marque horlogère spécialisée dans la fabrication de montres utilitaires à usage professionnel ». L’idée n’est pas abstraite.

Parallèlement à sa formation, il décide de passer de la théorie à la pratique. Il en parle à Carlos-Antonio Rosillo, son ami d’enfance, rencontré à l’âge de 15 ans au lycée Carnot à Paris, où firent aussi leurs études, entre autres, Louis Aragon, Paul Morand, Francis Picabia, Guy Môquet, Maurice Couve de Murville,  Jacques Chirac, Philippe Bouvard, Francis Huster ou Jean Reno. Diplômé d’HEC, Carlos Rosillo a commencé sa carrière comme consultant en stratégie dans le cabinet américain Strategic Planning Associates avant de devenir chargé d’affaires pour la Banque Bruxelles Lambert France. Une expérience du monde des affaire et de la finance non négligeable pour se lancer dans l’aventure.

En 1992, le tandem de copains Belamich + Rosillo devient le binôme derrière la création de la marque Bell & Ross. La première collection est présentée en 1994 et ne cache pas ses lignes de forces puisées dans l’univers des pionniers de l’aviation, avec des montres graphiques, lisibles et minimalistes, axées sur la fonctionnalité. L’héritage de l’école du Bauhaus n’est pas très éloigné. Un contre-pied des tendances du marché horloger dans une époque d’opulence démonstrative. L’aventure pouvait commencer.

Un concept modulaire

L’idée originelle des fondateurs de la marque était de proposer une gamme de montres pour les professionnels de l’extrême qui serait ensuite destinée au grand public sur le marché du luxe. Pour cela, ils développent un concept autour de quatre piliers : la lisibilité, l’étanchéité, la précision, la fonctionnalité. Ainsi, à l’origine, la montre BR 01 est-elle proposée comme un objet horloger modulable, capable de se transformer en montre de poche ou en horloge de bureau. En outre, la BR01, reprenant l’esthétique des instruments d’aviation avec un cadran rond dans une armature carrée, était emboîtée par le dessus, avec une lunette coiffante fixée par 4 vis fonctionnelle aux quatre coins. Un dispositif devenu la signature stylistique durable de la marque, comme en témoigne la nouvelle collection BR05.

Bell & Ross BR 01 92

Autre aspect du concept initial : l’animation permanente de la gamme. Depuis son lancement, le BR01 a connu d’innombrables déclinaisons. Sans doute un peu plus de 300. Il ne s’agit pas que de variations de couleurs ou de taille des chiffres du cadran, mais bien de modèles homogènes parmi lesquels les nombreux collectionneurs convoitent les séries limitées ou les pièces uniques, dont la cote au second marché est de plus en plus soutenue, d’ailleurs. Loin de banaliser son offre, comme les Cassandre, Bell & Ross a su créer une forme d’addiction aux yeux de sa clientèle fidèle et attirer sans cesse de nouveaux amateurs.

Au service des militaires

L’univers militaire infuse les montres Bell & Ross depuis leur création. Dès 1996, la marque présente son modèle appelé « Type Démineur ».  Sur la demande de la Sécurité Civile, une direction du ministère de l’Intérieur, Bell & Ross a développé une montre spécifique, selon un cahier des charges opérationnel. Composée d’un boîtier anti et A-magnétique, cette montre a des qualités de lisibilité, fiabilité et précision répondant aux contraintes des opérations de déminage.

Un premier pas pour la jeune société dans la fourniture d’instruments aux professionnels de la sécurité et de la défense. Depuis deux décennies, la marque est l’une des très rares à équiper des unités opérationnelles, mais aussi à créer des montres spéciales pour des régiments ou des écoles ou des pièces spécifiques pour la Marine nationale ou les sous-mariniers, le GIGN, l’Armée de l’Air, et même la mission spatiale Space Lab.

Des motos, un concept-car et un avion futuriste

En visite à Paris, en passant devant la boutique Colette – à l’époque très en vue comme une sorte de laboratoire de tendances – Ralph Lauren fait arrêter sa voiture. Dans la vitrine, un engin inédit, à mi-chemin entre une moto et un avion. Le styliste américain n’a jamais vu cette machine qu’il imagine être des années 60. Erreur. Le « concept-bike » B-Rocket de 2014 est né de l’imagination de Bruno Belamich et des équipes de Bell & Ross. La marque horlogère avait déjà fait une brève incursion dans l’univers motocycliste, en 2011, avec sa Nascafe Racer, un custom sur base de Harley-Davidson Softail FXSTB Nightrain.

Spectaculaire avec son fuselage, ses ailerons stabilisateurs mais aussi ses deux impressionnantes turbines latérales qui rappellent immédiatement deux réacteurs de jet aidant à l’évacuation rapide de l’air pour améliorer les performances de vitesse, la B-Rocket a été développée sur la base d’une moto Harley-Davidson Softail Blackline FX par le préparateur britannique Shaw Harley Davidson Speed & Custom. De nombreux amateurs demandèrent à l’acheter et Ralph Lauren, qui connait bien la marque française pour en avoir plusieurs exemplaires dans sa vaste collection personnelle et pour avoir lui-même choisi d’en équiper ses mannequins pour sa collection Black label, avant le lancement de sa propre ligne d’horlogerie – fit même une tentative déterminée assortie d’une proposition très alléchante. Il aura pu se consoler avec l’un des deux modèles de montres BR-01 ou BR-03 B-Rocket, une collection dédiée ayant accompagné le lancement de la moto.

Bell & Ross Aero-GT

Depuis, Bell & Ross n’a cessé de surprendre. En 2016 avec le concept d’une super-car, baptisée Aero-GT. « Le design de ce concept-car a pris un peu plus d’un an. Pour optimiser le résultat, nous avons travaillé avec des spécialistes de la conception automobile. Il était très important pour nous de faire une voiture performante, aux caractéristiques réalistes » expliquait à l’époque Bruno Belamich. En 2018, Carlos Rosillo épatait les visiteurs du salon Baselworld en présentant un concept d’avion profilé ultra-sportif imaginé par son associé. Au croisement des univers de la voltige, de la coupe Schneider, des courses aéronautiques dans le désert du Nevada et des anticipations graphiques d’Edgard P. Jacobs pour Blake & Mortimer, le BR-Bird est la projection d’un appareil monoplace à hélice, intégralement construit dans des matériaux high-techs, comme le graphite, la fibre de verre, le titane ou un alliage d’aluminium et motorisé par un V12 Rolls-Royce Falcon développé sur une base Merlin, la mécanique emblématique des Spitfire.

Des mouvements allemands, suisses ou maison

Si aujourd’hui les montres Bell & Ross sont connues pour abriter de bons mouvements suisses, venant notamment de chez ETA ou Sellita, il n’en a pas toujours été ainsi. Aux origines de la maison, c’est un partenariat fondateur avec Sinn Spezialuhren, spécialiste allemand reconnu des instruments de mesure, équipements de bord ou montres de pilotes, qui a permis de donner ses premières mécaniques aux BR01 initiales. Certaines en portent même le marquage; ce sont des pièces aujourd’hui très recherchées par les collectionneurs.

Bell & Ross by Sinn - Space 2

Les connaisseurs de la marque française savent aussi que la maison a développé ses propres recherches en matière de mouvements, en particulier avec ses montres concept BR-X1 ou BR-X2. Hommage au Bell X-1, le premier avion expérimental à avoir franchi le mur du son, en 1947, la BR-X1 de 2014 proposait un chronographe avec date entièrement squeletté avec un boîtier en titane grade 5. Il ne s’agissait pas d’une pièce unique, à la manière des études de style que sont les concept-cars dans les salons automobiles, mais bien une petite série de 250 pièces. La BR-X2, avec son calibre maison 381, un mouvement extra-plat de 4,05 mm d’épaisseur seulement à remontage automatique par microrotor, intègre totalement le mouvement dans le boîtier. L’une des versions les plus spectaculaires est sans nul doute l’exceptionnelle BR-X2 Tourbillon Micro-Rotor Skeleton, une montre squelette à tourbillon présentée en 2018 et éditée à 50 pièces, poussant encore plus loin l’expérience.

Bell & Ross BR-X2 Tourbillon Micro-Rotor Skeleton

Bell & Ross a aussi développé avec talent plusieurs modèles de montres à complications, comme, par exemple la rare Vintage 123 Heure Sautante, la première montre à heure sautante et réserve de marche. Dotée d’un mouvement automatique unique, cette grande complication offre une lecture simple et originale de l’heure : une seule aiguille centrale pour les minutes parfaitement alignée avec un grand guichet des heures situé à 12 h et une réserve de marche située à 6 h, ce petit chef-d’œuvre d’ingéniosité a été développé en collaboration avec le maître horloger suisse Vincent Calabrese.

Le record absolu de profondeur

Si Bell & Ross est prisée des aviateurs, la marque est aussi une référence pour les plongeurs, depuis le record du monde atteint en 1997 par la montre Hydro Challenger testée en mer à 11 100 mètres de profondeur. Cette montre a servi de référence au développement de l’Hydromax, une montre à quartz (calibre ETA 955.612) étanche à 11 100 mètres de profondeur grâce à une innovation. Le boîtier est rempli d’hydroil, un liquide permettant de résister à la pression et à l’accumulation d’hélium.

Bell & Ross - Hydromax

Le fond vissé du boîtier est destiné à compenser la dilatation du liquide en fonction des différences de température. Deux ouvertures, à 6 et à 12 heures, assurent l’évacuation et de remplissage d’air et d’hydroil. Depuis 1997, cette montre de série capable des plus grandes profondeurs, facturée moins de 3000 euros, est un succès permanent de la marque.

Une montre de l’espace

La Space 1 tient une place à part dans l’histoire de Bell & Ross. Elle fut l’une des premières « talking piece » de la marque. Dès 1994, Carlos Rosillo et Bruno Belamich ont l’idée d’une réédition.

Une démarche novatrice à l’époque. L’objet de leur rêve ? Ni plus ni moins que le premier chronographe automatique porté dans l’espace par l’astronaute allemand Reinhard Furrer. De quoi faire décoller la marque.

L’or des « Belly tanks »

Pourquoi les montres Vintage V1-92 et V2-94 BellyTanker ont-elles des cadrans doré mat ? Ce n’est ni un hasard ni un simple caprice stylistique. Mais bel et bien une référence à la couleur jaune du premier « belly tank » construit par Bill Burke en 1946. La deuxième question vient immédiatement : qu’est-ce qu’un « belly tank » ? Une aventure un peu folle, comme les sports mécaniques en comptent quelques-unes.

Des engins de course nés aux Etats-Unis à la fin des années 1940 à partir des réservoirs d’essence additionnels fixés sous la carlingue des avions de chasse de la seconde Guerre Mondiale, P-38 Lightning, P-51 Mustang ou encore P-47 Thunderbolt. Structure légère et gros V8 sur-vitaminés : une recette de choc pour battre des records de vitesse sur le lac salé de Bonneville.

Le D-Day de la BR 05 : le projet top secret

Avec le lancement en 2019 de la gamme BR-05, Bell & Ross ouvre encore un peu plus le champ des possibles. Cette nouvelle collection contemporaine de montres au bracelet métallique (ou caoutchouc) intégré s’adresse à une autre catégorie de professionnels : les urbains. Le volume a été repensé, avec un boîtier unique en 40 mm, décliné acier mais aussi en or, et proposé en version squelette. Il suffit de connaître un tout petit peu la créativité de Bruno Belamich et de Carlos Rosillo pour comprendre que la marque à l’esperluette compte bien animer cette nouvelle référence avec bien plus qu’un nuancier de cadrans, foncés, clairs ou colorés, mais aussi avec toutes sortes de fonctionnalités et de complications horlogères. En toute logique, il n’est pas absurde de penser qu’un chronographe pourrait bientôt voir le jour, et il n’est pas très audacieux de parier aussi sur une GMT, par exemple. La BR 05 est à plus d’un titre un marqueur de la phase de maturité de la maison horlogère Bell & Ross. 

Outre ses qualités intrinsèques, l’histoire du développement de cette ligne homogène, séduisante, moderne et très aboutie restera aussi marquée par la manière dont elle a été présentée, le 5 septembre 2019. Un événement planifié et organisé avec la rigueur d’une opération militaire de grande envergure. Rien n’a été laissé au hasard. Le lancement fut simultané, à l’échelle mondiale, et en s’appuyant sur la disponibilité immédiate des pièces dans 80 pays et 400 points de vente dans le monde. Sans la moindre fuite dans la presse ni les réseaux sociaux. Pas une image, pas un dessin. Pas une rumeur ni une indiscrétion. Parallèlement, les ateliers de la marque ont dû produire les pièces, dans le plus grand secret et à assez grande échelle, puis une logistique précise a été mise en place pour livrer, dans les délais, en plein été, les montres dans les points de vente. Un véritable débarquement.

Dans les arcanes de la Formule 1

Lorsque Renault décide de revenir sur les circuits de Formule 1, en 2016, après une longue absence, Carlos Rosillo est dans les stands. En effet, la marque horlogère est le partenaire de l’écurie Renault Sport Formula One Team. Une démarche qui ne procède pas que du marketing et de l’échange de logos, mais bel et bien de la conception commune de machines d’exceptions.

Bell & Ross - BR 03-94 RS 19 - Nouveauté 2019

La première collection avait été marquée par deux modèles exclusifs, les BR‑X1 RS16 et BR‑X1 RS16 Tourbillon. « Chaque année, notre angle est différent. La première année, c’était la reprise des couleurs de l’écurie ; ensuite l’inspiration venait du volant, puis des pièces d’une F1 pour imaginer un boîtier hypertechnique et enfin la chronométrie et la télémétrie l’an passé. Cette année, nous avons été inspirés par la vision de la F1 du futur » précise Carlos Rosillo. Cette saison, Daniel Ricciardo et Esteban Ocon, les deux pilotes officiels de l’écurie rebaptisée Renault DP World F1 Team ont été dotés d’une montre BR-X1 RS20.

Sa grande soeur, la BR-X1 Tourbillon R.S.20 est aussi légère que leurs monoplaces. Elle est motorisée par le calibre BR-CAL.283, un mouvement régulé par un tourbillon volant avec balancier à inertie variable. Le ressort de barillet, à remontage manuel, lui confère une réserve de marche de 100 heures. La fonction chronographe bien visible côté cadran, est pilotée par un mono-poussoir actionnant une roue à colonne et le compteur 30 minutes est à saut instantané.18 autres fans de F1 pourront également l’arborer puisque ce modèle élitiste fait l’objet d’une mini-série de 20 exemplaires.

Plus largement, la collection teintée de jaune, en lien avec la F1 Renault, propose aussi actuellement plusieurs autres modèles : la BR V3-94, la BR 03-94 R.S.20 et la BR-X1 R.S.20. En piste.

Une réponse à “Bell & ross”

  1. Avatar Lonega dit :

    Tres bon article j’ai adoré le contenu riche et précis. Je vais continuer sur d’autres pages du site du coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less