fbpx
menu
search
MIDO OCEAN STAR DIVER 600

MIDO OCEAN STAR DIVER 600 Plongeuse exquise

La quête de la montre de plongée n’est pas un voyage tranquille. Le marché est construit d’une proposition extrêmement riche où chacun a ses exigences. Certaines pièces possèdent tout de la montre de plongée, mais par leur raffinement proche de la haute horlogerie, on n’ose les tremper. D’autres exploitent un extrême de taille et d’aspect « rugged » assumé qui ne plaît pas à chacun. La proposition d’un entre deux sportif, fonctionnel et charmant semble donc parfois rare, mais elle existe et je veux vous en donner aujourd’hui la preuve avec cette MIDO Ocean Star Diver 600.

MIDO Ocean Star Diver 600 - Au poignet de Yann Menguy

Mido et les montres de plongée

Je vous contais récemment l’histoire de MIDO, de son nom, ses projets art déco dans les années 30 avant une nouvelle phase de son histoire et du développement des produits que l’on connaît aujourd’hui.

Quand on parle de montres de plongée, on parle aussi de boitiers. Et le développement des boitiers a toujours eu une place cruciale dans le développement des produits Mido, qui travaillait en étroite collaboration avec l’entreprise Taubert & Fils. D’où provient par exemple le boitier parfois décagonal de la célèbre Multifort.

Taubert était à l’époque un des fournisseurs les plus importants de boitiers étanches pour de grandes et belles marques telles que Movado, Mido évidemment, mais aussi Patek Philippe.

C’est justement ce lien entre les deux entreprises qui mènera au développement du modèle qui nous intéresse : la Ocean Star, famille apparue au milieu des années 1940. Forte d’un boitier étanche et monobloc (on rentre le mouvement par l’avant, mais le fond ne peut être retiré) pouvant garantir une étanchéité statique à 300m (pour le modèle de plongée), la pièce bénéficie également d’un autre avantage : un joint d’étanchéité en liège développé 10 ans avant la création de la collection.

Depuis sa naissance, la Ocean Star, bien qu’ayant évolué en terme de design, mais pas brutalement, a surtout bénéficié des avancées techniques de la marque. Mais elle reste fidèle à ses origines.

MIDO ocean star Diver 600

Pour vous présenter cette pièce, nous avons voulu changer d’ambiance. Mais alors totalement. Pas de photos avec un masque de plongée, ni une combinaison ou un détendeur.

Mais des photos au poignet de Yann Menguy, chef pâtissier et propriétaire de la belle pâtisserie La Goutte d’or. Un ami de la marque MIDO qui nous a reçu dans son établissement autour de petites consolations.

On ne vas pas jouer aux devinettes. C’est une montre de plongée. Elle est équipée d’une couronne et d’un fond vissés, d’une lunette tournante unidirectionnelle où les chiffres sont entièrement en SuperLuminova grade X, le plus performant après les grades Standard et A. On remarque évidemment la grande lisibilité d’un cadran où index et aiguilles (seconde incluse) ont aussi leur dose de SuperLuminova. Dans une boite de 43,5mm de diamètre.

MIDO Ocean Star Diver 600

Autre détail : la presence d’une valve à hélium. Revenons un instant sur l’utilité d’une telle valve. Certaines plongée qui vont davantage caresser le calamar géant que les sardines s’effectuent avec des mélanges d’Hélium. Or ce gaz qui va saturer les tissus de notre organisme ne s’en extirpe pas facilement et demande un petit séjour en caisson de décompression. C’est à ce moment que les fines molécules d’Hélium peuvent pénétrer la montre et causer des dégâts. Donc, quand la pression dans la montre devient trop forte, la valve s’ouvre et laisse s’échapper l’air néfaste.

Très cool alors de se dire qu’on a la possibilité d’emmener la montre si loin, mais dans les faits, il va de soi que vous ne vous en servirez pas tous les lundis du mois. Je trouve simplement dommage la mention « Hélium Valve » sur la tranche de la montre.

Mais c’est aussi une montre que l’on peut porter en dehors des plongées en eaux profondes, pour faire, ou déguster, son Millefeuille. On remarque notamment un beau détail au niveau de la lunette qui se pare de céramique. Mais le mouvement est aussi attractif. Il a été certifié Chronomètre par le COSC et délivre plus de 80 heures de réserve de marche. Un véritable plus. Sans oublier un spiral en silicium, toujours pratique dans notre monde magnétique et (parfois) chahuté.

Autre détail que j’apprécie : la fenêtre de date. Nous avons l’habitude sur certaines plongeuses d’observer des fenêtres de date avec une loupe, sur le verre ou à l’intérieur, et alors que la date prenne une place prépondérante au sein d’un cadran qui doit avant tout être simple et lisible. Ici, la fenêtre de date est discrète et elle n’a pas de cadre de couleur différente. Personnellement j’apprécie.

MIDO Ocean Star Diver 600

Une pièce que MIDO propose à 1.490€ sur bracelet acier (avec extension de plongée). Une pièce simple donc, une véritable plongeuse qui sera tout a fait exquise en dehors de l’eau aussi, et heureusement car nos vies ne sont, malheureusement, plus aussi liés à la plongée et aux milieux aquatiques qu’avant.

MIDO OCean star diver 600

Caractéristiques

Diamètre : 43,5mm
Boitier : Acier 316L
Mouvement : Calibre 80 COSC
Réserve de marche : 80 heures
Certifications : Chronomètre
Bracelet : Acier
Prix : 1.490€

MIDO Ocean Star Diver 600

Merci à Yann pour son accueil, et pour les plus gourmands :

Pâtisserie La Goutte d’Or
183 rue Marcadet
75018 Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less