fbpx
menu
search

Grand Seiko SBGV205 Very, Very Fine Quartz

Nous l’avons déjà dit, le mot quartz en horlogerie n’est pas une insulte, ou du moins de devrait pas l’être. Un mot qui fait tout de même ressurgir les peurs les plus sombres d’une industrie Suisse qui aurait pu disparaître par sa faute. Une technologie qui fait encore souvent moins rêver les amateurs.

C’est vrai, jusqu’à ce qu’on s’y intéresse vraiment, car il y quartz et quartz, comme il y a chronographe Seagull et Triple Split A. Lange & Söhne.

Nous allons donc voir pourquoi la Grand Seiko SBGV205 et son Calibre 9F mérite l’attention de tous.

Quand Le Quartz n’est pas qu’une pile.

Un mouvement à quartz tire effectivement son énergie d’une pile, jusqu’ici tout va bien. La pile envoie de l’électricité à un oscillateur à quartz (oui, le minéral) qui vibre exactement 32 768 fois par seconde. Un circuit intégré détecte ces vibrations et envoie chaque seconde un signal temporel précis au moteur pas-à-pas. 

Ce moteur pas-à-pas s’active alors en fonction de ce signal temporel afin de faire tourner avec précision les rouages et les aiguilles de la montre. Voilà pour les très grandes lignes.

Calibre 9F : Jusqu’au boutisme Nippon Absolu.

La notion de calibre de manufacture est un argument massue mis en avant par beaucoup depuis le début des années 2000, sans pour autant que cela rime systématiquement avec fiabilité et finitions exemplaires.

Pourtant, en tant que démonstration des savoir-faire d’une maison horlogère, cette notion prend ici tout son sens. 

Si la première horloge à quartz est conçue en 1927 par Bell Telephone Laboratories, c’est bien SEIKO qui le premier miniaturise cette technologie et la commercialise dès 1969. La première montre-bracelet à quartz est née : la Seiko Quartz Astron 35SQ. Dès lors, la manufacture japonaise n’a de cesse de perfectionner son calibre, jusqu’à l’aboutissement qui nous intéresse aujourd’hui, le calibre 9F.

GRAND SEIKO SBGV205

Lorsqu’on parle de manufacture, on parle d’intégration verticale complète et de maîtrise du procédé de fabrication. Chez Grand Seiko tout commence donc par la culture du quartz et une sélection très rigoureuse des minéraux qui viendront battre le tempo extrêmement précis des calibres 9F. S’en suit une période de vieillissement de 90 jours avant la sélection finale. Le minéral est ensuite thermocompensé (maintenu à température constante) pour garantir une précision de +/-10s… par an.

Viennent ensuite s’y ajouter de nombreuses technologies Grand Seiko qui font du calibre 9F l’un des plus intéressants et plus précis calibre quartz au monde.

Grand Seiko, Calibre 9F

Vous êtes prêts ? C’est évidemment un peu technique mais nous allons essayer de rendre compréhensible le rôle de chaque élément.

Le moteur à double impulsion développe un couple comparable à celui d’un calibre mécanique et permet donc de mouvoir de vraies aiguilles, lourdes et travaillées. Le compensateur de rouages permet un positionnement parfait de la trotteuse face aux index et le passage de date se fait au 1/2000ème de seconde. Précis. Le réglage de la fréquence d’oscillation se fait par condensateur variable, comparable à la raquette d’un mouvement mécanique. La platine est rigide et le rotor protégé par un rubis-chaton pour mieux conserver le lubrifiant. Pour couronner le tout, une cloison de protection du train de rouage empêche toute contamination lors d’un changement de batterie.

GRAND SEIKO SBGV205

Autant d’attention apportée à la conception et à la réalisation de ce calibre qui lui apporte une noblesse qui mérite tout notre intérêt. Un intérêt qui ne réside cependant pas que dans un mouvement, mais aussi dans un habillage historiquement nippon.

SBGV205 & Esthétique Grand Seiko

L’autre réel intérêt de cette pièces réside effectivement dans l’esthétique de son habillage. Un design historique Grand Seiko directement hérité de la 44GS de 1967 et de la grammaire du design de Taro Tanaka dont nous avons déjà parlé. Une référence absolue. La boîte de cette SBGV205 mesure 40mm pour une épaisseur de seulement 10,4mm. Côté bracelet, nous sommes à 19mm.

Une esthétique facettée au sein de laquelle se conjuguent brossés et polis sans aucune distortion pour refléter au mieux la lumière. Une subtilité à l’image des aiguilles dauphines brossées dont les bords facettés et polis apparaissent comme deux lames de sabres. Le cadran silver, plat apparaît quant à lui tantôt gris, tantôt champagne en fonction des jeux lumière. Une finition rarement vue, rarement égalée et surtout une montre qui a une vraie personnalité.

GRAND SEIKO SBGV205

Alors ? 

Alors ? Certains pensent toujours que le Quartz Grand Seiko n’est pas digne du plus grand intérêt ? Vraiment ?

Pourtant, si l’on évalue le degré d’intérêt d’une montre à l’attention porté à son design et au mouvement qui l’anime et que l’on rajoute une mention spéciale pour sa personnalité et la cohérence des motivations qui se cachent derrière, alors nous sommes ici en présence d’un véritable trésor.

Un trésor à Quartz ? Absolument.

Serica Watches - W.W.W.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less