menu
search

Rolex 2019 Le grand large

L’année dernière pour l’édition 2018 de Baselworld, Rolex avait placée la barre très haut avec la présentation de sa GMT-Master Pepsi et sa lunette rouge et bleue.

Cette année, pas de grosse nouveauté, mais quelques jolies déclinaisons et une Yacht-Master 42 au cadran laqué noir qui marque quelques points.

Rolex Yacht-Master 42

Voici la grosse nouveauté Rolex de ce salon Baselworld.

Rolex Yacht-Master 42- Baselworld 2019

Souvenez-vous pendant Baselworld 2015, Rolex nous présentait sa nouvelle Rolex Yacht-Master Everose. Cette année, la Yacht-Master est remise en avant dans un nouveau modèle au format inédit de 42mm.

Pour petite piqure de rappel historique, la Yacht-Master est apparue en 1992 puis retravaillée en 2015.

Rolex Yacht-Master 42- Baselworld 2019

Cette nouveauté présente un cadran laqué noir pour la première fois au sein d’un boitier en or gris dans la collection Yacht-Master. Sa taille en 42mm offre plus de lisibilité et les index ronds ressortent davantage. Elle sera aussi disponible en 37 et en 40mm.

Pour faire battre son coeur, le calibre 3235 de nouvelle génération délivre 70 heures de réserve de marche.

Rolex Yacht-Master 42- Baselworld 2019

Elle est équipée du bracelet Rolex Oysterflex et possède comme de nombreux nouveaux modèles l’extension Glidelock.

La version 42mm ici présentée est proposée au prix de 25.500€ , et disponible en mai.

Rolex Sea-Dweller Rolesor

La Sea-Dweller que nous avions découvert lors de Baselworld 2017 vient s’enrichir d’une nouvelle déclinaison.

Rolex Sea-Dweller Rolesor - Baselworld 2019-1

Souvenez-vous, elle était alors apparue pour célébrer le 50ème anniversaire de la Sea-Dweller créée en 1967. 43mm de diamètre et une grande première du cyclope sur une montre professionnelle.

Cette année, donc, la Sea-Dweller accueille pour la première fois l’or jaune dans une version Rolesor jaune (= or jaune 18 ct + acier Oystersteel). Seulement, cette année, la mention Sea-Dweller du cadran n’est pas rouge comme en 2017 mais bien jaune pour rappeler l’or jaune. Habile.

Rolex Sea-Dweller Rolesor - Baselworld 2019 - Style

Pour faire tourner cette pièce, le calibre 3235 de nouvelle génération délivre 70 heures de réserve de marche.

Elle sera disponible en mai au prix de 14.700€.

Rolex GMT-Master II Cerachrom bleu/noir

On ne présente plus la célèbre et convoitée « Batman » à la lunette bleue et noire. En voici sa remplaçante.

Rolex GMT-Master II Batman - Baselworld 2019

La nouveauté de cette année est une nouvelle déclinaison de cette GMT-Master en acier Oystersteel et bracelet Jubilé. Comme sur la Pepsi présentée à Baselworld 2018, cette nouvelle déclinaison voit son bracelet équipé d’une fermeture Oysterlock à boucle déployante.

S’il faut bien retenir une information, c’est qu’aujourd’hui et à l’avenir, les modèles de GMT-Master seront uniquement proposés avec une lunette bicolore.

Rolex GMT-Master II Batman - Baselworld 2019 - Style

Elle reprend le calibre 3285 présentée l’année dernière sur la nouvelle GMT-Master II.

Cette nouvelle GMT-Master sera disponible en mai au prix de 8500€. Je ne suis pas certain qu’il sera aussi simple d’en avoir une…

Rolex Cosmograph Daytona Cadran ouvragé

Voici personnellement ma pièce favorite cette année. La petite partie de mon âme bling-bling apprécie particulièrement les Rolex exceptionnelles et joaillères.

Rolex Cosmograph Daytona - Baselworld 2019

Une pièce à mi chemin entre horlogerie et joaillerie, donc, qui vient enrichir les Daytona les plus originales.

Nous ne lui avons pas encore trouvé de surnoms, à la manière de la Mobutu quelques années auparavant avec sa peau de tigre et ses diamants. Mais cela ne serait tarder. La disposition des chemins de diamants, associés au compteurs, me font songer au visage d’un Pokémon.

Rolex Cosmograph Daytona - Baselworld 2019

Exit la lunette tachymétrique, sa lunette est sertie de 36 diamants taille trapèze. Son cadran laqué noir est pavé de 243 diamants en arabesque, évoluant atour des sous-compteurs couleur champagne. On retrouve les chiffres arabes 15/30/45 à trois, six et neuf heures.

Elle est équipée du calibre 4130 délivrant 72 heures de réserve de marche.

Cette pièce hors catalogue sera disponible en mai au prix de 94.450€.

Rolex Oyster Perpetual Datejust 36

Deux nouvelles déclinaisons viennent grossir les rangs des Datejust présentées l’année dernière, où l’on remarque un vrai travail sur le boitier et sur la forme des cornes.

Rolex Datejust 36 - Baselworld 2019

Notre modèle favori reste cette Datejust 36 présentant un cadran noir soleillé associé à une lunette cannelée.

Une pièce disponible en mai au prix de 6350€.

Rolex Oyster Perpetual Day-Date

Pour le plaisir des yeux, prenez quelques instants à observer les beaux cadrans qui viennent alimenter l’imaginaire Rolex sur ces boitiers de 36mm.

Rolex Day-Date 36 - Baselworld 2019

Sur le modèle en or jaune, un vert ombré magnifique ainsi que notre coup de coeur turquoise avec de fines incrustations. Une lunette sertie de 52 diamants taille brillant vient donner encore davantage de lumière à l’ensemble.

Rolex Day-Date 36 - Baselworld 2019

Pas de nouveauté majestueuse à la manière de 2018 cette année donc, mais un beau et sobre nouveau modèle de Yacht-Master, une Daytona Pokemon et un somptueux cadran turquoise de Day-Date qui nous plaisent fortement.


2 réponses à “Rolex 2019”

  1. Will Cohen dit :

    Le bracelet de la yacht master n’est pas ajusté!

  2. Sébastien P dit :

    « Le bracelet de la yacht master n’est pas ajusté! »

    Bonjour pour ce faire, il faut normalement le couper… Ce qui ne le ferait pas pour une montre de démo.

    Et je me permets un avis (un poil tardif):

    Sinon pour en revenir à la présentation des nouveautés, en bref rien de nouveau sous le soleil couronné. On réinvente, réinterprète… Bref ce que font les « leaders » du marché actuel.
    Je ne comprends pas pourquoi d’ailleurs Rolex s’évertue à augmenter la taille de ses boites, là ou d’autres reviennent sur des gabarits plus ‘portables’ pour le commun des mortels.
    C’est le seul point que je trouve dommage. Presque un peu comme une trahison sur certains modèles historiques comme la SD, agrémenté de plus d’1 cyclope.

    Quoi qu’il en soit, je n’en demeure pas moins fan d’une marque qui à défaut de vraiment se réinventer, ne fait que repousser les limites de ses modèles les plus emblématiques (même si cela ne semble pas plaire à tout le monde – voir comment le vintage RLX se porte).

    La seule vraie nouveauté pour moi était la 126710 BLRO qui est vraiment désirable, avec tout ce qu’elle a de moderne sans trop trahir ses origines.

    Cette nouvelle Yacht Master est plutôt sympa, surtout sur ce bracelet Oysterflex, qui donne à la marque un certain nouveau genre… Pour pousser plus loin, si toutes les ‘sportives’ pouvaient être ainsi proposées (en plus du tradi Oyster), on aurait l’impression pour le coup d’avoir un vrai ‘choix’.

    Enfin un dernier reproche, c’est ce faux effet de rareté crée pour faire avaler la hausse tarifaire toujours plus délirante. Ma 1ère Sub 16610 série Z m’a coûté neuve à l’époque 4100€.. Cela me laisse un peu perplexe aujourd’hui. Dommage, comme évoqué, et malgré la mauvaise image qu’elle peut parfois véhiculer, n’en demeure pas moins une de mes principales favorites.

    Merci (un peu tardif) pour cette présentation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less