menu
search

March LA.B Mansart Une montre de forme travaillée, fine & raffinée

C’est toujours un immense plaisir de rendre visite à Alain Marhic et à son équipe, que ce soit à Baselworld ou à Paris d’ailleurs. Une jeune équipe qui lutte sur tous les fronts en même temps et fait les choses bien. Le coup de crayon de Jérôme Mage et l’attention portée au design et à la cohérence de l’univers de la marque font toute la différence. Un univers qui lorsqu’on les connaît un petit peu, n’a rien d’artificiel. Ça aussi, ça fait la différence.

Aujourd’hui, March LA.B présente un projet longuement mûri nommé Mansart. Une montre-bijou extra-plate de forme octogonale que je vais vous présenter.

March LA.B Mansart : d’inspiration rétro, mais résolument moderne

March LAB Mansart - Baselworld 2019

Commençons par un élément important : bien que différente des autres pièces de la marque, cette Mansart s’intègre parfaitement dans l’univers de la marque auquel on l’associe immédiatement, et de très loin. Une esthétique travaillée, anguleuse et réfléchie qui laisse transparaître au premier coup d’oeil toute la minutie du design.

Une montre dans laquelle on retrouve tout l’amour que les fondateurs portent aux montres anciennes et à leurs codes. Ils ne s’en cachent pas, au contraire. Symétrie parfaite et très bel équilibre des formes que l’on retrouve dans ces 34mm d’ouverture. Hauteur de boîte corne à corne : 39mm.

Si l’on s’intéresse un instant au nom que porte cette montre, François Mansart fut un architecte de renom, précurseur de l’architecture française du 17ième siècle qui dédia sa vie à la recherche passionnée de la forme parfaite. Un nom qui lui va comme un gant.

Je pense sincèrement que la forme octogonale est particulièrement complexe à travailler, surtout depuis qu’un certain Gerald Genta a placé la barre si haut au début des années soixante-dix. Difficile de s’en éloigner lorsqu’on l’a dans la tête. Encore davantage de comparer et de trouver son travail satisfaisait…

On s’en éloigne ici complètement. Bravo. Pas une montre de sport mais une montre-bijoux extra-plate.

Verre saphir réhaussé, couronne octogonale extrêmement bien travaillée et proportionnée pour une montre tout de même étanche à 50 mètres avec laquelle vous pourrez donc vivre sans crainte des éclaboussures. Un fin bracelet en lézard noir ramène cette pièce moderne aux origines de son inspiration.

Prix de vente conseillé : 1 195 €

March L.A-B Mansart : Un positionnement ambitieux

Voici donc une montre qui ne ressemble pour une fois pas à son voisin. Un créneau de la montre-bijou pour homme sur lequel les marques ne se battent vraiment pas en duel, surtout à ce niveau de prix. Il s’agit d’une proposition originale et d’un design qui l’est tout autant.

March LAB Mansart - Baselworld 2019

Nous verrons si les marchés sont prêts à recevoir un tel produit, en tous cas je l’espère. Merci les gars de proposer des choses différentes, bien exécutées et pleines de sens.

Et pour ceux qui souhaitent déjà une Mansart plus accessible et encore plus fine : bonne nouvelle, elle existe aussi dans sa version quartz. Elle n’est pas belle la vie ?

2 réponses à “March LA.B Mansart”

  1. Michel dit :

    Auriez vous plus d’informations sur le mouvement qui l’anime ?

  2. Sébastien dit :

    Bonjour Michel,

    Il semble que cette montre existe dans une version quartz (soit du ronda ou myota). Quant aux mécaniques, March L.AB utilise essentiellement des myota, qui font très bien le boulot et sont aussi fiables que du ETA (meilleur AMHA que du Sellita).
    Le prix de facto peut sembler cher, mais ne perdons pas de vue que les montres sont fabriquées en France, avec un soin apporté à la finition, qui sans égaler des marques comme Grand Seiko, est plus qu’honorable… Je le sais pour avoir une Seventy 3 et une AM69. Il ne me parait pas injustifié…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less