menu
search

Petit guide de la surchemise

La surchemise. Quel grand mot. Un nouveau mot, un vêtement plutôt, qui englobe à la fois tout et rien. La surchemise se caractérise comme un entre-deux, à la fois pour venir se substituer à une veste, mais n’être en même temps pas tout à fait une chemise. Plus qu’une définition précise, la surchemise est avant tout définie par la façon dont on porte le vêtement. De ce point de vue, une chemise est aussi une surchemise. Analyse détaillée d’un concept pas si nouveau.

La surchemise : tentative de définition

Je vous le dis d’office, je ne suis pas pour mettre une étiquette sur la surchemise. Dans ma façon de concevoir cette pièce du « dressing » masculin (et féminin d’ailleurs), bon nombre de vêtements peuvent être considérés comme surchemises.

Une surchemise finalement, c’est un vêtement que l’on va mettre en 5 secondes le matin avant de partir par dessus un haut, qu’il s’agisse d’un simple t-shirt, d’un polo et même d’une chemise. Un vêtement qui n’aura pas le style et la rigueur d’une veste de costume, d’un blazer ou d’un vêtement trop épais comme un manteau. Elle est bien souvent boutonnée, possède un col et parfois quelques poches. Vive les poches.

Véritable veste de travail en moleskine de coton Le Mont Saint-Michel

Un autre détail me semble important. Surtout quand les beaux jours approchent et que l’on porte de plus en plus de surchemises fines. N’oublions pas les périodes froides. Une surchemise peut tout aussi bien être suivi d’une autre « couche » de vêtement comme un manteau ou je ne sais quelle autre pièce. Elle peut aussi être en matière bien épaisse et bien chaude pour servir de couverture de survie par froids polaires. Et surtout pour avoir encore l’air cool une fois le manteau retiré.

Publicité

En hiver justement, la surchemise peut-être mise par dessus un pull ou un bon col roulé, ce qui rend encore mieux quand son col vient délicatement l’englober.

La surchemise, vêtement à part entière

Ni une chemise, ni vraiment une veste ou un manteau, plus proche de la saharienne, on arrive à s’en faire une définition assez claire. Si vous préférez, elle est (en général) ainsi faite pour ne pas être portée seule, mais par dessus un vêtement, ce qui n’est pas le cas d’une chemise par exemple.

Surchemise

Il est à mon avis difficile de revenir aux origines de ce vêtement. C’est sa qualification de « surchemise » qui est nouvelle. Les marques ont de tous temps créé ce genre de pièce en tant que veste « alternative » et plus sportive que chic, mais ce n’est que très récemment que l’engouement général s’est enflammé et qu’un grand nombre de marques a commencé à les mettre en avant comme telles.

Elle se présente donc souvent comme plus épaisse qu’une chemise classique, avec une coupe assez droite et assez longue. Elle peut être en coton, en laine ou encore en cuir, et c’est à la mi-saison qu’elle se montre la plus utile et pratique. Ni trop chaude, ni trop légère, elle permet de partir le coeur serein par un matin ou on ne se risquerait pas à sortir qu’en chemise. 

En dessous, toutes les combinaisons sont possibles, de la simple chemise au t-shirt en passant par un pull fin.

La chemise comme surchemise

Pour moi, certaines chemises se prêtent entièrement au jeu, et sont des surchemises à part entière. Mais il faut pour cela à mon avis, pour que ce soit visuellement agréable et confortable, que le bas de chemise ne soit pas trop échancré, ce qui est souvent le cas d’une chemise classique dont la vocation est tout de même d’être mise dans le pantalon. Plus la chemise est droite et décontractée, mieux surchemise elle sera.

Surchemise / Chemise Commune de Paris

Cette chemise, quand l’été vient, peut aussi bien s’associer avec un t-shirt ou polo. Cela peut paraître étrange, mais pourquoi pas ? Si le polo possède une boutonnière partielle, cela ne viendra pas faire redondant avec la chemise. Essayez, vous verrez. Si vous avez peur d’avoir trop de cols, un polo col Mao en dessous d’une chemise passe également « crème » comme ils disent.

Une fois l’hiver arrivé, la chemise peut venir se mettre sur tout type de pull, qu’il s’agisse de votre bon vieux Saint-James (ou Armor-Lux, il y a deux écoles qui marchent main dans la main) mais encore d’un pull col roulé ou col cheminée. C’est un de mes combos ultime et préféré.

Chemise en jean / Col Roulé - Montre chronographe suisse

La surchemise est donc avant tout ce que vous en faites. Même si certaines marques en donnent une définition assez claire, plus qu’à la mi-saison, c’est tous les jours de l’année que l’on peut en porter une. Par dessus un t-shirt, en dessous un manteau, et je ne sais comment encore.

10 réponses à “Petit guide de la surchemise”

  1. LUDOSTER dit :

    Dans l’ensemble j’aime bien vos sujets lifestyle, notamment les road trip. Toutefois, ce n’est pas le cas de cette article et de ceux en général sur le prêt à porter.

    Je me permets un commentaire là dessus (en sachant que je ne dis pas cela pour critiquer gratuitement, je ne suis qu’une personne qui aime vous lire…). Si je cherche des informations sur le prêt à porter (histoire, matière, marque, etc) j’irais sur Bonne Gueule et consorts, pas ici, la qualité des articles sur le prêt à porter est assez moyenne (encore une fois ça n’engâge que moi). J’ai eu la surprise de lire des articles horloger intéressant sur Bonne Gueule écrit par un membre de la communauté de FAM, c’etait très bien et très intéressant, précédemment les articles écrit par leurs auteurs spécialistes en prêt à porter sur l’horlogerie n’avait pas un grand intérêt, même pour une orientation qui n’étaient pas de parler à des connaisseurs. Peut-être que ces articles plaisent beaucoup à d’autres personnes que moi et que mon intervention (de personne qui ne propose pas de contenu quelqu’il soit sur le web) est inutile, toutefois je ne trouve pas d’intérêt à lire ce type de sujet ici, peut-être devriez-vous faire intervenir un spécialiste du prêt à porter pour cela!

    • Nicolas dit :

      Bonjour Ludovic,

      Tout d’abord merci pour votre message. Nous existons depuis 9 ans, et nous avons toujours mélangé l’horlogerie au style et à l’habillement masculin. D’ailleurs, nous ne nous appelons pas « Blog de montres » mais bien « Les Rhabilleurs »! Nous connaissons notre audience précisément, et savons que leur univers ne se réduit pas qu’aux masses oscillantes de leurs montres, mais aussi aux vêtements qu’ils aiment porter, et les automobiles qui les font rêver.

      On ne se prend pas pour Bonne Gueule, mais quand on parle de style, on s’efforce de le faire correctement. Vous pouvez le voir dans les différents articles sur Chapal, Sebago, Redwing ou Filson ! J’en passe encore. Ils sont complets, illustrés avec de l’histoire et quelques photos. Alors oui, en effet, nous ne donnerons jamais de conseils sur le manière de porter son t-shirt, ou quels boutons de sa chemise mettre ou ne pas mettre, car vous êtes grands et pouvez essayer seuls. Mais présenter des pièces intemporelles ou parler de quelque chose que l’on fait souvent, certainement.

      Pour cela, pas besoin de spécialiste ! Des articles de style, il y en aura toujours, et même de plus en plus ! Mais nous sommes toujours à l’écoute, ouverts à vos suggestions et remarques. N’hésitez pas à passer au bureau pour en discuter autour d’un café, nous vous recevrons avec plaisir.

      Excellente journée et à bientôt,

      Nicolas

  2. LUDOSTER dit :

    Bonjour, merci de votre retour Nicolas, j’entends bien votre positionnement.

    Je suis en Bretagne, mais si j’ai l’oportunité de passer ce sera avec plaisir, cela fait longtemps que je vous lis! Cela me permettrait sans doute de voir les produits JB, j’ai toujours du mal à acheter sans avoir vu… Êtes-vous fermé au mois d’août (pour les vacances)?

    Excellente journée également,
    Ludovic

    • Nicolas dit :

      Bonjour Ludovic,

      Si vous passez faites nous signe ! Une partie de l’équipe est présente en août 😉 nous ne fermons pas !

      Excellente journée,

      Nicolas

  3. Louis E. Romet dit :

    Bonjour,
    J’aimerais savoir quelles sont les références de la montre et de la surchemise sur l’avant dernière photo. Merci beaucoup!

  4. Nicolas dit :

    Bonjour Nicolas,
    Aurriez vous la référence de la surchemise kaki de la seconde photo (Lecteur, avec sub sur tropic)

    d’avance merci,
    Bel article et super photos.

    • Nicolas dit :

      Bonjour Nicolas,

      Bien sûr, il s’agit d’une surchemise Engineering Garments ! Merci pour votre compliment, nous sommes heureux que cela vous plaise !

      Excellente journée,

      Nicolas

  5. clément dit :

    bonjour !

    quelle est la marque de la surchemise tartan blackwatch sur l’avant dernière photo 🙂 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less