fbpx
Baselworld 2018 : Chopard envoie les couleurs

Baselworld 2018 : Chopard envoie les couleurs

Chopard, pendant Baselworld 2018, ne se résume pas qu’à de nouvelles pièces et bijoux. Cette année précisément, Chopard a décidé de faire encore un pas supplémentaire dans la durabilité en développant son propre or avec de nouvelles règles du jeu. Cette année, Mille Miglia est décidément racing et prend les couleurs des équipages de la célèbre course italienne. J’ai aussi dans mon sac une montre qui devrait vous plaire par ses “quelques” complications.

_

Baselworld 2018 : Mille Miglia racing colours

Brescia, 1927. La première édition de la course Mille Miglia a lieu. Une course sur route ouverte, rassemblant au départ 77 équipages d’italiens. Chevauchant les bien connues Alfa Romeo, Lancia, Bugatti et les plus confidentielles et aujourd’hui disparus Isotta ou Officine Mechaniche. La dernière remportant cette première édition.

Baselworld 2018 - Chopard Mille Miglia Racing Colours - Rosso

Quand la course se popularise et s’étend à des équipages dépassant les frontières italiennes, d’autres véhicules entrent dans la compétition, et les équipages prennent des couleurs. Tout simplement, une couleur, une nationalité. L’Italie et le Rosso Corsa, l’Angleterre et le British Green, etc.

Cette année, Chopard rend hommage à ces équipages, à ces couleurs, en sortant le célèbre chronographe Mille Miglia à leurs couleurs. Des éditions limitées à 300 exemplaires par couleur. Rosso Corsa pour l’Italie, Speed Silver pour l’Allemagne, British Racing Green pour la Grande-Bretagne, Vintage Blue pour notre chère patrie et Speed Yellow pour nos voisins belges. Des chronographes à la certification COSC. Il ne vous reste plus qu’à trouver un co-pilote et une auto qui vaille le coup.

Baselworld 2018 - Chopard Mille Miglia Racing Colours - Racing green (focus)

Baselworld 2018 : Mille Miglia 2018 Race Edition

Une édition limitée qui je dois dire m’a beaucoup plu cette année. Reprenant la nouvelle boite de Mille Miglia présentée au dernier Baselworld, elle arbore un nouveau cadran et seulement 100 pièces sont proposées avec une lunette en or rose. Et ça passe plus que bien.

Baselworld 2018 - Chopard Mille Miglia Race Edition - Cadran

On pourrait croire au premier coup d’oeil que le cadran est composé de tresse carbone. Que nenni mes amis . Mais je pense qu’un tel effet est le bienvenu sur une montre racée comme la Mille Miglia. Il s’agit d’un travail de perlage, comme on peut le retrouver sur certaines pièces de mouvements.

Mais c’est la version avec une lunette en or qui m’a davantage plu. La raison est simple, je trouve que la douceur de l’or rose confère à une montre résolument sportive un aspect très élégant et qui ne dérange absolument pas, bien au contraire.

Au passage, je ne peux que vous encourager, afin de saisir l’esprit racing si cher à Chopard, de regarder ce que nous avions vu pendant le Grand Prix Historique de Monaco.

Baselworld 2018 : L.U.C Quattro

Quattro ? Sa présence n’a aucun rapport avec une voiture allemande, mais est bien là pour signifier la présence de 4 barillets permettant une réserve de marche “confortable” de 216 heures. De quoi passer aisément une semaine de vacances si vous en portez une autre.

Baselworld 2018 - Chopard L.U.C Quattro - Cadran

Le cadran silver brossé vertical accompagné de ses chiffres arabes bleus est personnellement ma préférence dans la collection Quattro déjà existante. Cela confère à la montre un aspect plus moderne, et tant mieux.

Baselworld 2018 : L.U.C All-in-one

Une pièce de haute-horlogerie qui porte un nom simple, et efficace. Nous étions habitués à voir de belles complications chez L.U.C, toujours merveilleusement et harmonieusement intégrées au cadran. Cette pièce, vous l’avez déjà vue. Si, si, souvenez-vous elle était apparue à l’occasion des 150 ans de la maison en 2010.

Baselworld 2018 - Chopard L.U.C All-in-one

Par rapport à la version de 2010, quelques détails évoluent. Premier détail de matière, cette version est proposée en or rose ou en platine, la version de 2010 était quant à elle en or blanc. Au passage, et en parlant d’or, l’objectif pour Chopard est d’utiliser d’ici à l’été 2018 dans sa production 100% d’or éthique, garantissant à ceux qui l’extrait une sécurité assurée, aussi bien dans leur heures de travail qu’en dehors. On appelle ça l’or fairmined.

Les 14 indications et le mouvement n’ont quant à eux pas bougé d’un millimètre. On ne peut que contempler la complication astronomique au dos de la montre.

Baselworld 2018 - Chopard L.U.C All-in-one - Dos

Les chiffres romains du cadran ont laissé la place à des index facettés non chiffrés, et pour s’accorder à la chaleur du boitier or rose, le cadran (lui aussi en or) a pris la couleur “verdigris”. Certes ça ne veut pas dire grand chose, mais c’est beau, surtout avec pareil guillochage.

Je ne vous vous avais pas menti, un début d’année placé sous le signe Mille Miglia et sur quelques changements esthétiques dans les collections L.U.C qui ne sont pas sans nous déplaire.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

4 réponses à “Baselworld 2018 : Chopard envoie les couleurs”

  1. Jean-Marie dit :

    Toujours des modèles soignés chez Chopard. Avec les Racing Colours, ils nous refonds le coup du début des années 2000 avec la boite de mécano qui était ma-gni-fi-que !

    Souvenez-vous :
    https://storage.googleapis.com/pubzapuscentral/watchprosite/ml/41/scaled/ml_image.664441.jpg

  2. LUDOSTER dit :

    Bonjour,
    Quel mouvement embarque la Mille Miglia Racing? J’ai regardé sur leur site mais je ne suis pas sûr, à première vue il s’agit d’Eta ou Sellita plus un module chrono… Merci du retour.

    • Nicolas dit :

      Bonjour Ludovic,

      Il s’agit d’un ETA Valgrange qui est passé dans les ateliers de Chopard avant d’être intégré dans le boitier des Racing Colors.

      Excellente journée,

      Nicolas

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less