fbpx
menu search
Baselworld 2018 : Breitling Navitimer 8, le nouveau cap Breitling

Baselworld 2018 : Breitling Navitimer 8, le nouveau cap Breitling

Si certaines choses ont beaucoup bougé récemment, c’est principalement vers Breitling qu’il faut se tourner. La nouvelle marque de Georges Kern, à sa tête depuis juillet 2017, voit en effet s’annoncer de grands chantiers après plusieurs décennies sous l’égide de la famille Schneider . L’ancien patron des marques horlogères du groupe Richemont et ancien CEO de la maison de Schaffhausen entend bien faire évoluer les choses à partir de 2018. C’est chose faite avec un nouveau visage donné aux montres Breitling lors de ce Baselworld 2018, et une collection Navitimer qui s’étoffe par l’arrivée de nouveaux modèles et calibres.

Baselworld 2018 : Le nouveau visage de la Navitimer

Vous les avez vu depuis quelques semaines déjà défiler devant vos yeux. La Navitimer fait peau neuve.

Baselworld 2018 - Breitling Navitimer 8 Automatic 41 -Face

Le mot d’ordre est : Navitimer 8. Un rapport très historique, en lien avec une certaine ‘Division 8’. Il faut pour cela revenir quelques années en arrière, dans les années 1930. La Royal Air Force s’intéresse alors à Breitling pour la fabrication de composants de tableau de bord. Le contrat est passé en 1937, et en 1938, Breitling créé la ligne ‘Division 8’ afin de se préparer au mieux à la production de matériel pour équiper cockpits et montres militaires.

Les nouveaux design de la collection Navitimer tirent tout droit leur inspiration de cette période. J’étais le premier surpris de ne pas voir de lunette de calcul au son du mot ‘Navitimer’. À la place une lunette tournante crantée et fine, avec pour seul indicateur un marquage triangulaire.

Baselworld 2018 - Breitling Navitimer 8

Chers amis, est-ce que le ‘Bingo time’ vous parle ? C’est un peu comme si vous aviez bougé votre lunette pour cuire les pâtes et qu’au bout de 10 minutes vous vous disiez : ‘Bingo je dois sortir les pâtes’. Au détail près que le ‘Bingo time’ des années 1930, c’est pour savoir quand on a plus d’essence. Pour cela, pas besoin de plus que d’un indicateur fléché.

Dans cette nouvelle collection, il y en a pour tout le monde, jugez par vous même. De la simple trois aiguilles date à la montre “de cuisse” en 50mm.

La collection Navitimer 8 présente donc une nouvelle esthétique dans l’esprit Navitimer. S’il faut bien retenir une chose, c’est à propos des codes couleurs utilisés pour le cadran. Concentration maximale. Un cadran qui présente un contraste entre la couleur du cadran et la couleur des sous-compteurs sera équipé du mouvement maison B01. Si la couleur est uniforme sur tout le cadran, c’est un mouvement ETA qui fera vibrer la montre. Et pas n’importe lequel puisque le mouvement équipant la simple 3 aiguilles est certes ETA 2824, mais la qualité chronomètre en plus.

Baselworld 2018 - Breitling Navitimer 8 Automatic 41

Autre différence majeure de ces nouveaux modèles : le logo. Le souhait majeur de Georges Kern en prenant la tête de Breitling est clair, il faut que le monde apprenne que Breitling n’est pas seulement associé à l’environnement aérien. Exit les ailes du logo, donc, pour laisser place au “B” historique.

Justement, en parlant de ce qui se faufile autre part que dans l’air, nous avons pu découvrir une belle nouveauté Superocéan. Le chronographe Héritage est maintenant équipé du mouvement manufacture B01, pour un diamètre de 44mm (auparavant, nous n’avions que le chois entre un 42 ou 46, du 44 est donc bienvenu).

Une pièce assez surprenante est présentée cette année, et elle fait référence aux pièces portées par les pilotes sur leur cuisse. À l’époque, il ne s’agissait pas d’une montre mais d’un compte à rebours pour les pilotes de bombardiers, afin de savoir exactement quand envoyer les bombes. On s’en servira autrement. Elle reprend les codes Navitimer 8, avec un calibre maison B20, une lunette bidirectionnelle et trois aiguilles. “Simplement”.

Baselworld 2018 - Breitling Navitimer 8 Super 8

La nouvelle direction Breitling est donc largement visible, et cohérente. Voici une première vraie redéfinition claire des gammes et d’autant de codes esthétiques qui structurent visuellement les différentes collections. Nous savons également de source sûre que Breitling travaille actuellement sur la redéfinition et la création de leur collection “historique”, mais que pour faire les choses vraiment bien, il leur fallait un petit peu plus de temps.

C’est une bonne nouvelle et nous serons donc patients. Nous attendons les bonnes surprises avec impatience…

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Une réponse à “Baselworld 2018 : Breitling Navitimer 8, le nouveau cap Breitling”

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less