menu
search

Tudor Black Bay Dark : Le côté obscur du Diver « Superstar »

Tudor Heritage Black Bay. Quatre mots qui résonnent à juste titre comme la « success story » qui a remis la Maison à la rose sur le devant de la scène, dans tous les esprits, et surtout à de nombreux poignets. L’une des très rares créations contemporaines à avoir réussi l’exploit de recréer une pièce à  l’identité forte, puisée au coeur de sa riche histoire sans tomber dans la ré-édition gonflée qui tourne au drame ni dans la tendance qui s’essouffle. Cette histoire, vous la  connaissez sûrement déjà.

Tudor Heritage Black Bay Dark

Si comme nous, vous appréciez la Tudor Black Bay pour ses traits physiques et son mouvement manufacture, voici venu le moment de vous présenter sa version tactique qui absorbe la lumière…

Tudor Black Bay : Un héritage qui s’assombrit… de détails

Si cette Black Bay Dark s’habille d’un revêtement furtif, prêt pour le combat, son apparence n’est de loin pas dénuée de relief et de vie.  Ce traitement PVD exclusivement satiné laisse en effet entrevoir le brossé horizontal de l’acier sur la tranche de la carrure ainsi que les nombreux détails et finitions. Un outil fonctionnel… et sexy.

Nous retrouvons à l’intérieur de ce boitier de 41mm que l’on connais bien, tout un tas de détails historiques et soignés qui nous réchauffent le coeur à chaque lecture de l’heure. Je parle bien évidemment de ces index cerclés et aiguilles « snowflake ». Je parle du célèbre bouclier protecteur qui trône sur le cadran et de la rose historique qui habille la large couronne sans épaulements.

Autant d’éléments « Black Bay » que l’on retrouve ici avec plaisir. Mais cette version Dark ne se limite pas ici à un traitement PVD. Non. Elle reprend par exemple aussi le triangle rouge sur la lunette de son ancêtre 7924, à qui elle rendait déjà hommage avec sa « Big Crown », ainsi qu’une ligne d’indications d’étanchéité (200m 660ft), en rouge également.

Tudor Heritage Black Bay Dark

Ceux qui ne sont pas encore familiers avec la tour de verre genevoise ne verrons ici qu’un détail. Détrompez-vous. Ces lignes rouges représentent bien plus que cela. Elles représentent un héritage qui  a ses nombreuses légendes mais dont on sait au final très peu de choses.

Certains prétendent que ces fameuses « Red Sub » ou « Sea-Dweller Double Red » étaient produites pour le marché américain… d’autres en ont pourtant achetées à l’époque chez des revendeurs de notre mère patrie. Le fin mot de l’histoire n’est donc pas clair. Ce que l’on sait de façon certaine, c’est qu’il s’agit d’une caractéristique que présentent très peu de références et que les prix de ces ancêtres marqués de rouge se sont envolés depuis longtemps. Un détail, qui en fait n’en n’est pas un.

Une Montre & trois bracelets pour 3 identités

Pour les amateurs de bracelets qui ont depuis longtemps compris toute l’importance du choix de ce dernier, Tudor a mis les petits plats dans les grands.

Tudor Heritage Black Bay Dark

Deux bracelets au choix, acier ou veau vieilli, accompagnés à chaque fois de la fameuse déclinaison en tissu, tressée spécialement pour Tudor, en France, et véritable signature de cette grande famille Black Bay. Trois bracelets comme 3 armures qui raconte chacune son histoire.

Un bracelet acier satiné PVD lui aussi, pour celui qui voudra prolonger cette boîte furtive à son poignet et l’emmener où bon lui semble, par vents et marées.

Tudor Heritage Black Bay Dark

Un bracelet en veau vieilli noir avec boucle déployante qui affinera l’ensemble tout en restant robuste. Un cuir qui craquèle et laisse entrevoir des failles, comme un clin d’oeil à ces vieilles Sub Tudor livrées à la Marine Française dans les années 70, ayant souffert au front, et au fond des océans.

Tudor Heritage Black Bay Dark

Pour terminer, ce bracelet en tissu (qui n’est pas un Nato…) est synonyme de finesse, confort et discrétion. Sa déclinaison de couleur grise adoucit un ensemble très tactique et le tissage Jacquard apporte une douceur au porté rarement égalée. On aime toujours autant.

Tudor Heritage Black Bay Dark

La montre de plongée Tudor désormais iconique s’est habillée de noir sans rien perdre de son charme, vous l’aurez compris. La fine carapace obscure transforme cette Black Bay en un outil prêt au combat et réduit visuellement sa présence à notre poignet. Quand l’efficacité rencontre la discrétion, avec toujours en toile de fond, ces détails chargés d’histoire…

Tudor Heritage Black Bay Dark

Merci à notre ami Salah de s’être prêté au jeu des photos et au Concept Store & Barber Shop VBS de nous avoir reçu. Une très belle découverte pour tous les amoureux de  New York. Un vrai plus pour ceux d’entre nous qui ont du poil au menton…

VBS Barber Shop Paris

Une réponse à “Tudor Black Bay Dark : Le côté obscur du Diver « Superstar »”

  1. Stéfe dit :

    Avec Tudor,
    Le diable se loge toujours dans les détails: triangle rouge sur la lunette, une politique de choix des bracelets qui permet de personnaliser la montre selon son goût, son style, un traitement PVD très réussi sur les photos, galvaudé par des marques qui en font juste un élément marketing. Une marque discrète qui fait beaucoup plus que du Rolex « low cost ».
    La production actuelle, cette plongeuse, la Ranger et la Tudor Black Bay 36 vont vraiment dans le bon sens: une utilisation intelligente de l’histoire et des meilleures références de la marque.
    Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less