fbpx
menu search
Le portrait : Guillaume Gruber. Tattoos, watches and Rock’n’Roll

Le portrait : Guillaume Gruber. Tattoos, watches and Rock’n’Roll

De retour pour un portrait, celui d’un lecteur et homme sensible aux montres. Guillaume est l’illustration même que derrière un amateur de belles choses, peut aussi se cacher une multiplicité de visages et de surprises.

Nous avons rencontré Guillaume lors de la soirée que nous avions organisée avec Omega, afin de faire vivre une belle expérience à quelques personnes. On ne se doutait pas que sous la veste blanche d’horloger se cachait, en plus d’une sensibilité au doux monde de l’horlogerie, un musicien, voyageur de l’extrême.

Au premier regard, Guillaume est “Super propre” sur lui. Pas un cheveu ne dépasse de sa chevelure très sixties et bien ordonnée, son jean est réglé au millimètre près avec un revers d’un centimètre pour retomber parfaitement sur ses souliers Crockett & Jones. Un manteau en laine gris croisé tombe parfaitement sur ses épaules. Marion, son âme soeur, c’est tout le contraire. Cheveux moins ordonnés, jean troué et déstructuré, petites bottines très “Western Rock” et petite veste en denim. Vous comprenez ?

Guillaume a 33 ans, et même si ses rêves de devenir musicien professionnel dans le Rock, ou créatif fou d’une agence publicitaire ne se sont pas réalisés, il mélange tous les styles à merveille. Il est monté sur la scène du Bataclan en 2006, rien que ça. Et possède une petite collection de guitare Fender, dont une Stratocaster Américaine, une Mustang Japonaise, et d’autres pépites. Il a eu un groupe de Rock et continue à se faire plaisir en solo en imaginant des sons bien instrumentaux. Et il a travaillé dans une des grosses entreprises du disque. Je continue ? 

Le Portrait - Guillaume et Maui

Il aime donc les belles choses, celles qui ont vécu où qui ont simplement une belle histoire à conter quand on les touche. Une liaison avec les montres est donc toute trouvée, et naissante.

Aujourd’hui, il est devenu consultant dans le secteur de l’automobile, et il s’éclate, croyez moi.

Enfin, pour avoir fait la rencontre de sa délicieuse épouse, Marion, j’ai pu constater l’éclat dans ses yeux quand il la regarde. Comme au premier jour j’en suis certain. La complémentarité dans sa plus belle illustration.

Le Portrait - Guillaume et Marion

Je lui ai posé quelques questions :

Pourquoi la montre que tu portes aujourd’hui ? Une prochaine idée d’acquisition ?

Je porte une Longines Master Collection L2.629.4.78.2, une seconde main, elle est de 2009 et a traversé la Manche avant d’arriver sur mon poignet. J’aime la taille contenue du boitier (40mm) et l’excellente lisibilité du cadran, qui possède des détails très plaisants à regarder au quotidien : des aiguilles en acier bleui et un cadran argenté “grain d’orge”. J’ai un faible pour les montres de type néo-vintage. J’ai changé le croco marron foncé d’origine, un peu trop habillé à mon goût, pour un Camille Fournet marron caramel et justement accentuer le feeling vintage de l’ensemble.

Le Portrait - Guillaume Gruber

Ma prochaine acquisition sera sans aucun doute une Omega Speedmaster, plus particulièrement la « First Omega in Space ». J’aime les chronographes, et cette Speedmaster m’a séduit par son Histoire, sa taille idéale à mon poignet, ses aiguilles affûtées, son mouvement… A vrai dire je ne lui trouve aucun défaut, si ce n’est qu’elle se fait désirer !

Pour finir je vous avoue également un faible pour les montres Nomos. La pureté de leurs lignes me fait de l’œil depuis quelques mois…

Ta ville préférée ?

Los Angeles ! Une ville qui bouge avec sa propre énergie, un background skate/surf/rock que j’adore, une ville dans la ville avec tous ces différents quartiers. Elle représente aussi pour moi le point d’entrée parfait pour découvrir l’ouest américain, lors d’un road trip de plusieurs semaines au volant… d’une décapotable 😉 L’océan, le désert et la montagne ne sont qu’à quelques kilomètres les uns des autres, et offrent des paysages à couper le souffle.

Le compliment que tu aimes que l’on te fasse

« Tu es à l’heure aujourd’hui ! ». Plus sérieusement, quand on me complimente sur mes idées car je me sens l’âme d’un créatif.

Le Portrait - Guillaume Gruber

Un cocktail qui te ressemble ?

Joker ! Je carbure exclusivement au café donc ça sera un allongé svp.

Chocapic ou Miel Pops ?

Un mix des deux, les Choco Pops ! Qui peut résister à ces grains de riz soufflés chocolatés ? Et bien moi et mes Jordan’s Country Crisp chocolat noir… de la céréale de compétition !

C’était Guillaume. Pas de doutes qu’il continuera à faire parler de lui, à vivre pour ses passions, qu’il s’agisse de la musique, de son adorable chien Maui, et surtout de sa Marion. Son petit chien Japonais Maui est vraiment une folie en terme de chien, je tiens à le préciser. Un petit renard qui arpente les rues parisienne avec élégance. Et oui, chez les Rhabilleurs, on aime aussi les petite bêtes.

Le Portrait - Maui

7 réponses à “Le portrait : Guillaume Gruber. Tattoos, watches and Rock’n’Roll”

  1. Avatar moi dit :

    Marrant, le mec a une femme et … tous les attribus du gros gay! Barbichette naze, coupe allemagne 1939, tattoos (c’est deja plus a la mode mec)… bon, sinon, qu’est ce que c’est que cet article sur un mec dont la plus belle montre est … une Longines … et est d’ailleurs visiblement sa seule montre .. les rhabilleurs, ca devient n’imp’ votre site…

    • Avatar Jérôme dit :

      Bonjour,
      C’est ce qu’on appelle un portrait de lecteur cher ami. Celui d’un lecteur dont l’intérêt pour les montres est certes naissant mais qui est surtout motivé par des valeurs que nous partageons, comme l’histoire et la transmission. Vous êtes peut être à un stade plus avancé de votre collection et nous en sommes ravis. Le portrait de Guillaume montre selon nous deux choses : qu’il n’est nul besoin de dépenser des milliers d’euros pour se faire plaisir et surtout que les bonnes raisons de s’intéresser à l’horlogerie ne manquent pas et qu’il n’est jamais trop tard pour s’y mettre ! Les Rhabilleurs reste avant tout un magazine pour “tous” les passionnés, de ceux qui collectionnent les quantièmes Patek comme de ceux qui ne possède “qu’une Longines”…
      Excellente journée à vous,
      Cordialement,
      Jerome

  2. Avatar S. STEVE dit :

    Je suis malheureusement presque d’accord avec le premier commentaire…les portraits ont un intérêts déjà limité mais à la rigueur quand vous nous présentiez des personnes de votre staff…why not, mais là parler de quelqu’un surement sympa au demeurant mais en le présentant comme le gendre idéal bourré de talent, un peu tatoué, un peu rebelle, surement fidèle à sa compagne et avec un tas de cordes à son arc….en plus d’être subjectif ça rend l’article élitiste et un peu suffisant..désolé…A ce moment je vous propose de faire un portrait sur moi, un jeune homme plein de contradictions, viril mais qui va au travail avec son yorkshire, un jeune cadre qui porte des sneakers depuis toujours, au bureau ou en clientèle ( et cela bien avant que cela tombe dans la panoplie de la “coolitude”), qui a une très belle femme mais aime beaucoup regarder celles des autres (ben oui je suis un amoureux des belles choses moi aussi !) qui revendique fièrement ses origines polonaises en consommant une quantité assez impressionnante d’alcool, un passionné de montres, un vrai, un dur…mais qui peut verser une larme en écoutant “Devil in my veins” de Yelawolf l’air mélancolique et le regard dans le vide…

  3. Avatar me dit :

    MErci pour votre réponse et bravo pour le fait de laisser publié mon commentaire pourtant pas sympa. D’autres sites auraient fait sauter en moins de deux. Pour ça donc, bravo.
    Concernant le site, je trouve qu’il devient un peu trop “mode” et plus très découverte et technique.
    Juste un exemple: Guillaume le rockeur en Longines, est surement très sympa, et même peut-être passionné de montres malgré l’absence de collection, mais honnêtement, et par exemple, on sait depuis 1 semaine que Seiko va sortir une édition limité réédition de la mythique 62MAS… ben perso, j’aurais préféré lire un article là-dessus sur les Rhabilleurs plutot que de devoir aller chercher de l’info sur des sites anglais ou asiat’…

    Je dis ça, je ne dis rien, au final, vous donnez bien l’orientation que vous voulez au site … mais perso, je vous consulte de moins en moins pour les montres.

    Mais bon, vous etes connus chez les collectionneurs comme un site de montres … pas un site de tatouage et de coupe de cheveux des années 30-40

    • Avatar Yoann dit :

      “Pourtant pas sympa”, et homophobe sur les bords… ils sont même plus que sympa d’avoir laissé votre commentaire !
      Moi j’approuve ce portrait : comme quoi on peut aimer l’univers de l’horlogerie sans pour autant avoir (encore) les moyens de s’offrir une collection, et en prenant le temps d’acquérir de belles pièces, au même rythme que son évolution dans la vie. Un marqueur de temps… Bonne continuation à vous tous !

      • Avatar Nicolas dit :

        Bonsoir Yoann,

        Enfin une personne respectueuse et ouverte, comme nous les apprécions 🙂

        Excellente soirée à vous,

        Nicolas

  4. Avatar tictactravellers dit :

    Bonsoir,

    Tout d’abord un grand merci les rhabilleurs! Je vous lis toujours avec autant de plaisir.
    Continuer comme ça! C’est intéressant de voir différents profils qui s’intéressent aux montres. Moi personnellement j’adore, et vos autres articles sont vraiment bien écrits et bien détaillés, ils m’ont d’ailleurs permis de connaitre la jeune marque française William L. 1985 et finalement me la faire offrir par ma copine.
    Un grand bravo, ne lâché rien et continuer comme ça.

    Tictactravellers

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less