fbpx
menu search
Portrait : Paul Miquel & ses Montres Rares

Portrait : Paul Miquel & ses Montres Rares

Un nouvel ouvrage sur l’horlogerie vient de sortir. Un livre d’art de 4kg au format XL (maintenant en vente sur Joseph Bonnie) pour des montres en grand format qui apparaissent dans toute leur splendeur, accompagnées de leurs histoires. Une nouvelle source d’information fiable sur nos garde-temps préférés, souvent inaccessibles pour le commun des mortels et pourtant dans tous les esprits des amateurs.

Voici le B.A-Ba de la culture horlogère dans un beau coffret, un vrai bel ouvrage pour se faire plaisir, accompagné idéalement d’un bon café ou d’un  vieux whisky et de votre air de Jazz préféré.

paul-miquel-montres-rares-book

Son auteur s’appelle Paul Miquel, collègue, ami, et rédacteur en chef de la revue “Sport & Style”, Paul est loin d’être un inconnu. Un “artisan du mot” et une encyclopédie du sport, qui a couvert cinq éditions des JO et toutes les manifestations sportives auxquelles vous pouvez penser. “Sport & Montres”? Certains s’étonneront peut-être du chemin parcouru… Attendez un instant, laissez moi le plaisir de faire les présentations.

De Capital à Los Angeles, de GQ à ‘Sport & Style’

Même si de prime abord,  en le voyant arriver sur sa moto au look retro avec jantes à rayon et soufflets de fourche, casque stické à la main, Paul possède de nombreux attributs caractéristiques du parisien trendy, il n’en est rien. S’il est bien parisien d’adoption, Paul est né et à grandi dans la cité phocéenne, au bord de la grande bleue.

Paul Miquel - Montres Rares

C’est en regardant la mer que le jeune Paul rêve de devenir journaliste depuis son plus jeune âge. Bien entendu, il y arrivera.

Après des études académiques littéraires, Sciences-Po et journalisme, il commence sa carrière et fait ses armes en tant que journaliste économique à Capital. Une carrière qu’un service militaire obligatoire viendra interrompre, sans doute pour le meilleur.

Paul Miquel - Montres Rares

C’est en effet à Los Angeles que Paul s’expatriera pendant 3 ans où il continuera à vivre son amour du journalisme en temps que correspondant pour le Monde, le Temps et l’Equipe. Après cette expérience américaine, il se concentrera sur une carrière de journaliste sportif durant laquelle il couvrira les plus grands évènements pendant plus de 10 ans.

Et les montres alors ? Un instant, j’y arrive…

C’est n’est qu’en 2007,  lors du lancement de GQ en France que Paul à son premier contact professionnel avec l’industrie horlogère, une manière d’allier naturellement son amour des mots avec un intérêt alors grandissant pour les instruments du temps…

Les montres, une passion née tardivement

Même si Paul se souvient de sa première montre, une Yema à affichage digitale offerte par sa grand-mère alors qu’il n’était qu’un petit garçon, il a porté des swatch pendant bien longtemps avant de vraiment s’intéresser aux garde-temps plus “sérieux”.

La curiosité de Paul pour les montres est réellement née suite à l’héritage d’une des montres de son grand-père, une petite Longines mécanique qu’il possède évidemment encore. Je vous ai dit “une des montres” de son grand-père, j’aurais même dû parlé “d’une des Longines de son grand-père”.

Un Grand-père très sobre, aux principes moraux et esthétiques très forts. Les mêmes vêtements, les mêmes gilets en laine gris, les même montres, aussi loin que remontent les souvenirs de Paul. Une image forte, stable, inébranlable.

C’est lorsqu’il récupère cette montre restaurée après plusieurs mois d’attente qu’il se passe quelque chose, un déclic, et ce n’était que le début… Paul a tout juste 30 ans.

Un livre : 10 ans de passion dans un coffret

“Montres Rares”

La culture horlogère de Paul s’est faite comme beaucoup sur le tas et par passion. Cette fascination pour tous les instruments du temps et les aiguilles l’emmènera de grandes complications e horloges de table, des réveils mécaniques en minuteurs de cuisine, qu’il démonte, remonte et essaye de comprendre.

Paul Miquel - Montres Rares

Cette culture et sa collection s’est construite petit à petit, un chemin long et minutieux, de Lip à Tissot, d’Omega à Rolex jusqu’à une première Patek.

Le chemin graduellement jalonné d’un collectionneur  qui grandit. Un parcours nécessaire selon lui (et nous) pour pouvoir comprendre et apprécier pleinement la valeur historique, technique et sentimental de telles pièce. Valeur que ne connaît probablement pas celui qui commencerait sa collection et son apprentissage avec un quantième perpétuel Patek Philippe.

Paul Miquel - Montres Rares

C’est ce chemin, parcouru depuis plus de 10 ans, de rencontres en découvertes, que Paul Miquel à souhaité mettre dans un coffret. Le résultat est un livre d’art, un très bel objet conçu par un artisan du mot, et qui traduit bien l’engagement de Paul et cette passion que l’on partage.

Sa rigueur journaliste et éditoriale, nous la connaissons. Nous la retrouvons bien évidemment dans cet ouvrage et nous n’en attendions pas moins. La qualité de l’information et celle des visuels est au rendez-vous.

Des exemplaires signés pour les lecteurs des Rhabilleurs

Si vous nous lisez, j’ai une surprise pour vous. En effet, vous aurez même la chance de pouvoir vous procurer l’un des 10 exemplaires signés et numérotés par Paul pour les Rhabilleurs !

Un petit supplément d’âme, sans supplément de prix, parce que ça nous fait plaisir. Pour ceux que ça intéresse, ces copies signées sont disponibles sur la boutique Joseph Bonnie !

Mieux connaître Paul Miquel en quelques questions

S’il ne devait en rester qu’une ?

Elles seraient deux ! Une 5711 (ndlr : Patek Philippe Nautilus) pour la semaine, et un vieille Auricoste Spirotechnique pour le weekend !

Auricoste - Spirotechnique

Ta ville préférée ?

Poulati, en grèce. Mon lieu de vacances de prédilection, seul ou en famille depuis de nombreuses années. Un endroit isolé, face à la mer où je me sens vraiment chez moi. Tout est tellement plus bleu !

Quel est le plus beau compliment qu’on puisse te faire ?

“Je ne pensais pas qu’un mec aussi grand et costaud que toi pouvait avoir autant le sens de l’humour !”
Ce type de compliment, j’avoue, ça me touche à chaque fois !

Un plat qui te ressemble ?

Les oeufs mayonnaise, un grand classique de la bistronomie française beaucoup trop souvent sous-estimé !

Plutôt Chocapic ou Miel Pops ?

Miel Pops ! Les Chocapic ça n’a jamais été ma tasse de thé…


Paul Miquel est un marathonien-bon vivant, un journaliste sportif rigoureux et un amateur de montres passionné. Une personnalité entière qui aime les montres pour les bonnes raisons. Si vous voulez discuter un moment avec lui, Paul sera chez Bucherer le weekend prochain, pour des rencontres et séances de dédicace de son livre “Montres Rares”, le samedi 17 et Dimanche 18 décembre, de 14h à 19h.

Si comme nous vous êtes loin d’être à jour avec votre liste de Noël, Paul peut vous sauver la vie !

3 réponses à “Portrait : Paul Miquel & ses Montres Rares”

  1. Avatar patricia debarnot dit :

    Bonjour, je souhaite offrir ce livre à un ami très cher totalement fou des belles montres.
    Je voudrais tellement offrir un exemplaire de ce superbe livre signé de l’auteur !
    S’il vous plaît, pourriez-vous accomplir ce souhait ? oh dites oui … Je suis prête à le payer un peu plus cher s’il le faut, mais voir son visage sourire, quel rêve …

    • Avatar Gabriel dit :

      Chère Patricia,
      Merci de votre message. Notre stock est malheuresement épuisé mais nous nous renseignons auprès de l’auteur au plus vite.
      Belle journée, Gabriel.

    • Avatar Vincent dit :

      Bonjour,

      je ne sais pas si vous avez finalement pu trouver un exemplaire signé de ce superbe livre mais je suis moi même en possession d’un de ces exemplaires (signé 9/10) duquel je suis prêt à me séparer.

      Bien cordialement

      Vincent

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less