fbpx
menu search
Le portrait de la semaine : Have you met Christophe ?

Le portrait de la semaine : Have you met Christophe ?

Les portraits, c’est une nouvelle catégorie que nous affectionnons tout particulièrement, une manière de mieux nous connaître en mettant au premier plan l’homme qui porte la montre, et non la montre elle-même. Car oui, nous pensons sincèrement que c’est l’homme ou la femme qui porte la montre qui lui donne la plus grande partie de sa valeur.

Après avoir fait la semaine dernière la connaissance de Gabriel, je vous propose de découvrir Christophe, collectionneur et passionné dont nous avons fait la connaissance il y a quelques semaines lors de notre première boutique éphémère Joseph Bonnie à Paris.

Nous avons rapidement sympathisé et nous sommes retrouvés la semaine dernière pour déjeuner, avec évidemment quelques montres et quelques anecdotes que je me propose de vous rapporter…

Meet Christophe

Blouson de pilote en cuir, pull à mailles irlandaises, Christophe respire les hautes altitudes et l’aviation. Mais il ne se borne pas qu’à l’apparence, il est bel est bien pilote de ligne. Vous savez que le monde de l’aviation soulève bien des passions quand on le rapproche au monde de l’horlogerie. Et Christophe, je le dis et je l’affirme, est un collectionneur pour de merveilleuses raisons. Il garde au centre de ses préoccupations la transmission d’une passion qu’il chérit depuis un grand nombre d’année, et qu’il veut véhiculer à ses petites têtes blondes. Pas question d’accumuler pour lui, jamais. Mais question de pièces qui ont une histoire, qui ont marqué sa vie, et qu’il veut partager.

S’il ne devait en rester qu’une seule ?

Sa Breitling Navitimer, pour certaines raisons. Avant d’avoir sa première “vraie” montre rêvée, on avait offert à Christophe une Tissot à quartz, simple et jolie. Mais alors qu’il achète sa Navitimer, il refuse de la porter de suite, préférant continuer quelques temps avec sa Tissot. Le jour même de son achat, il rentre chez lui, le bracelet se détache, et la montre vole en éclat sur le sol de sa maison. Le moment de la relève arrive donc plus vite que prévu, et la Navitimer trône alors sur son poignet. Il la regarde avec un regard très particulier, en souvenir de son père. En effet, son père n’avait jamais pu s’offrir la montre de pilote dont il rêvait, alors qu’il voyait tous ses amis pilotes en posséder une. À travers la Navitimer, Christophe réalise le rêve de son père, tout un symbole donc.

Quel est le symbole du reste de sa collection ?

Je vous parlais de l’importance de la transmission pour Christophe. Sa Dodane édition spéciale 80 ans d’Air France en est l’exemple le plus pur. On peut y lire “Pierre 12 fev 2014” en rapport avec la naissance de son dernier fils. La relève est donc déjà graver au poignet de Christophe, et à chaque fois qu’il porte la montre en vol, il tient un carnet de vol spécifique, tout une histoire pour faire rêver Pierre en rentrant à la maison.

Dodane Type 1

Puis sa Rolex Gmt 16710. 5 chiffres, icône de la montre sur laquelle il peut compter dans toutes les situations, et qu’il n’a pas choisi par rapport au passé des Gmt dans le monde de l’aviation. Elle n’a pas non plus le côté “shinny” des nouvelles pièces, mais possède un côté vintage clair à ses yeux. Une lunette qui a pour lui un charme fou, une patine sur l’ensemble. Une belle émotion…

Autre pièce qu’il aime tout particulièrement, une Dodane Type XXI avec une patine extraordinaire. On ne vous cache pas que ce genre de pièce nous rend fou assez rapidement. À ses yeux, elle est la pièce la plus précise de sa collection. Oui, la plus précise. Outre la patine qui se pose sur la montre au fils des années, elle ne bouge pas et reste un compagnon de vol fiable, et qui à temps d’histoire dans l’aviation à nous raconter…

Dodane Type 21

Parmi ses voyages, un lieu favori ?

La réponse se dépose presque naturellement sur nos lèvres : les airs. Son lieu de prédilection, ou s’expriment un grand nombre de ses émotions, un lieu de vie aussi, et de partage. Un lieu avec lequel sa petite collection est très familière. Le ciel appartient à tous et à chacun, et effectuant malgré tout son métier dans les airs, il aime s’y retrouver et partager ses expériences de vol avec les passionnés d’horlogerie (son compte Instagram est saisissant…) et ceux qui peuvent être sensibles au monde de l’aviation.

Un bel amour pour les montres, et pour l’aviation. Plus qu’une simple passion, Christophe arrive à poser un sens délicat sur son rapport avec ces deux mondes. Il garde très présent dans un coin de son esprit ses enfants qui grandissent et qui, on le sent déjà, développeront un belle sensibilité aux mondes qui font rêver Christophe. Une magnifique rencontre. Les airs rappellent déjà Christophe.

5 réponses à “Le portrait de la semaine : Have you met Christophe ?”

  1. Avatar Anonyme dit :

    asfarg ?

  2. Avatar Max dit :

    Une collection toute en cohérence… Chronos, GMT… et pilote de ligne. Logique finalement !
    La Dodane Type 21, agrémentée de ce qui me semble être un nato JB (reconnaissable à ses tranches “marquées”) est un délice !

  3. Bravo! ????????????

    J’adore ce format d’article et Christophe est pour le passionné qu’il fallait pour lancer le sujet. Pas évident sera de passer après lui … Sa collection est sublime!
    Bravo Asfrag et aux Rhabilleurs ????????

  4. Avatar Giraud dit :

    Reconnu asfraf, bravo un passionné très sympathique ????
    Amitiés,
    Matt.

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less