fbpx
What really matters : comment (bien) choisir son bracelet Nato

What really matters : comment (bien) choisir son bracelet Nato

Pour ceux qui nous connaissent, cet article n’a rien de surprenant. Oui, amateur de plongeuses et autres montres militaires, je ne porte que presque exclusivement des bracelets G10 – Nato comme ils disent – depuis bien des années et leur nombre a depuis longtemps dépassé celui des boîtes disponibles. C’est normal… je crois.

CWC RAF Chronograph - bracelet Nato

Oui Jean-Michel, le bracelet G10 existait bien avant l’arrivée de Daniel Wellington, et non, il ne l’a pas inventé. Depuis quelques années son look baroudeur, son prix (souvent) très attractif et la facilité à le changer ont séduit amateurs et grandes marques. Pour ceux qui n’ont pas encore franchit le pas, voici ce qu’il faut savoir.

Ne vous inquiétez pas, il n’est jamais trop tard.  Nous comptons bien continuer l’aventure lorsque les modes et les tendances l’auront abandonné et que Maxence, le serveur de chez Rosa Bonheur, aura enfin une nouvelle lubie.

Bracelet Nato : l’origine

Ce bracelet n’ayant pas de nom lors de sa création, les différents sobriquets que nous utilisons pour nous y référer sont G10, de la référence du formulaire de commandes inter-armées britannique pour se le procurer (G1098) ou encore Nato,  la version courte de son numéro de référence au sein des membres de l’OTAN. En anglais : “Nato Stock Number”. Evidemment, vous êtes libres de choisir votre abus de language préféré. Personnellement, G10 me paraitrait un brin plus approprié, même si l’appropriation de ce bracelet par la culture populaire en a décidé autrement… That’s life !

L’origine de ce “bracelet nato” que nous aimons tant est évidemment militaire, purement fonctionnelle, et non un concept esthétisant douteux et déclinable à outrance pour que certains puissent l’assortir à leurs chaussettes en buvant un Spritz (que nous aimons également beaucoup, don’t get me wrong).

Même si le bracelet textile existe depuis le début des années soixante, popularisé notamment par Sir Connery dans une version US. Military (Une pièce, sans retour, passant textile) et fantaisie dans le film Goldfinger en 1964, ce n’est qu’en 1973 que le cahier des charges du fameux MoD britannique (Ministry of Defense) le définit tel qu’on le connaît aujourd’hui.

C’est à dire ? Un bracelet en nylon d’une seule pièce et sans aucune couture. Sa couleur ? Admiralty grey, Sa longueur ? 280mm pour s’adapter facilement aux épaisses combinaisons de plongé des démineurs et une seule taille : 20mm, l’entre-corne des MilSub et autres CWC de dotation à l’époque . Pas grand chose à voir donc avec le bout de sangle trop court aux couleurs de la Jamaïque de notre ami barrista.

Vintage Rolex Submariner 6536 - wrist

L’intérêt du retour par rapport aux bracelets nylon une pièce existants ? Il sécurise la montre et empêche la boîte de se déplacer le long du bracelet. De plus, dans l’éventualité où une pompe saute ou se casse dans le feu de l’action, la montre reste sécurisée par la deuxième pompe et l’on évite ainsi la perte de la montre. Pensez MoD un instant ! Cela a son importance lorsqu’on fournit des MilSub de dotation à ses plongeurs… cela représente tout de même un investissement…

Pour information, une seule compagnie, anglaise, basée à Cardiff et du nom de Phoenix Straps produit ces bracelets de dotation de l’armée britannique depuis 1978. Si vous voulez le “real deal” du G10 textile, c’est par ici que ça se passe. De toute manière, vous ne trouverez cette couleur Admiralty grey que chez eux. Oui, ça fait la différence, et non, ce n’est pas la même chose qu’un gris souris, ardoise ou anthracite… Le tissage de ma fibre nylon 6 est bien plus serré et le bracelet plus long (280mm) que les nombreux bouts de sangles qui inondent le web… Je ne peux que vous le conseiller.

Bracelets Nato : les déclinaisons “Regimental” & fantaisies

J’en entends déjà certains, me rappeler gentiment qu’il existe des G10 de toutes les couleurs, c’est vrai, d’autres prôner haut et fort que leurs bracelets multicolores sont “Regimental”, authentiques et aux couleurs d’un corps armé auquel évidemment ils n’ont jamais appartenu. A tous nos amis ayant servi dans les corps armés britanniques, pour qui ces codes couleurs ont un sens, et traduisent leur appartenance et  loyauté, évidemment, je ne m’adresse pas à vous.

Vintage Rolex Submariner 6536 - look

Pour les autres, voici une petite explication qui peut vous être utile. Tout d’abord, ces bracelets n’ont jamais rien eu d’officiel, il n’ont jamais été fournis en dotation, mais bien développés et vendus par certaines officines, aux couleurs des “stablebelts” des différents corps et régiments de l’armée britannique. Pourquoi ? Afin que ces derniers puissent conserver ce sentiment d’identité et d’appartenance en dehors de leurs distinctifs “Number one Dress”,ou tenues d’apparat. Certains les ont donc rapidement préférés à l’Admiralty Grey de dotation de Monsieur “tout le monde”.

Bracelet : Nato : Lorsque le cuir s’en mêle

L’origine, c’est fait. Le cahier des charges de ces bracelets, c’est fait. Maintenant que nous parlons tous de la même chose, intéressons-nous à une matière qui nous fascine et nous passionne, se patine avec les années et vieillit avec nous : le cuir bien entendu.

Rolex 16750-bracelet Nato

Le concept de bracelet Nato, il est vrai assez ultime en terme de confort et de sécurité, a vite été repris dans des déclinaisons en cuir, et là aussi, il y a à boire et à manger. De 20EUR à plus de 400EUR pour des peaux exotiques, doublés, non doublés, trop épais, trop fin… Voici donc quelques conseils pour que l’expérience G10 en cuir soit une réussite…

L’épaisseur & les qualités du cuir

Epaisseur règlementaire : 12/10ème de millimètres. Le cuir étant une matière vivante et moins dense qu’une matière synthétique,  il est est préférable de le choisir légèrement plus épais, mais pas trop, 13/10ème étant ce que nous considérons comme optimum pour conserver souplesse et tenue dans le temps, sans nuire à la facilité de passage entre les pompes et la boîte sur la grande majorité des modèles.

Gardez à l’esprit que les boîtiers “lugless” des années 70 sur lesquelles les pompes sont littéralement collées à la carrure ne sont pas faits pour ça. Si vraiment l’esprit Nato vous titille, l’utilisation de pompes courbes peut être une solution, #JustSaying.

L’importance de l’épaisseur du cuir intervient également au niveau du retour. Au delà de 13/10ème, vous ne pourrez simplement plus repasser la longueur supplémentaire de cuir dans le passant en acier standard. Avouez que c’est ennuyeux.

CWC RAF Chronograph - bracelet Nato

Si l’on décide d’opter pour une version cuir, il est primordial de choisir une peau qui se “tienne” bien, une belle densité, peu importe la peausserie. Cela vous évitera d’avoir à rajouter des trous tous les 3 jours et permettra de profiter de la patine de votre bracelet pendant de nombreuses années, qu’il s’agisse d’un cuir gras ou nubucké. C’est évidemment tout le bien que nous vous souhaitons.

La longueur

Que l’on aime le retour “tucked in” ou pas, il s’agit selon moi d’une caractéristique de base du bracelet Nato qu’il serait bien dommage de faire disparaître. Changer la matière pour une belle peau, oui, se débarrasser d’un héritage militaire pour une considération esthétique ? Moins fan. Le MoD avait vu juste, 280mm it is.

La bijouterie

Là aussi le choix est vaste. De la boucle une pièce originale aux keepers très larges de type “Zulu”, il y en a pour tous les goûts. Cependant, si l’on ne veut pas être obligé de s’habiller en treillis pour aller au bureau, nous déconseillerons tout de même les passants certes “bulletproof” de type zulu, mais manquant précisément de finesse pour être vraiment polyvalent.

CWC RAF Chronograph - bracelet Nato

Deux options restent très intéressantes : les passants “historiques” plats et rectangulaires que vous retrouverez sur la plupart de bracelets textiles, et les passants de section ronde de 15/10ème que nous préfèreront sur les bracelets cuir pour leur discrétion et leur aspect retro assumé, plus élégant que sport, tout en gardant cet aspect historiquement “Action Man” que nous aimons tant.

Vintage Rolex Submariner - 5513

La boucle “une pièce” est quant à elle toujours une bonne option. La boucle à pompe aussi pour ceux qui préfèrent mettre une boucle signée au logo de leur garde-temps qui, lui, ne coûte pas 100EUR…

Les finitions

En termes de finitions, il existe autant de qualités différentes et de choix esthétiques qu’il existe d’artisans français, italiens et d’entreprises chinoises… Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, ils sont tous capables du meilleur, comme du pire.

La première chose étant évidemment d’être en présence d’une seule et même pièce de cuir, et non de multiples rafistolages de chutes fendues et refendues. Soyons sérieux…

Dans un monde idéal, nous choisirons personnellement un minimum de surpiqures. Des coutures de type point d’arrêt avec un fil ton sur ton ou contrasté pas trop épais permettra de ne pas surcharger le résultat final et de ressembler à un Sioux (vous n’êtes pas obligés de me suivre sur cette dernière…).

Tudor Pelagos - Bracelet Nato Joseph Bonnie

Le détail qui fera la différence est évidemment plusieurs passages d’une belle teinture de tranche mate et pourquoi pas d’un filetage de la tranche avant teinture, pour les puristes, mais nous aimons beaucoup, plus ou moins visible selon les cuirs et les teintures des peaux.

A ceux  qui pensaient avant de lire cet article qu’un “Nato est un Nato”… So not true ! Nous espérons avoir éclaircit un peu le sujet et vous avoir transmis certaines clés, pour faire les bons choix, ceux qui vous procureront un maximum de joie pour les longues années à venir…


Si vous ne savez pas où chercher, nous avons approfondi le sujet et développé notre vision de la chose, ça peut éventuellement vous intéresser, on ne sait jamais…

Banniere Joseph Bonnie

9 réponses à “What really matters : comment (bien) choisir son bracelet Nato”

  1. DIDIER dit :

    Bonjour. J’apprécie bcp votre site et son approche esthétique et technique.
    J’ai effectivement testé des bracelets nato sur ma seiko diver et c’est très agréable.
    Malheureusement les passants ne sont pas en inox. Étant un adepte du kitesurf, ceux-ci ont rouillé. Avez vous une recommandation pour des bracelets nato réellement inoxydables ?

    Cdlt

    • Jérôme dit :

      Bonjour Didier,
      Merci pour votre commentaire et vos encouragements !
      Votre bracelet était-il vintage ? Les premiers modèles étaient effectivement en laiton chromé, ce qui peu rouiller, mais cela fait tout de même plus de 30 ans que l’acier inox est la norme adaptée pour la bijouterie !

      Essayez “Esprit-Nato.com”, ils ont une belle sélection de bracelets Nato en Nylon de belle qualité, y compris les bracelets Phoenix fabriqués au Royaume-Uni. Dans tous les cas les boucles et passants sont en acier inox, vous pourrez kitesurfer l’esprit tranquille !

      Excellente journée,
      J.

  2. French Frog dit :

    Le NATO cuir est une hérésie.

    Le conseil le plus important est d’éviter le ton sur ton. Une montre à fond noir avec un G10 noir s’éteint complètement, alors qu’il donne sa pleine mesure en kaki ou en Navy Bleu.

    En termes de confort, le perlon est un cran au dessus, et donne a pleine mesure sur des montres 70’s

    • Jérôme dit :

      Bonjour Arnaud,
      Une hérésie dites-vous ? Et moi qui pensais avoir transmit tout mon amour pour ces bracelets ainsi que le pourquoi de sa fonction et de sa forme, j’en aurais les larmes aux yeux 😉
      Maintenant tous les goûts sont dans la nature, je ne force personne. Nous aimons également aussi beaucoup les perlons ainsi qu’un grand nombre de types de bracelets différents.
      Quant à la couleur, une considération esthétique, nous laisserons à chacun le libre arbitre de décider celle qui lui convient. Elles sont en effet, tout comme les goûts, toutes dans la nature, du moins c’est ce que l’on dit…
      Excellente fin d’après-midi à vous,
      Cordialement,
      Jerome

  3. French Frog dit :

    Bonjour Jérome,

    Votre amour pour les beaux bracelets se sent, et je suis persuadé que la qualité de vos produits n’est pas à remettre en question.

    Un NATO ne se justifie réellement que dans le cas des pompes soudées (cf. le cahier des charges G10 justement, et la CWC qui illustre votre article par exemple), mais j’avoue être lassé d’en voir partout et portés n’importe comment. Pas plus tard qu’hier, mon voisin de transports en commun portait une montre de ville avec un NATO assorti à sa chemise bleu et blanche à rayure, j’en ai encore les yeux qui piquent.

    Si l’on remet ce bracelet dans son contexte, sa fonction principale est de ne pas perdre la montre si l’on perd une pompe. L’association naturelle, ce sont les montres militaires et plus particulièrement les plongeuses. Je ne pense pas que le cuir et l’eau salée fassent bon ménage sur le long terme.

    Après on peut (et on doit) bien sûr sortir des sentiers battus, je trouve simplement les sous-bois bien encombrés ces temps-ci.

    Quant aux gouts, il faut essayer et beaucoup se tromper, ne pas généraliser, chaque cadran réagissant différemment à la couleur et la matière du bracelet.

    Le bracelet est à la montre ce que la robe est à une femme. Sophie Marceau en jogging de marque serait peut-être séduisante, mais…

    Cordialement,

    Arnaud

  4. L'Alpagueur dit :

    Bonjour Jérôme,

    Quelles sont les références des NATO cuir sur la MM300 et la Pelagos ?

    Merci !

    • Jérôme dit :

      Bonjour Vincent,
      La références des NATO en cuir bleu nuit et gris dont vous parlez sont les bracelets JOBIM disponibles ici 🙂
      Excellent weekend,
      Amicalement,
      Jerome

  5. Daniel dit :

    Merci pour l’article. Grâce à vous, j’ai acquis le fameux Nato gris de Phoenix. Cette couleur gris-bleu est à tomber. J’ai l’impression d’avoir une nouvelle Speed 🙂

    • Nicolas dit :

      Bonjour Daniel,

      Avec plaisir, très heureux que le bracelet vous plaise ! Il est si facile de changer de montre…changer de bracelet suffit !

      Excellente journée et à bientôt,

      Nicolas

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less