menu
search

Klokers : des aiguilles, pour quoi faire ?

Pour ceux d’entre vous,  jeunes, ou plus âgés : avez-vous le souvenir de ces règles à calcul blanches de collège encombrées de signes trigonométriques et de chiffres ? Oui, pour certains la douleur des mathématiques vient de refaire surface. Pour les autres, adeptes de la discipline, Klokers la remets au goût du jour dans une montre à la structure judicieusement pensée, sans aiguilles, ou presque…

Klokers - KLOK-01

L’idée Klokers a germé en 2013 dans l’esprit créatif de Nicolas Boutherin, qui voulait partir d’un objet simple mais iconique du quotidien, pour inspirer la création d’une montre d’un genre nouveau, où la lecture du temps est une expérience nouvelle. Un crowdfunding sur Kickstarter en 2015 et les compteurs s’affolent. Les gens sont séduits, ravis de croiser le regard de ces montres à l’architecture anormale et curieuse.

Publicité

Un bracelet, une montre, un brevet : Klok-01

La montre est évidemment importante mais commençons par l’examen du bracelet, ici ce « détail » a son importance. Un concept entièrement neuf offre la possibilité d’avoir une montre qui vient s’attacher sur le bracelet par un procédé très simple.

J’allais dire « à huit heures se trouve un bouton poussoir » mais sur cette montre, on lit l’heure différemment. Il faut que je m’habitue… Donc au « Sud-Ouest » se trouve un petit poussoir rouge qui permet d’accrocher ou de détacher la montre du bracelet. Et le bracelet pris indépendamment se porte très bien sans montre. Il est question de liberté donc, de se ré-approprier le temps…et le choix, d’une montre, d’un bracelet, ou de ce qui se rapproche d’une montre gousset quand la montre est détachée du bracelet.

Klokers - Le fameux bouton pressoir

La montre reprend donc un objet du quotidien, la règle (ou encore le disque) de calcul, et on vient lire l’heure non plus avec une aiguille, mais par le biais de trois disques rotatifs, à midi. Le disque interne présente les heures, le disque intermédiaire les minutes et le disque central, les secondes. Plus d’aiguilles d’une part, et de surcroît les disques avancent dans le sens anti-horaire. Anticonformisme et rébellion, quand tu nous tiens…

Et pourtant, en portant quelques jours la montre au poignet, on se rend compte que c’est aussi agréable de lire l’heure de cette manière. Sous le verre vient s’insérer une pièce en verre elle aussi, rattachée au centre de la montre, qui reprend évidemment le design du disque de calcul, mais qui guide aussi le regard pour saisir l’heure.

Le tout mesure un petit 44mm de diamètre, mais ce n’est pas gênant, ayant un tout petit poignet, l’originalité et la fluidité de la montre font qu’elle est tout de même très discrète au porté. L’absence de anse y est également pour beaucoup.

Une autre inspiration, une autre montre : Klok-02

Klokers - KLOK-02

Belle inspiration que celle de l’invention et la généralisation du fuseau horaire. On doit cette idée à Sandford Fleming qui proposa en 1879 de diviser le monde en 24 zones horaires. Cinq années plus tard, en 1884, lors de l' »international meridian conference », l’Angleterre adopte ce découpage du monde.

Klokers s’inspire de cette innovation pour créer une montre avec de multiples fuseaux horaires, et deux aiguilles (minutes et heures) rétrogrades pour voir défiler le temps. En fait, les secondes et les minutes sont disposées à la manière des aiguilles sur les anciens luxmètres (outil qui permettait d’analyser la luminosité, pour les photographes par exemple).

Sur la partie haute de la montre, on trouve le « chemin » des secondes avec une aiguilles rétrograde. Juste en dessous, la même choses avec les minutes. On lit l’heure grâce à un guichet « heures sautantes » à six heures, tout comme la date si on presse plus longtemps le poussoir à quatre heures. Voisin de ce guichet, un autre emplacement où l’on sélectionne le fuseau horaire par la pression du même poussoir.

Le tout, agrémenté de cette partie noire granulée, rappelle des objets vintage américains des années 70, à mi chemin entre l’automobile et la radio ancienne. Sur un diamètre de 43.2 mm qui passe aussi bien que celui de la Klok-01.

Du côté mouvement, du quartz pour les deux montres, fabriqués par Soprod et Ronda, du fiable et solide donc…

En conclusion, ces pièces, bien au-delà de présenter une lecture de l’heure novatrice et libre, stimulent fortement notre imagination, on y voit beaucoup d’outils du quotidien, récents ou plus anciens, et en rapport avec des lieux géographiques complètement différents.

Klokers

Une réponse à “Klokers : des aiguilles, pour quoi faire ?”

  1. michel dit :

    Bonjour, suite a financement sur Kikstarter, j’ai plusieurs modeles K01 disponibles à la vente. Serie limitée avec n° de serie et garantie de 2 ans. Prix 350 euros au lieu de 399 euros. A bon entendeur …. contactez moi à mportal10@hotmail.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less